Press review
  • Home
  • > In the media
  • > Synthèse de presse du jour

16 August 2018

11h33 | By INSERM PRESS OFFICE

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

À ce jour, la synthèse de presse de l’Inserm est réalisée à partir de la lecture de l’ensemble de la presse quotidienne nationale et régionale, de la plupart des hebdomadaires et mensuels grand public et de la presse spécialisée, ainsi que des retombées radio-télévision. Une « synthèse de presse » n’est qu’un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l’Inserm.

 

Classement de Shanghai

Le Monde et La Croix rendent compte du classement de Shanghai dans lequel la France résiste, avec 19 établissements classés. La première université française n’arrive cependant qu’en 36e position. Comme chaque année, les Etats-Unis se trouvent en tête, raflant huit des dix premières places avec en figure de proue Harvard (1ère), suivie de Stanford, l’université britannique de Cambridge décrochant la 3e place. La Croix constate que « de l’avis général, les critères de ce classement avantagent les établissements anglo-saxons et déjà bien installés ». Les universités anglo-saxonnes « ont, c’est vrai, une forte influence sur la scène scientifique mondiale en raison de la prééminence de la langue anglaise ou des moyens très importants accordés à la recherche aux Etats-Unis », estime Ghislaine Filliatreau, déléguée à l’intégrité scientifique à l’Inserm et membre du Conseil consultatif international, chargé de conseiller l’équipe qui établit le classement de Shanghai.

Le Monde, La Croix, 16/08

Le déclenchement de l’accouchement limite le risque de césarienne

Lefigaro.fr explique qu’une étude américaine, publiée dans le New England Journal of Medicine, qui a porté sur plus de 6 000 femmes enceintes ne souffrant d’aucune complication, montre que le déclenchement de l’accouchement permet de diminuer le risque de césarienne chez les femmes qui accouchent de leur premier enfant. Les chercheurs américains ont observé que 18,6% des femmes ayant été déclenchées ont subi une césarienne, contre 22,2% du groupe où la grossesse s’est terminée « naturellement ». Cette différence est faible mais significative, selon les auteurs, qui estiment que chez les femmes primipares (dont c’est le premier enfant), une césarienne pourrait être évitée tous les 28 accouchements grâce au déclenchement. « Ces résultats vont avoir un fort impact sur le suivi des grossesses, souligne dans un communiqué le Dr. George Saade, auteur principal de l’étude et chef du service d’obstétrique au CHU de Galveston, Texas (Etats-Unis), car il contredit la croyance selon laquelle le déclenchement augmente le taux de césariennes et les complications ».

Lefigaro.fr, 14/08


En Bref

Selon les chercheurs de l’Inserm, qui font le point sur la vaccination contre le virus Ebola, « les deux épisodes [épidémiques en République démocratique du Congo en mai et en juillet], qui s’ajoutent à celui de 2017 dans ce pays et à ceux de 2013-2016 en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone, montrent à quel point le risque de réémergence du virus Ebola est réel ». Le 10 août, le consortium PREVAC, qui réunit notamment l’Inserm et la London School of Hygiene & Tropical Medicine, a publié un état des lieux de la recherche dans The Lancet. Dans le cadre de PREVAC (Partnership for research on Ebola vaccination), « deux vaccins prometteurs sont à l’essai ». L’un d’entre eux (nécessitant un rappel 8 semaines plus tard avec le vaccin MVA-BN-Filo), est également en cours d’évaluation, notamment dans le cadre du projet EBOVAC dont l’Inserm est partenaire ».

Destinationsante.com, Allodocteurs.fr, 14/08

Publiée dans la revue Scientific Reports, une étude d’une équipe de chercheurs américains révèle que la lumière bleue des écrans de smartphones et des ordinateurs pourrait nous rendre progressivement aveugles, rapporte Bfmtv.com. En effet, elle accélérerait la dégénérescence maculaire en « saturant » la vision, estiment les chercheurs de l’Université de Toledo.

Bfmtv.com, 15/08

Une étude scientifique publiée dans l’European Heart Journal constate que le taux de mortalité par AVC est très inégal sur le continent européen, rapporte La Croix. « Sur les 51 pays de la région Europe (qui va jusqu’à l’Asie centrale) couverte par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la chute de la mortalité a été nette dans 34 d’entre eux, pour autant que les données soient disponibles au long cours », indique le quotidien. La France figure en tête des pays performants avec des taux sept à huit fois plus bas que ceux de la Bulgarie.

La Croix, 16/08

Le Parisien indique que cinq chercheurs de l’université d’Exeter (Royaume-Uni) ont réussi, en apportant du sulfure d’hydrogène (H2S) à toutes petites doses à des cellules humaines vieillissantes – en l’occurrence vasculaires –, à leur redonner une nouvelle jeunesse. Selon les scientifiques, qui publient leurs travaux dans la revue scientifique américaine Aging, le sulfure d’hydrogène, cette molécule gazeuse présente naturellement dans l’organisme humain, pourrait contribuer à l’élaboration de futurs médicaments contre la dégénérescence cellulaire.

Le Parisien, 16/08

Archives

A press review is only a summary of media analysis and press articles that have been read to realize it each day. The press review can not be interpreted as reflecting the point of view of Inserm. The link towards the original article, when existing, is indicated in the synthesis.

These links, active at the updating date, may become unavailable in the following days. This depends on the media policy.





fermer
fermer
RSS Youtube