Press review

19 December 2019

11h49 | By INSERM PRESS OFFICE

Sorry, this entry is only available in French.

À ce jour, la synthèse de presse de l’Inserm est réalisée à partir de la lecture de l’ensemble de la presse quotidienne nationale et régionale, de la plupart des hebdomadaires et mensuels grand public et de la presse spécialisée, ainsi que des retombées radio-télévision. Une « synthèse de presse » n’est qu’un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l’Inserm.

Cinq critères du sommeil protègeraient sur le plan cardiovasculaire

Le Pr Qi et ses collègues de l’université de Pékin et de l’école de santé publique T.H Chan d’Harvard, ont, à l’appui de la base de données britannique, « UK Biobank », de 500 000 participants de 37 à 73 ans, crée un « score de sommeil sain » qui va de 0 à 5 points. Les personnes ayant obtenu un score de 5 (21% de la cohorte) réduisent d’un tiers leur risque de survenue d’un événement cardiovasculaire. Le score 5 répond aux critères suivants : dormir 7 à 8 heures par nuit, ne pas ronfler, ne pas souffrir d’insomnie, ne pas somnoler dans la journée et être « du matin ». « Les bénéfices du sommeils ont été constatés aussi bien pour les hommes que pour les femmes et quelle que soit la tranche d’âge. Parmi les autres facteurs de risque cardiovasculaire qui pèsent davantage que le sommeil, il y a notamment le tabagisme, la sédentarité et l’indice de masse corporelle », indique Séverine Sabia, chercheur Inserm au centre de recherche en épidémiologie et statistiques de Sorbonne Paris-Cité. « Il est dommage qu’ils n’aient pas pris en compte la présence éventuelle de douleurs chroniques ou de syndrome dépressif qui peuvent modifier le sommeil, mais c’est tout de même une étude solide sur une grande cohorte qui ouvre des pistes intéressantes pour l’avenir », ajoute la chercheuse.

Le Figaro, 19/12

Cancer : un entretien avec le Pr Axel Kahn

Président de la Ligue contre le cancer, le Pr Axel Kahn souligne dans un entretien au Quotidien du Médecin que 40% des cancers seraient évitables. Il s’agit de cancers liés à des mutations qui peuvent être prévenus. « C’est un chiffre consensuel au niveau international, qui a été établi à partir d’extrapolation », assure-t-il. Interrogé sur les facteurs de risque, le Pr Axel Kahn observe que « Quatre-vingt-quinze pour cent des cancers évitables pourraient être prévenus en ne fumant pas, en ne buvant pas d’alcool, en faisant du sport et en surveillant son poids ». Et de souligner que « Le tabac reste le pourvoyeur numéro 1 de cancers évitables, avec 46 000 décès par an. Il est responsable du cancer du poumon, mais aussi de la gorge, l’estomac, la vessie et du sein notamment ». Le professeur souligne par ailleurs que « La Ligue s’associe au remplacement du mois sans alcool qui devait être mené par l’agence Santé publique France par un Dry January associatif », mais relève qu’elle n’est pas aidée par les pouvoirs publics, précisant : « la France est anormalement inefficace dans sa lutte contre l’alcool, pour des raisons que l’on connaît bien, dues à l’importance culturelle et économique de la viticulture dans notre pays ». Le journal observe que l’alcool est à l’origine de 16 000 décès par cancer par an.

Le Quotidien du Médecin, 19/12

En Bref

Le magazine Challenges indique que selon la Direction générale de la santé, deux cas d’infection par le virus Zika ont été détectés en France métropolitaine, dans le Var, précisant qu’il s’agit « probablement » des premiers cas documentés en Europe. N’occasionnant aucun symptôme pour 70% des cas, il est toutefois dangereux pour les femmes enceintes du fait de la transmission possible au fœtus pouvant provoquer de graves complications neurologiques.

Challenges, 19/12

Le Quotidien du Médecin indique que la Haute Autorité de santé a actualisé ses recommandations en matière de dépistage du cancer du col de l’utérus datant de 2010. Elle préconise désormais le recours au test HPV en première intention chez les femmes de plus de 30 ans. La HAS précise que le dépistage doit s’inscrire dans une démarche préventive globale et dans sa recommandation du 16 décembre a validé l’extension du vaccin HPV à tous les garçon.

Le Quotidien du Médecin, 19/12

Le Quotidien du Médecin rappelle que le projet de loi de bioéthique porté par Agnès Buzyn, ministre de la Santé, et Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, qui l’ont présenté fin juillet, est « sur les rails ». Le texte a été retravaillé à l’automne par les parlementaires puis adopté mi-octobre à l’Assemblée nationale. Le quotidien en détaille le contenu, soulignant que s’il a été voté « dans un climat relativement ‘serein’, comme le souhaitait le gouvernement », le projet suscite néanmoins de « profondes divisions au sein de l’hémicycle… Et de la société ».

Le Quotidien du Médecin 19/12

Archives

A press review is only a summary of media analysis and press articles that have been read to realize it each day. The press review can not be interpreted as reflecting the point of view of Inserm. The link towards the original article, when existing, is indicated in the synthesis.

These links, active at the updating date, may become unavailable in the following days. This depends on the media policy.





fermer
fermer
RSS Youtube