Press review

29 June 2020

11h58 | By INSERM PRESS OFFICE

Sorry, this entry is only available in French.

À ce jour, la synthèse de presse de l’Inserm est réalisée à partir de la lecture de l’ensemble de la presse quotidienne nationale et régionale, de la plupart des hebdomadaires et mensuels grand public et de la presse spécialisée, ainsi que des retombées radio-télévision. Une « synthèse de presse » n’est qu’un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l’Inserm.

 

Pas de deuxième vague de Covid-19 à l’horizon en France

Alors que les craintes de résurgence s’intensifient dans une partie de l’Europe, la France, elle, dresse pour l’instant un bilan plutôt rassurant de son déconfinement, soulignent Les Echos. L’ensemble des indicateurs de circulation du Covid-19 serait à des niveaux bas sur le territoire, indique Santé publique France, dans son point épidémiologique hebdomadaire. L’organisme constate ainsi une « absence de signaux en faveur d’une reprise de l’épidémie », ainsi qu’une stabilité du nombre hebdomadaire de clusters signalés durant les trois dernières semaines. « Depuis la semaine 14 – soit au pic de l’épidémie -, le nombre hebdomadaire de cas confirmés a été en constante diminution jusqu’à la semaine 24, passant de 30.111 cas répertoriés à 2.899 cas en S24 », note l’Agence. Cependant, le virus poursuit sa circulation. Dimanche, la barre des 10 millions de cas officiellement diagnostiqués dans le monde a été dépassée. Et au total, depuis le 9 mai, 252 foyers ont été identifiés en France métropolitaine, dont environ 80 pouvant être encore considérés comme actifs. « La poursuite de la circulation virale invite à maintenir la vigilance et continuer à adopter les mesures de prévention préconisées », souligne l’organisme.

Francetvinfo.fr, 26/06, Le Parisien, 27/06, Les Echos, 29/06

Survie après un AVC

Selon un travail publié dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) du 23 juin, qui se base sur le registre lillois des AVC créé en 2008, suivant que l’artère se bouche ou se déchire, l’accident vasculaire cérébral (AVC) est plus ou moins souvent mortel. Pendant la période étudiée, de 2008 à 2017, 3 131 AVC sont survenus, dont 2 933 ont été inclus dans l’étude réalisée par Santé publique France, l’Inserm et l’Institut Pasteur de Lille. « L’idée principale était de comparer la létalité des différents types d’AVC », explique au Figaro Aline Meirhaeghe, chercheuse Inserm et chef de l’équipe Santé publique et épidémiologie moléculaire des maladies liées au vieillissement à l’Institut Pasteur de Lille. « C’est l’imagerie médicale, l’IRM en France, qui permettra de faire la distinction » entre un accident dû à l’occlusion d’une artère (AVC ischémique) ou à sa rupture (AVC hémorragique), explique la Pr Charlotte Cordonnier, chef de service de neurologie (CHU de Lille) et chercheuse Inserm. Parmi les 2 933 AVC du registre lillois, 84 % étaient ischémiques et 16 % hémorragiques. Il existe une différence de pronostic entre les deux types d’AVC, ischémique ou hémorragique, retrouvée dans le registre de Lille. « Les 3/4 des décès surviennent avant 6 jours (et la moitié dans les 2 jours) pour les premiers, alors que les 3/4 des décès surviennent dans les 16 jours en cas d’AVC ischémique », souligne Aline Meirhaeghe.

Le Figaro, 29/06

En Bref

L’Institut national du cancer (Inca) a rendu au président de la République le 24 juin son rapport final sur le plan cancer 3, qui sera aussi le dernier, rapporte Le Figaro. Emmanuel Macron a opté pour une stratégie décennale. L’Inca planche actuellement sur cette nouvelle stratégie qui sera arrêtée par décret en fin d’année. Dès le 2 septembre, l’Institut invitera les Français à apporter leur contribution et commenter, via une plateforme digitale, la nouvelle stratégie proposée, souligne le quotidien. Cette stratégie décennale reposera sur trois axes prioritaires : améliorer la prévention, limiter les séquelles et améliorer la qualité de vie des patients, et lutter contre les cancers de mauvais pronostic chez l’adulte et chez l’enfant.

Le Figaro, 27/06

Après la parution d’une étude de l’Inserm révélant l’importance de respecter les instructions d’usage des tampons pour limiter le risque de choc toxique menstruel, l’organisme propose une vidéo de prévention intitulée « Tampons et choc toxique : quels sont les risques ? », indique Parents.fr. Si l’incidence de ce syndrome reste très rare, les chercheurs ont identifié les facteurs pouvant dans certains cas le favoriser. Le choc toxique staphylococcique est lié à la présence d’une bactérie, Staphylococcus aureus ou staphylocoque doré, présente dans le microbiote vaginal de certaines femmes. Chez ces dernières, un mauvais usage d’une protection intravaginale (tampon, coupe menstruelle…) pourrait augmenter la probabilité de le développer. Le choc toxique est caractérisé par de multiples symptômes, notamment par des troubles digestifs, une forte fièvre, une chute de la tension artérielle et des éruptions cutanées. Dans les cas les plus graves, il peut conduire à des défaillances multi-organes et au décès.

Parents.fr, 26/06

Voir le communiqué vidéo du 03/06/2020: “Choc toxique menstruel : favoriser le bon usage des tampons périodiques pour limiter les risques

L’équipe Inserm de François Ghiringhelli, professeur d’oncologie médicale au Centre Georges-François Leclerc de Dijon, va recevoir une dotation pour ses travaux de recherche sur le cancer du poumon. Cette dotation s’élèvera à 75 000 euros sur un ou deux ans et est destinée à lui permettre de franchir un cap significatif dans la conduite de ses travaux, explique Francetvinfo.fr. Sur 137 projets éligibles, le Fonds Amgen France en a retenu 9, dont celui du Pr Ghiringhelli intitulé « Gérer le stress cellulaire pour mieux traiter le cancer du poumon ».

Francetvinfo.fr, 27/06

Archives

A press review is only a summary of media analysis and press articles that have been read to realize it each day. The press review can not be interpreted as reflecting the point of view of Inserm. The link towards the original article, when existing, is indicated in the synthesis.

These links, active at the updating date, may become unavailable in the following days. This depends on the media policy.





fermer
fermer
RSS Youtube