Press review

21 September 2020

14h07 | By INSERM PRESS OFFICE

Sorry, this entry is only available in French.

À ce jour, la synthèse de presse de l’Inserm est réalisée à partir de la lecture de l’ensemble de la presse quotidienne nationale et régionale, de la plupart des hebdomadaires et mensuels grand public et de la presse spécialisée, ainsi que des retombées radio-télévision. Une « synthèse de presse » n’est qu’un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l’Inserm.

 

Pas de lien entre le traitement par hormone de croissance et une récidive de cancer chez l’enfant

Selon les équipes de recherche de l’hôpital Bicêtre de l’AP-HP, de l’Inserm, de Gustave-Roussy et de l’université Paris-Saclay, un enfant ayant reçu de l’hormone de croissance et guéri d’un cancer n’en développera pas forcément un autre une fois adulte. Le déficit en hormone de croissance est une conséquence de certaines radiothérapies subies par les enfants atteints d’un cancer. Pour pallier ce risque de ne pas atteindre leur taille adulte, beaucoup se voient prescrire des injections d’hormone de croissance, rappelle l’Inserm. Or, selon l’Institut, « des craintes » ont été avancées sur la survenue d’une autre tumeur à l’âge adulte liée à ce traitement hormonal. Pour lever le doute, des chercheurs au Centre de recherche en Epidémiologie et Santé des Populations (CESP) (Inserm/Université Paris-Saclay/Gustave Roussy) et de l’hôpital Bicêtre AP-HP, ont analysé les données d’une cohorte de 2 852 survivants d’un cancer pédiatrique diagnostiqué avant l’âge de 18 ans, avant 1986.

Pourquoidocteur.fr, 18/09

Lire le communiqué de presse du 16/09/2020: ” Le traitement par hormone de croissance chez les enfants guéris d’un cancer n’augmente pas le risque de survenue d’une seconde tumeur

Covid-19 : tout le monde joue sa partition

La contamination par le Covid-19 continue d’enregistrer une dangereuse résurgence en France, avec plus de 13 000 cas enregistrés vendredi et samedi. Face à cette flambée, l’Etat défend sa stratégie d’identification des chaînes de transmission du coronavirus (« contact tracing »). « L’Assurance-maladie passe 40 000 appels par jour pour remonter les chaînes de transmission », explique aux Echos son directeur Thomas Fatome, précisant que les tests réalisés en ville vont coûter 1,6 milliard d’euros cette année. « Il y a actuellement entre 2,5 et 3 cas contacts recensés par patient positif ; les chiffres ont finalement assez peu bougé », explique-t-il par ailleurs. La Haute autorité de santé (HAS) préconise de son côté d’utiliser les tests salivaires pour les personnes présentant des symptômes, afin de soulager des laboratoires qui continuent d’être sous très forte pression.

Les Echos, 21/09

 

En Bref

L’AFP se penche sur la mutation du Sars-CoV-2. Les virus à ARN, comme le Sars-CoV-2, mutent plus vite que les virus à ADN car leurs erreurs d’encodage sont plus fréquentes. Toutefois, ajoute l’agence de presse, les coronavirus mutent moins vite que d’autres virus à ARN. Le nouveau coronavirus n’échappe pas à la règle et « mute tout le temps », a expliqué la semaine dernière devant les sénateurs Marie-Paule Kieny, virologue, directrice de recherche à l’Inserm. « Le problème » est de savoir si ces « mutations changent la virulence ou pas », a ajouté sa consœur, Dominique Costagliola, épidémiologiste, également auditionnée au Sénat. Pour l’heure, « on n’a aucune donnée » en ce sens.

AFP, 18/09

Le Figaro explique un effet collatéral de la pandémie : le Covid-19 a aussi favorisé la pratique des jeux de hasard et d’argent. Avec, à la clef, souligne le quotidien, une hausse des comportements à risques. Le Dr Amandine Luquiens, psychiatre addictologue (CHU de Nîmes et Inserm U1018), explique : « Grâce aux informations données par les échelles classiques d’évaluation de l’addiction, et à celles de ces comptes, on peut repérer les joueurs problématiques à l’aide d’algorithmes basés sur les données de jeu des mois précédents (total et moyenne des mises d’un joueur, critères financiers et temporels…) et repérer par exemple si le joueur recharge son compte plus vite que d’habitude, ce qui peut témoigner d’une perte de contrôle (...) »

Le Figaro, 21/09

Le Journal du Dimanche présente le village Alzheimer de Dax (Landes) qui a ouvert en juin et propose aux personnes atteintes de cette maladie : maisons, supérette et coiffeur. Le village landais fera l’objet d’une évaluation scientifique. « Nous nous donnons cinq ans pour analyser l’évolution des malades, le vécu des familles, du personnel, la perception de la maladie auprès du grand public », explique Hélène Amieva, qui dirige l’équipe Inserm chargée de ces études.

Le Journal du Dimanche, 20/09

Le Figaro rend compte de travaux pilotés par le Pr Ravi Savarirayan, du Murdoch Children’s Research Institute à Melbourne, qui ont montré que le vosoritide a généré un bond de croissance significatif chez des jeunes, atteints de nanisme, traités pendant un an. Dans cet essai, une dose de 15 mg/kg a été injectée quotidiennement à une soixantaine d’enfants de 5 à 14 ans, pendant un an. En parallèle, un groupe similaire a reçu un placebo sur la même période. Les enfants traités par vosoritide ont, en moyenne, gagné 1,71 cm de plus que ce qu’ils auraient grandi selon leur rythme de croissance habituel (mesuré sur les 6 mois précédant l’expérience). « Les résultats parus dans le ‘Lancet’ sont très encourageants (…), estime Laurence Legeai-Mallet, directrice de recherche Inserm à l’Institut Imagine à Paris, codécouvreuse du gène FGFR3 responsable de cette maladie.

Le Figaro, 21/09

Archives

A press review is only a summary of media analysis and press articles that have been read to realize it each day. The press review can not be interpreted as reflecting the point of view of Inserm. The link towards the original article, when existing, is indicated in the synthesis.

These links, active at the updating date, may become unavailable in the following days. This depends on the media policy.





fermer
fermer
RSS Youtube