Press review

20 August 2018

11h21 | By INSERM PRESS OFFICE

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

À ce jour, la synthèse de presse de l’Inserm est réalisée à partir de la lecture de l’ensemble de la presse quotidienne nationale et régionale, de la plupart des hebdomadaires et mensuels grand public et de la presse spécialisée, ainsi que des retombées radio-télévision. Une « synthèse de presse » n’est qu’un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l’Inserm.

 

Trisomie 21 : le dépistage sanguin ne réduit pas les fausses couches

Lefigaro.fr rapporte qu’une étude coordonnée par l’hôpital Necker-Enfants Malades (AP-HP, Paris), parue dans la revue JAMA, montre que le dépistage prénatal non invasif, ou DPNI, qui recherche des anomalies de l’ADN fœtal dans le sang maternel, ne diminue pas les fausses couches par rapport à l’amniocentèse. Selon l’enquête nationale périnatale menée par l’Inserm et le ministère de la Santé, entre 2010 et 2016, la part des femmes ayant eu une amniocentèse a été divisée par deux, passant de 8,7% à 3,6%. L’enquête estime que cette baisse s’explique en partie par la réalisation du DPNI « qui commençait à être proposé dans certaines maternités et par certains professionnels à l’été 2015 ». Les médecins de l’hôpital Necker ont étudié 2 000 femmes enceintes à haut risque de grossesse trisomique. Ils n’ont pas constaté de différences significatives en terme de fausses couches entre le groupe de femmes ayant été testées par le DPNI et le groupe ayant connu l’amniocentèse sans passer par le test sanguin.

Lefigaro.fr, 17/08

La pollution lumineuse, fléau pour le cerveau humain

83% de la population mondiale vit sous un ciel altéré par les différents types d’éclairages publics, selon l’étude publiée dans la revue Sciences Advances en juin, « Un nouvel atlas mondial de la luminosité artificielle du ciel nocturne », rapporte Huffingtonpost.fr. Le Dr Marc Rey, responsable du Centre du sommeil à l’Hôpital de la Timone à Marseille, explique que la pollution lumineuse « peut être responsable d’une dépression, d’une prise de poids ou d’une perte de mémoire ». En effet, les lumières artificielles altèrent notre horloge biologique.

Huffingtonpost.fr, 19/08

En Bref

Le Figaro indique que, dans l’enthousiasme de la Coupe du monde, les sommes pariées dans des jeux d’argent en ligne ont explosé. Pour Marc Auriacombe, praticien au pôle addiction du centre hospitalier Charles Perrens à Bordeaux, la dépendance aux jeux devient visible dès que « la personne perd le contrôle ». L’Institut fédératif des addictions comportementales, fondé en 2010, dispose désormais d’un réseau national de 24 structures universitaires et hospitalières. Il est adossé au Centre de référence sur le jeu excessif du CHU de Nantes, créé en 2008.

Le Figaro, 20/08

Le Figaro rend compte de deux études montrant que les humains perçoivent les robots comme des êtres sociables et non pas comme des objets. Selon une étude menée par le laboratoire de psychologie sociale et cognitive (Lapsco) parue dans Science Robotics, le robot Marvin, petite machine faite en Meccano programmée par l’université de Clermont Auvergne pour répondre sèchement ou gentiment aux étudiants, modifie les capacités d’attention. Par ailleurs, une autre étude de chercheurs britanniques montre que des enfants âgés de 7 à 9 ans peuvent se soumettre à l’influence des robots.

Le Figaro, 20/08

Un essai contre le tabagisme en prison, qui consiste à distribuer 200 cigarettes électroniques dans deux prisons de Caen (la maison d’arrêt et le centre pénitentiaire), montre des premiers résultats positifs, rapporte Le Figaro. L’idée inédite est le fruit d’un partenariat entre le CHU de Caen et La Vape du Cœur, association qui tente d’équiper les fumeurs les plus démunis en cigarette électronique. Le Dr Marie Van Der Schueren, responsable du service de tabacologie du CHU de Caen et porteuse du projet, souligne : « Nous souhaitons aussi grâce à cette alternative limiter le tabagisme passif, tous les problèmes de manque qui entraînent de l’agressivité et même de la violence ».

Le Figaro, 20/08

La Croix explique que « la canicule a entraîné une hausse des noyades estivales ». Entre le 27 juillet et le 9 août, 122 personnes sont mortes de noyade en France, soit plus de huit décès par jour durant cette période de très forte chaleur, selon Santé publique France. Aymeric Ung, épidémiologiste et responsable de l’étude, indique : « On peut penser que la canicule et le fort ensoleillement ont augmenté le nombre de baignades mais aussi leur durée (…) ».

La Croix, 20/08

Archives

A press review is only a summary of media analysis and press articles that have been read to realize it each day. The press review can not be interpreted as reflecting the point of view of Inserm. The link towards the original article, when existing, is indicated in the synthesis.

These links, active at the updating date, may become unavailable in the following days. This depends on the media policy.





fermer
fermer
RSS Youtube