Press review

10 November 2020

12h15 | By INSERM PRESS OFFICE

Sorry, this entry is only available in French.

À ce jour, la synthèse de presse de l’Inserm est réalisée à partir de la lecture de l’ensemble de la presse quotidienne nationale et régionale, de la plupart des hebdomadaires et mensuels grand public et de la presse spécialisée, ainsi que des retombées radio-télévision. Une « synthèse de presse » n’est qu’un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l’Inserm.

 

Covid-19 : selon Pfizer le vaccin est efficace à 90 %

L’américain Pfizer et l’allemand BioNTech ont annoncé hier des premiers résultats qui montrent que leur candidat vaccin contre le Covid-19 est efficace à 90 %. L’essai de phase 3 du vaccin BNT162b2 à base d’ARN messager a débuté fin juillet. Ce sont des « nouvelles encourageantes », a estimé le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus. Les deux laboratoires prévoient de fournir jusqu’à 50 millions de doses dans le monde en 2020 et jusqu’à 1,3 milliard de doses en 2021. Le gouvernement américain en a déjà précommandé 100 millions. L’Europe, 300 millions. Cette naissance fulgurante d’un remède, moins d’un an après l’identification de la maladie en Chine, serait un record, si elle arrivait à son terme, souligne Aujourd’hui en France. Elle nourrit aussi l’espoir que d’autres vaccins actuellement sur les paillasses, et basés sur la même méthode scientifique, voient vite le jour. Selon l’OMS, dix essais cliniques sont en phase 3 dans le monde. Cependant, la prudence reste de mise, aucune donnée n’étant encore communiquée sur l’innocuité du vaccin, c’est-à-dire l’absence d’effets secondaires dangereux. « Même s’il y aura des procédures accélérées pour le Covid, on est encore loin d’une mise sur le marché », observe François Alla, professeur de santé publique au CHU de Bordeaux.

AFP, Huffingtonpost.fr, 09/11, Aujourd’hui en France, La Croix, Les Echos, Le Figaro, 10/11

Premiers signes positifs du confinement

Aujourd’hui en France indique que certains chiffres montrent un début d’évolution favorable lié au confinement avec un ralentissement de l’épidémie de Covid-19 et l’infléchissement de la pression hospitalière en Ile-de-France. Après le ministre de la Santé, Olivier Véran, qui avait annoncé la semaine dernière « une forme de ralentissement » de la progression de la pandémie en France, c’est désormais au tour du patron des hôpitaux de Paris d’évoquer avec prudence « une amorce d’infléchissement en Ile-de-France », rapporte le quotidien. Hier soir, Jérôme Salomon, le directeur général de la Santé, a noté « une progression plus lente de l’épidémie dans les grandes métropoles qui avaient appliqué en premier le couvre-feu ». « On a l’impression que le nombre d’admissions en réanimation monte un peu moins vite que prévu, explique Jean-Michel Constantin, secrétaire général de la Société française d’anesthésie et de réanimation. Globalement, on a tellement ouvert de lits qu’on a un coup d’avance mais la marge reste ténue. » Cependant, au niveau national, le nombre de personnes actuellement hospitalisées continue à augmenter : 30 217 dimanche soir, soit 6 209 de plus que le dimanche précédent. Le nombre de patients en réanimation poursuit sa croissance, tout comme celui, des décès : + 3 420 au cours de la semaine dernière. Non seulement le pic épidémique n’est pas encore atteint, mais « rien ne dit que dans trois jours on ne sera pas saturés si les malades décompensent très vite », précise le réanimateur.

Aujourd’hui en France, 10/11

Archives

A press review is only a summary of media analysis and press articles that have been read to realize it each day. The press review can not be interpreted as reflecting the point of view of Inserm. The link towards the original article, when existing, is indicated in the synthesis.

These links, active at the updating date, may become unavailable in the following days. This depends on the media policy.





fermer
fermer
RSS Youtube