Press review

07 June 2019

11h47 | By INSERM PRESS OFFICE

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

À ce jour, la synthèse de presse de l’Inserm  est réalisée à partir de la lecture de l’ensemble de la presse quotidienne nationale et régionale, de la plupart des hebdomadaires et mensuels grand public et de la presse spécialisée, ainsi que des retombées radio-télévision. Une « synthèse de presse » n’est qu’un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l’Inserm.      

Cancer du côlon : enfin un test prédictif efficace

Lors de la grande conférence annuelle de la Société américaine d’oncologie clinique (Asco) qui s’est tenue du 31 mai au 4 juin à Chicago, des chercheurs ont montré que le test Immunoscore réalisé à un stade avancé de cancer du côlon permettait de prédire le succès d’une chimiothérapie, et préciser s’il valait mieux que le traitement dure 3 ou 6 mois, souligne Le Figaro. Immunoscore mesure l’activité du système immunitaire au sein même du cancer. « L’analyse consiste à repérer et à compter un type précis de globules blancs visibles sur un échantillon de la tumeur », explique Jérôme Galon, inventeur du procédé et directeur de recherche Inserm au centre de recherche des Cordeliers à Paris. Les globules blancs recherchés, des lymphocytes T cytotoxiques, aussi appelés « tueurs », sont les bras armés du système immunitaire chargés de détruire les cellules étrangères dans l’organisme. Un logiciel automatique est capable de les compter et les localiser sur une lame mince placée sous un microscope. « En fonction du nombre de lymphocytes T cytotoxiques et de leur localisation, on dresse un score numérique, qu’on appelle Immunoscore, qui donne un bon pronostic de l’évolution de la tumeur », explique le chercheur français.

Le Figaro, 07/06

En Bref

La Tribune Hebdomadaire se penche sur la start-up Covirtua, qui a créé un logiciel de réalité virtuelle pour rééduquer des patients souffrant de troubles cognitifs. Les CHU de Toulouse et Lille l’ont adopté avec des résultats encourageants. Xavier de Boissezon, professeur au CHU de Toulouse, indique : « Chez une personne qui a fait un AVC, certaines zones du cerveau sont mortes. L’outil de Covirtua nous permet de tester comment il se réorganise pour solliciter d’autres zones ».

La Tribune Hebdomadaire, 07/06

Neuf représentants du Centre Georges-François Leclerc (CGFL) de Dijon, centre de référence en cancérologie pour l’ensemble de la Région Bourgogne-Franche-Comté, ont participé au grand congrès mondial de cancérologie de l’ASCO, la société américaine d’oncologie, à Chicago. Le CGFL consacre 10 millions d’euros par an à la recherche, soit 10 % de son budget. Il vient de se doter d’une unité d’innovation et recherche en immunothérapie et phase précoce, placée sous l’autorité du Pr François Ghiringhelli, oncologue médical et directeur d’équipe Inserm.

Francebleu.fr, 06/06

La Tribune Hebdomadaire, qui fait un « tour du monde des innovations », présente les travaux de chercheurs de l’Inserm qui ont étudié l’activité du cerveau chez les personnes inconscientes. Grâce à une technologie d’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle, les chercheurs ont réussi à détecter des schémas spécifiques et repérables lorsqu’on est conscient et lorsqu’on est inconscient.

La Tribune Hebdomadaire, 07/06

Archives

A press review is only a summary of media analysis and press articles that have been read to realize it each day. The press review can not be interpreted as reflecting the point of view of Inserm. The link towards the original article, when existing, is indicated in the synthesis.

These links, active at the updating date, may become unavailable in the following days. This depends on the media policy.





fermer
fermer
RSS Youtube