Press review

05 November 2020

11h28 | By INSERM PRESS OFFICE

Sorry, this entry is only available in French.

À ce jour, la synthèse de presse de l’Inserm est réalisée à partir de la lecture de l’ensemble de la presse quotidienne nationale et régionale, de la plupart des hebdomadaires et mensuels grand public et de la presse spécialisée, ainsi que des retombées radio-télévision. Une « synthèse de presse » n’est qu’un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l’Inserm.

 

Alerte sur les renoncements aux soins

Selon Le Parisien, entre vendredi dernier, début du confinement, et mardi, Doctolib, plate-forme de rendez-vous en ligne, a constaté sur les rendez-vous une hausse de 30 % des annulations et une baisse de 10 à 15 % des créneaux remplis. « Les spécialistes sont particulièrement concernés, avec + 38 % d’annulations », indique Stanislas Niox-Château, président co-fondateur de Doctolib. Cependant, ces chiffres de renoncements sont moins alarmants que ceux du premier confinement qui s’élevaient à – 44 % chez les généralistes et – 71 % chez les spécialistes. Et la prise de rendez-vous pour des téléconsultations remonte : + 61 % depuis vendredi 30 octobre. Un appel signé par 110 000 professionnels et lancé par des médecins membres du conseil scientifique de Doctolib sera lancé ce jeudi 5 novembre. Un hashtag l’accompagne qui résume le message : #SoignezVous.

Le Parisien, 05/11

Le nombre des hospitalisations devrait diminuer jusqu’à 60 % en Ile-de-France, grâce au reconfinement

Le reconfinement devrait diminuer le nombre d’hospitalisations en Île-de-France jusqu’à 60 %, d’après une modélisation de l’Inserm, rapporte Sciencesetavenir.fr. La situation dans les autres régions fera l’objet de futures analyses. En attendant, la possibilité d’un Noël « comme si de rien n’était » est illusoire, estime Vittoria Colizza, directrice de recherche Inserm au sein de l’Institut Pierre Louis d’épidémiologie et de santé publique (Inserm/Sorbonne Université), autrice de ce rapport daté du 28 octobre 2020. Le second confinement que doivent observer les Français devrait diminuer d’environ 74 % le nombre d’hospitalisations en Île-de-France, au mieux. Sans aucune mesure, cette deuxième vague aurait dû être 30 % moins haute que la première, mais ailleurs où la situation est plus critique, comme en Rhône-Alpes, elle aurait pu, malgré tout, dépasser la première. « Les analyses des autres régions suivront », écrivent les experts de l’Inserm.

Sciencesetavenir.fr, 04/11

En Bref

Dans une interview accordée à JDD – La Newsletter du matin, Vittoria Colizza, directrice de recherche Inserm au sein de l’Institut Pierre Louis d’épidémiologie et de santé publique (Inserm/Sorbonne Université), et Pascal Crépey, épidémiologiste et biostatisticien à l’Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique, font le point sur ce que l’on sait actuellement du rôle des enfants et adolescents dans la dynamique de l’épidémie de Covid-19. Vittoria Colizza explique : « Les études ont révélé deux choses importantes : avant 20 ans, on est moins susceptibles à la maladie que le reste de la population, et la contagiosité des enfants en bas âge est réduite ».

JDD – La Newsletter du matin, 04/11

Une récente étude randomisée, publiées dans Pharmacology Research & Perspectives, montre qu’une supplémentation en vitamine D pourrait permettre d’atténuer l’eczéma chez les enfants. Pour cette étude, les chercheurs ont analysé les résultats de 86 patients souffrant de cette affection cutanée inflammatoire. Toutes ces personnes ont reçu soit de la vitamine D quotidiennement par voie orale, soit un placebo en plus des soins standards habituellement prescrits, pendant un total de douze semaines. « La supplémentation en vitamine D pourrait être un traitement adjuvant efficace qui améliore les résultats cliniques de la dermatite atopique sévère », notent les auteurs de cette étude.

Yahoo !, 04/11

La Tribune consacre un article à Jeanick Brisswalter, qui « a fait partie de l’équipe d’universitaires qui en 2016 porte le projet Idex, label d’initiative d’excellence » positionnant « l’université Côte d’Azur dans le Top 10 des universités françaises de recherche intensive ». Le quotidien indique : « Elu à sa présidence en janvier dernier, ce spécialiste en physiologie environnementale, ancien sprinter de haut niveau, s’attèle désormais à faire vivre ce nouvel écosystème dit expérimental ».

La Tribune, 05/11

Archives

A press review is only a summary of media analysis and press articles that have been read to realize it each day. The press review can not be interpreted as reflecting the point of view of Inserm. The link towards the original article, when existing, is indicated in the synthesis.

These links, active at the updating date, may become unavailable in the following days. This depends on the media policy.





fermer
fermer
RSS Youtube