Press review

05 October 2020

13h01 | By INSERM PRESS OFFICE

Sorry, this entry is only available in French.

À ce jour, la synthèse de presse de l’Inserm est réalisée à partir de la lecture de l’ensemble de la presse quotidienne nationale et régionale, de la plupart des hebdomadaires et mensuels grand public et de la presse spécialisée, ainsi que des retombées radio-télévision. Une « synthèse de presse » n’est qu’un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l’Inserm.

 

Covid-19 : six tests antigéniques évalués par l’AP-HP

Selon une étude de l’hôpital francilien Henri Mondor (AP-HP), une évaluation comparative de six tests rapides antigéniques confirme les « performances globalement satisfaisantes » de quatre d’entre eux pour le dépistage de l’infection Covid-19. Ces tests, réalisés à partir d’un prélèvement dans le nez, sont commercialisés comme tests rapides d’orientation diagnostique (TROD) individuels. Leurs résultats sont disponibles en 15 à 30 minutes environ. Pour des sujets symptomatiques et les sujets contacts, leurs performances sont moins bonnes que la méthode de référence, qui est la PCR, car ces tests antigéniques sont moins sensibles, estiment les auteurs. Pour les plus performants, la capacité à détecter les sujets infectés est proche de 80 % pendant les trois premiers jours de symptômes. En revanche, au-delà, « la sensibilité globale, donc la capacité à détecter les sujets infectés, est de l’ordre de 60 % c’est-à-dire bien inférieure au test de référence PCR ». Ce qui fait qu’« on rate deux positifs sur cinq par rapport à la PCR », remarque le Pr Jean-Michel Pawlotsky (Inserm/Henri Mondor, Créteil) qui a coordonné l’étude. Pour lui, ces tests auront surtout « une utilité dans les barnums, le dépistage de masse ».

AFP, 02/10

54 scientifiques évaluent la stratégie sanitaire face au Covid-19

Interrogés par Le Monde, 54 scientifiques évaluent la stratégie sanitaire face à l’épidémie de Covid-19 : des médecins infectiologues, virologues en centre hospitalier universitaire (CHU), épidémiologistes à l’Inserm, ou à l’Organisation mondiale pour la santé (OMS). Six mois après la première vague de Covid-19, tous estiment que la maladie est désormais plutôt bien connue, et que la propagation peut être freinée avec certaines mesures simples, peu coûteuses et à l’efficacité prouvée. Ils sont, en revanche, divisés sur l’efficacité du port du masque en extérieur, mais estiment que cette obligation peut relever d’un principe de précaution justifiable. « C’est une procédure d’efficacité établie depuis longtemps dans le domaine des maladies infectieuses », explique l’épidémiologiste et directrice de recherche à l’Inserm, Anne-Marie Bouvier, qui propose même de l’étendre à la lutte contre la grippe. Par ailleurs, souligne Vittoria Colizza, épidémiologiste à l’Inserm, « voir le masque porté partout en ville est un rappel du risque de contamination ».

Le Monde, 04/10

 

En Bref

Selon TF1, l’appel à volontaires pour tester les vaccins anti-Covid-19 lancé par l’Inserm connaît un grand succès : tandis que l’institut souhaitait recruter 25 000 personnes, plus de 18 700 personnes se sont déjà inscrites sur la plateforme dédiée, Covireivac, qui a été ouverte le 1er octobre.

TF1, Europe1.fr, LeParisien.fr, Francetvinfo.fr, 02/10

Voir le communiqué de presse du 01/10/2020 : “Vaccins contre la Covid-19 : 25 000 volontaires pour conduire des essais cliniques de grande ampleur en France – ouverture des inscriptions

Le Figaro souligne que la campagne de vaccination contre la grippe débute le 13 octobre. Elle prend une importance particulière alors que le Covid-19 progresse de nouveau, indique le quotidien. Les autorités et le monde médical veulent à tout prix éviter que le virus saisonnier ne contribue à engorger les cabinets médicaux et les hôpitaux. Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a indiqué que 30 % de doses supplémentaires ont été commandées pour cette saison.

Le Figaro, 03/10

La 29e édition de la Fête de la science a débuté vendredi 2 octobre. Quelque 4 000 événements sont proposés dans toute la France, dans le cadre de cette Fête qui fait la part belle au virtuel. Il sera possible de suivre des émissions tous les jours sur la chaîne YouTube Sciences en direct, pour plonger au cœur de la recherche médicale, y compris sur des sujets du quotidien. Christophe Bernard, directeur de recherche à l’Inserm, s’est penché samedi sur le thème « Le café est-il bon pour l’organisme ? » avec un quizz retransmis en direct sur internet.

Europe 1, 02/10

Archives

A press review is only a summary of media analysis and press articles that have been read to realize it each day. The press review can not be interpreted as reflecting the point of view of Inserm. The link towards the original article, when existing, is indicated in the synthesis.

These links, active at the updating date, may become unavailable in the following days. This depends on the media policy.





fermer
fermer
RSS Youtube