Press review

15 July 2019

11h56 | By INSERM PRESS OFFICE

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

À ce jour, la synthèse de presse de l’Inserm  est réalisée à partir de la lecture de l’ensemble de la presse quotidienne nationale et régionale, de la plupart des hebdomadaires et mensuels grand public et de la presse spécialisée, ainsi que des retombées radio-télévision. Une « synthèse de presse » n’est qu’un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l’Inserm.      

Rapport de scientifiques sur les « bébés sans bras »

L’ensemble des médias rend compte des conclusions du rapport d’experts portant sur les « bébés sans bras ». Il n’a toujours pas été trouvé de cause aux cas groupés d’agénésies transverses des membres supérieurs (ATMS), signalés ces dernières années dans plusieurs départements. Le premier rapport sur les ATMS qui a été rendu public le 12 juillet lors d’une conférence de presse au ministère de la santé conclut “à la présence d’un agrégat en Bretagne mais l’analyse sur les six cas confirmés dans l’Ain entre 2011 et 2015, ne met pas en évidence d’agrégat” rapporte le journal Le Monde. Le comité de scientifiques fait par ailleurs des propositions pour continuer les investigations. Si l’hypothèse d’une étude épidémiologique de grande ampleur n’a pas été retenue, ni celle d’un registre national, les experts ont toutefois recommandé la création d’un septième registre, sur appel à candidature. Alexandra Benachi, présidente du comité d’experts scientifiques chargé de faire la lumière sur cette affaire dite des « bébés sans bras », a expliqué vendredi 12 juillet que la probabilité de trouver une cause commune à ces cas groupés d’enfants nés avec un bras malformé existait, mais qu’elle était « infime » rapporte Libération.  Les parents, associations et autres parties prenantes concernées, à qui le rapport avait été présenté la veille, restent loin d’être satisfaits. Pour plusieurs familles interrogées et pour Emmanuelle Amar, la directrice du Remera, le registre des malformations en Rhône-Alpes, l’une des régions concernées, la « négation » d’un foyer dans l’Ain, au motif que les cas antérieurs à la création du registre ne peuvent être comptabilisés, est incompréhensible. Le toxicologue André Cicolella, président du Réseau environnement santé, souligne via le journal Le Monde, « la faiblesse criante » du volet environnemental de l’enquête. « On aurait pu regarder en priorité les substances connues pour induire des malformations », estime-t-il.

Mediapart.fr, 12/07, Le Monde, Libération, Le Figaro, 13/07

En Bref

La Croix consacre un article aux maladies rares, qui sont 7 000 recensées en France. Au total, dans le pays, environ 3 millions de personnes en sont atteintes. A 80 %, ces maladies sont d’origine génétique. Et « environ la moitié d’entre elles ne disposent pas d’un diagnostic précis à ce jour », souligne Nathalie Triclin-Conseil, la présidente de l’Alliance maladies rares. Le quotidien souligne que le site Orphanet propose une description et des informations sur toutes les maladies rares identifiées.

La Croix, 13/07

France O rend compte de la visite de Gilles Bloch, Président-directeur général de l’Inserm, en Martinique. Ce dernier a rencontré au CHU les différents acteurs qui œuvrent dans le domaine de la santé et de l’éducation à propos de la mise en place d’une plateforme pour mutualiser les recherches sur certaines pathologies. Les acteurs locaux devront se concerter pour proposer à l’Inserm des axes de recherche dans le domaine qui intéresse la santé des Martiniquais.

France O, 12/07

Archives

A press review is only a summary of media analysis and press articles that have been read to realize it each day. The press review can not be interpreted as reflecting the point of view of Inserm. The link towards the original article, when existing, is indicated in the synthesis.

These links, active at the updating date, may become unavailable in the following days. This depends on the media policy.





fermer
fermer
RSS Youtube