Press review
  • Home
  • > In the media
  • > Synthèse de presse du jour

18 May 2018

11h52 | By INSERM PRESS OFFICE

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Pollution de l’air : la France devant la justice européenne

La Commission européenne a lancé hier un contentieux contre la France, mais aussi contre l’Allemagne, le Royaume-Uni, la Hongrie, l’Italie et la Roumanie. L’Hexagone est en effet régulièrement, depuis dix ans, rappelé à l’ordre par Bruxelles pour ne pas respecter la directive sur la qualité de l’air de 2008. Est en cause le dépassement des valeurs limites (fixées à µg/m3 en moyenne annuelle) des émissions de particules fines PM10 et de dioxyde d’azote. La France connaît des pics de pollution réguliers et surtout une pollution chronique, très néfaste pour la santé, souligne le quotidien. Le nombre de décès prématurés liés chaque année à la pollution atmosphérique s’élève à 48 000, selon l’agence Santé publique France. Par ailleurs, rappelle La Croix, l’Inserm vient de publier une étude inquiétante sur l’impact des polluants sur le foetus.

La Croix, 18/05

Syndrome des ovaires polykystiques : découverte d’une cause hormonale

Des chercheurs de l’Inserm, dont l’étude est publiée dans Nature Medicine, ont découvert une cause potentielle de développement du syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) : l’exposition trop importante du fœtus in utero à une hormone de croissance. Le syndrome des ovaires polykystiques, affection hormonale qui touche en moyenne une femme sur dix, se caractérise par des cycles menstruels très irréguliers, de troubles de l’ovulation, un fort taux de testostérone induisant parfois une hyperpilosité, ainsi qu’une infertilité. L’équipe de chercheurs, dirigée par Paolo Giacobini de l’Inserm, qui a suivi des femmes enceintes atteintes de ce syndrome, a découvert que celles-ci avaient un taux d’hormone antimüllérienne (AMH) de 30% supérieur à la normale. Pour déterminer si ce taux élevé d’AMH pouvait engendrer un SOPK chez la descendance, l’équipe a mené une série d’expérimentations sur des souris, en laboratoire. Ils ont constaté que ce serait bien cette surexposition à l’AMH in utero qui engendrerait une production trop importante de testostérone. Un essai clinique devrait débuter au cours de l’année pour voir si ces résultats se retrouvent chez la femme.

Santemagazine.fr, Parents.fr, Pourquoidocteur.fr, 17/05

En Bref

L’épidémie d’Ebola en République démocratique du Congo (RDC) n’est plus limitée à la zone forestière de Bikoro. Quatre cas de fièvre hémorragique, dont un cas confirmé, ont été recensés à Mbandaka. « Mbandaka est à 150 km de Bikoro, soit moins de trois heures à moto. Il y a beaucoup d’échanges de marchandises et de personnes. Des flux qui sont difficiles à contrôler », décrit le Pr Eric Delaporte, membre d’une unité internationale de recherche de l’IRD, de l’Inserm et de l’université de Montpellier. Son unité est associée à l’Institut national de recherche biologique (INRB) de Kinshasa, chargé de surveiller et de diagnostiquer la fièvre hémorragique. Sur place, ses collègues déplorent la défaillance du système de surveillance. « (…) Il semblerait que les habitants soient réticents à participer aux enquêtes de surveillance, en raison notamment de la stigmatisation liée à Ebola », explique-t-il.

Le Figaro, 18/05

Le gouvernement va suspendre d’ici à la fin de l’année l’utilisation des nanoparticules de dioxyde de titane, colorants très présents dans les confiseries et les plats préparés. La secrétaire d’Etat au Développement durable, Brune Poirson, souligne : « La France a d’ores et déjà saisi la Commission européenne afin de demander aussi des mesures à ce niveau, dès lors que le dioxyde de titane est susceptible de constituer un risque sérieux pour la santé humaine ».

Le Parisien, 18/05

Archives

A press review is only a summary of media analysis and press articles that have been read to realize it each day. The press review can not be interpreted as reflecting the point of view of Inserm. The link towards the original article, when existing, is indicated in the synthesis.

These links, active at the updating date, may become unavailable in the following days. This depends on the media policy.





fermer
fermer
RSS Youtube