Press review

16 April 2019

11h46 | By INSERM PRESS OFFICE

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

À ce jour, la synthèse de presse de l’Inserm  est réalisée à partir de la lecture de l’ensemble de la presse quotidienne nationale et régionale, de la plupart des hebdomadaires et mensuels grand public et de la presse spécialisée, ainsi que des retombées radio-télévision. Une « synthèse de presse » n’est qu’un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l’Inserm.      

 

Cancer : investissement de l’Institut Gustave-Roussy dans les technologies d’avenir

Les Echos expliquent que « la destruction locale des tumeurs est une voie d’avenir de la cancérologie ». L’Institut Gustave-Roussy, situé à Villejuif (Val-de-Marne), a inauguré officiellement hier trois nouvelles salles de radiologie interventionnelle, ce qui en fait le plus important plateau de ce type, en Europe, entièrement réservé à la cancérologie, constate le quotidien. Gustave-Roussy réalise chaque année plus de 4 000 interventions de ce type. Anticipant une accélération de cette approche, moins invalidante, plus rapide et plus économe pour le système de santé, l’institut a décidé de rénover les deux salles existantes et d’en créer une troisième, dotée d’un équipement dernier cri. Cet investissement de 4,5 millions d’euros, dont 1,5 million apporté par la Fondation Philanthropia, émanation de la banque suisse Lombard Odier, s’inscrit dans un plan global à cinq ans, qui prévoit un investissement de 250 millions d’euros. En outre, des résultats expérimentaux montrent qu’on peut améliorer l’efficacité des nouveaux traitements d’immunothérapie pour une indication donnée, si on les administre localement. Avec 14 essais cliniques programmés, dont cinq en cours et deux dont on attend les résultats, Gustave-Roussy se positionne aux avant-postes de cette approche au niveau mondial.

Les Echos, 16/04

Un prototype de cœur en 3D à partir de tissu humain

Des scientifiques ont présenté hier à Tel-Aviv, en Israël, un prototype de cœur humain imprimé en 3D à partir de tissus humains et avec des vaisseaux, une avancée « majeure » selon eux dans le traitement des maladies cardiovasculaires et la prévention du rejet des greffes, rapporte l’AFP. Les chercheurs de l’université de Tel-Aviv ont présenté à la presse ce cœur inerte de la taille d’une cerise, plongé dans un liquide, explique l’agence de presse. « C’est la première fois qu’on imprime un cœur dans son intégralité avec ses cellules et ses vaisseaux sanguins, c’est aussi la première fois qu’on utilise de la matière et des cellules provenant du patient », a affirmé l’un des scientifiques, le professeur Tal Dvir, qui a dirigé les recherches. 

AFP, 15/04

En Bref

Le Figaro explique que la MDMA, molécule de la même famille que les amphétamines, très meurtrière, gagne du terrain chez les jeunes. La consommation de MDMA a augmenté de 60 % entre 2010 et 2014, en passant de 2,7 % à 4,3 % de la population l’ayant expérimenté au moins une fois, avant de poursuivre une hausse plus contenue jusqu’en 2017. Chez les 18-25 ans, elle est même devenue en 2017 la seconde drogue la plus consommée, après le cannabis mais devant la cocaïne (6,9 % des jeunes ont déjà expérimenté la MDMA, contre 5,2 % pour la cocaïne).

Le Figaro, 16/04

Utilisée de longue date comme anesthésique, la kétamine vient d’être autorisée comme antidépresseur aux Etats-Unis. En effet, le 5 mars, pour la première fois, la FDA a autorisé l’utilisation de l’eskétamine (l’une des deux représentations spatiales de la kétamine, développée par le laboratoire Janssen), en spray nasal, pour traiter les dépressions rebelles aux antidépresseurs classiques. L’étude, publiée dans Science le 12 avril, présente son mode d’action chez la souris, dans un modèle de dépression liée au stress. « Certains antidépresseurs restaurent-ils les synapses perdues ? », s’interroge Anna Beyeler, de l’Inserm à l’université de Bordeaux, dans un éditorial associé. Oui, ont répondu les chercheurs, conduits par une équipe de l’université Cornell (New York).

Lemonde.fr, 16/04

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) alerte sur l’actuelle flambée de la rougeole dans le monde. Le nombre de cas a augmenté de 300 % au cours du premier trimestre de 2019 et même de 700 % en Afrique, selon l’OMS. « A ce jour, 170 pays ont signalé 112 163 cas de rougeole au cours des trois premiers mois à l’OMS, contre 28 124 cas dans 163 pays pour la même période de 2018. » Sachant que l’OMS estime que moins d’un cas sur dix est signalé, on peut imaginer l’ampleur de l’actuelle épidémie, indiquent Les Echos.

 Les Echos, 16/04

Archives

A press review is only a summary of media analysis and press articles that have been read to realize it each day. The press review can not be interpreted as reflecting the point of view of Inserm. The link towards the original article, when existing, is indicated in the synthesis.

These links, active at the updating date, may become unavailable in the following days. This depends on the media policy.





fermer
fermer
RSS Youtube