Press review

12 February 2019

12h22 | By INSERM PRESS OFFICE

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

À ce jour, la synthèse de presse de l’Inserm  est réalisée à partir de la lecture de l’ensemble de la presse quotidienne nationale et régionale, de la plupart des hebdomadaires et mensuels grand public et de la presse spécialisée, ainsi que des retombées radio-télévision. Une « synthèse de presse » n’est qu’un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l’Inserm.      

 

Aliments « ultratransformés » et santé

Des chercheurs français ont publié hier une grande étude sur les plats préparés et autres aliments ultratransformés et la santé, rapporte l’AFP. La nouvelle étude, portant sur des dizaines de milliers de Français suivis de 2009 à 2017, a observé un lien modeste entre la consommation d’aliments ultratransformés et le risque de décès pendant la période. Les résultats de cette étude, menée auprès de 45 000 Français de plus de 45 ans, en majorité des femmes, ont été publiés dans la revue de l’Association médicale américaine (Jama Internal Medicine). Au bout de sept ans, environ 600 personnes étaient décédées. Les chercheurs ont ensuite analysé les données et se sont aperçus qu’une augmentation de 10 % de la proportion d’aliments ultratransformés dans l’alimentation correspondait à une augmentation de 15 % de la mortalité « Il ne faut pas être alarmiste pour le public et dire qu’en mangeant un plat préparé on a un risque supplémentaire de 15 % de mourir », souligne Mathilde Touvier, directrice de l’équipe de recherche en épidémiologie nutritionnelle à l’université Paris 13, qui gère la grande étude NutriNet-Santé avec des chercheurs de trois autres institutions (Inserm, Inra et Cnam). « C’est une nouvelle pierre à l’édifice dans les recherches sur les liens entre aliments ultratransformés et la santé », indique-t-elle.

AFP, 11/02

VIH-1 : des réservoirs découverts dans les macrophages tissulaires

Une équipe de chercheurs de l’institut Cochin (Inserm/CNRS/Université Paris Descartes) a mis en évidence de nouveaux réservoirs du VIH dans les macrophages de la muqueuse de l’urètre chez l’homme. Cette découverte est publiée dans Nature Microbiology. Les chercheurs ont ainsi constaté que, contrairement à ce que l’on pensait jusqu’à présent les réservoirs du VIH-1 ne se concentrent pas uniquement dans les lymphocytes T, mais existent aussi dans les macrophages contenus dans les tissus péniens, explique Le Quotidien du Médecin. « Comme les macrophages de l’urètre sont les premières cellules ciblées par le virus lors de relations sexuelles, ces réservoirs viraux dans les macrophages pourraient s’établir très tôt, dès le début de l’infection », estiment les chercheurs.

Lire notre communiqué du 04/02/2019 “VIH-1 : des réservoirs découverts pour la première fois dans les macrophages tissulaires”

Le Quotidien du Médecin, 11/02

En Bref

Une étude de l’université de Manchester (Royaume-Uni), parue dans Psychosomatic Medicine, a constaté qu’augmenter ses apports en nutriments, baisser ceux en graisse et perdre du poids pouvait réduire les symptômes de la dépression, même chez des personnes à qui la maladie n’a pas été officiellement diagnostiquée. Pour leurs recherches, les scientifiques ont analysé seize études dans lesquelles les données de 46 000 personnes étaient utilisées. La majorité d’entre elles présentaient des risques de dépression non clinique. Les résultats combinés de ces études ont montré qu’une amélioration de l’alimentation au quotidien avait des effets sur la santé mentale.

Lci.fr, 11/02

Selon les premières données du réseau Sentinelles (semaine du 28 janvier au 3 février 2019), l’efficacité du vaccin antigrippal chez l’ensemble des personnes à risque serait de 59 % contre le virus A(H1N1) et de 19 % contre le virus A(H3N2), la souche actuellement prédominante. « Le vaccin contient plusieurs virus inactivés de la grippe et, s’agissant du H1N1, l’une des souches en circulation, le vaccin est efficace jusqu’à 70 %, explique Vincent Enouf, virologue et directeur adjoint du Centre national de référence de la grippe (CNR) à l’Institut Pasteur. En revanche, pour la souche H3N2, également en circulation, l’efficacité du vaccin ne serait que d’environ 20 %. » Cependant, « le vaccin permet également de protéger contre deux virus de la grippe de type B, qui avaient sévi l’année dernière », précise le virologue.

Egora, 11/02, 20 Minutes, 12/02

Dans un avis publié hier, la Haute Autorité de santé juge le remboursement des tests prédictifs qui déterminent le besoin d’une chimiothérapie « prématuré ». « Aucune des études scientifiques que nous avons examinées ne permet de valider à ce stade leur utilité clinique, précise le Dr Cédric Carbonneil, chef du service ayant réalisé cette évaluation. De plus, plusieurs de ces recherches ont été menées aux Etats-Unis, où les chimiothérapies sont beaucoup plus fréquentes, ce qui rend leurs résultats non transposables. » La HAS reconnaît certes « l’intérêt potentiel » de ces signatures génomiques comme outil d’aide à la décision thérapeutique, mais juge « indispensable de poursuivre la recherche clinique ».

Le Figaro, 12/02

Des chercheurs toulousains de l’Institut de mécanique des fluides (CNRS-Université Paul-Sabatier-INP) et de l’Université Cornell (Etats-Unis), réunis au sein du projet BrainMicroFlow, ont décidé de scruter le débit sanguin cérébral, connu pour être plus faible chez les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. « Nous n’avons pas détruit les neutrophiles [globules blancs], mais nous les avons empêchés de s’accrocher aux parois. Cela a permis aux souris de retrouver très vite leur capacité », explique Sylvie Lorthois, de l’Institut de mécanique des fluides. Il s’agit d’une avancée majeure pour la recherche, car le blocage est l’une des premières manifestations de la maladie, avant même l’apparition des plaques amyloïdes.

20 Minutes, édition Grand Paris, 12/02

Archives

A press review is only a summary of media analysis and press articles that have been read to realize it each day. The press review can not be interpreted as reflecting the point of view of Inserm. The link towards the original article, when existing, is indicated in the synthesis.

These links, active at the updating date, may become unavailable in the following days. This depends on the media policy.





fermer
fermer
RSS Youtube