Press review

29 July 2019

12h12 | By INSERM PRESS OFFICE

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

À ce jour, la synthèse de presse de l’Inserm  est réalisée à partir de la lecture de l’ensemble de la presse quotidienne nationale et régionale, de la plupart des hebdomadaires et mensuels grand public et de la presse spécialisée, ainsi que des retombées radio-télévision. Une « synthèse de presse » n’est qu’un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l’Inserm.      

Le cerveau ne dort jamais

L’avènement de la radiologie moderne a montré que le cortex préfrontal médian de l’adolescent était plus réactif que celui des adultes. Cette stimulation leur inflige d’intenses émotions relatives à la conscience sociale. Le pic d’activité de cette zone du cerveau est atteint vers 15 ans. Le cortex orbitofrontal, partie la plus évoluée du cerveau, impliquée dans la planification et la résolution des problèmes, ne sera atteinte qu’aux alentours de 25 ans. En 2002, des chercheurs américains ont découvert comment la mémoire des séniors pouvaient être aussi performante que celle de jeunes adultes dans des conditions expérimentales. Les seniors mobilisent davantage cette zone, affirment Le Figaro et NotreTemps.com. Elle peut être entretenue en menant une vie stimulante. Il y a deux ans, des chercheurs de l’université du Texas ont montré que de 50 à 89 ans, ce sont les cerveaux les plus occupés qui fonctionnent le mieux. Afin d’entretenir ses capacités, Philippe Amouyel, professeur de santé publique au CHU de Lille et chercheur à l’Inserm, préconise les activités mobilisant plusieurs aires du cerveau, comme la lecture.

NotreTemps.com, 26/07, Le Figaro, 29/07

Loi bioéthique : un patient plus informé

Plusieurs articles de la loi bioéthique concernent l’information génétique. Dorénavant, les patients pourront accéder à des diagnostics que les médecins étaient jusqu’ici tenus de garder secrets. Le comité d’éthique de l’Inserm a participé à l’élaboration du projet de loi. Son président, Hervé Chneiweiss, a répondu aux questions de Lci.fr. Concernant le risque de donner naissance à un enfant atteint d’une maladie génétique, « il faut donner cette information en amont plutôt que d’attendre d’avoir un enfant malade. De plus, ceux qui veulent faire ce test peuvent déjà se le procurer en Belgique pour quelques dizaines d’euros », a affirmé le président.

Lci.fr, 26/07

En Bref

Une étude menée sur plus de 2 000 femmes, relayée sur Francetvinfo.fr, montre que l’échec d’une FIV ou d’une FIV-ICSI ne signe pas forcément la fin du projet de parentalité. Après l’échec, une femme sur six procrée naturellement dans les cinq ans. D’après l’Inserm, « les chances de grossesse varient en moyenne de 10 % à 22 % par tentative, en fonction des techniques utilisées ».

Allodocteurs.fr, Francetvinfo.fr, 26/07

Les études de l’équipe EREN, qui associe des chercheurs en épidémiologie nutritionnelle de l’Inserm, de l’Inra, de l’Université Paris 13 et du CNAM, révèlent dans un article publié dans le British Medical Journal, relayé dans La Tribune, que la consommation d’aliments ultra-transformés est associée à un risque accru de maladie cardiovasculaire.

La Tribune, 27/07

Le Temps présente quatre auteurs issus de l’Université d’Albuquerque (Etats-Unis). Ils ont identifié « l’existence d’anomalies cérébrales qui distinguent les meurtriers des auteurs d’agressions violentes ou d’actes antisociaux non violents ». Les chercheurs ont examiné les cerveaux de 808 détenus du Wisconsin à l’aide d’IRM anatomique. Les résultats de l’étude ont démontré, dans le cerveau des meurtriers, des altérations qui touchent des circuits importants dans la gestion des interactions sociales et dans le contrôle des émotions et de l’action. Cependant, Richard Lévy, neuroscientifique à l’ICM (Inserm Hôpital de la Pitié-Salpêtrière), relativise : « Les auteurs ne font pas le distinguo entre ceux qui ont tué de façon intentionnelle, préméditée, et ceux qui ont tué à la suite d’une réaction impulsive, désinhibée ».

Le Temps, 27/07

Archives

A press review is only a summary of media analysis and press articles that have been read to realize it each day. The press review can not be interpreted as reflecting the point of view of Inserm. The link towards the original article, when existing, is indicated in the synthesis.

These links, active at the updating date, may become unavailable in the following days. This depends on the media policy.





fermer
fermer
RSS Youtube