Press review

03 November 2020

11h35 | By INSERM PRESS OFFICE

Sorry, this entry is only available in French.

À ce jour, la synthèse de presse de l’Inserm est réalisée à partir de la lecture de l’ensemble de la presse quotidienne nationale et régionale, de la plupart des hebdomadaires et mensuels grand public et de la presse spécialisée, ainsi que des retombées radio-télévision. Une « synthèse de presse » n’est qu’un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l’Inserm.

 

Une « signature » de la tumeur cancéreuse du pancréas pour mieux soigner

Des chercheurs ont identifié la « signature moléculaire » de la tumeur cancéreuse du pancréas pour proposer au patient le traitement le plus adapté, et donc le plus efficace possible, rapportent l’AFP et Francetvinfo.fr. Le Dr Juan Iovanna, directeur de recherche à l’Inserm et directeur adjoint du Centre de recherche en cancérologie de Marseille (CRCM), qui dirige cette étude promue par l’Institut Paoli-Calmettes (IPC) de Marseille, en collaboration avec des bio-informaticiens de la Ligue contre le cancer, explique : « Avant de commencer tout traitement pour le cancer, on fait une biopsie lors de laquelle on prélève 200 cellules ». « En les étudiant, on a identifié des signatures (appelées Pancreatic adenocarcinoma molecular gradient) qui déterminent le pronostic des patients, qui disent s’il va répondre ou pas à tel ou tel traitement », indique-t-il. « Quand vous donnez directement à un patient un médicament efficace, vous évitez de lui donner des traitements inutiles et vous lui donnez une chance de vivre plus longtemps », conclut le Dr Iovanna, d’autant plus que, face au cancer du pancréas, « il y a peu de possibilités ». Les chercheurs ont validé l’étude rétrospective, en travaillant sur 200 échantillons de tumeurs prélevés sur des patients et maintenues en vie en laboratoire, et attendent maintenant le financement pour une étude clinique prospective.

AFP, Francetvinfo.fr, 02/11Les Echos, 02/11

Covid-19 : syndrome de l’orteil violet

Une étude américaine indique qu’un nouveau symptôme associé au Covid-19 est le syndrome de l’orteil violet. « Il semble qu’il y ait un certain sous-groupe de patients qui, lorsqu’ils contractent le Covid-19, développent une inflammation au niveau des orteils en forme d’engelure », explique son autrice, la dermatologue Esther Freeman. « Dès avril, cette pointure du Massachusetts General Hospital et de la Harvard Medical School avait créé un registre international permettant de faire remonter les cas suspects de lésions cutanées », explique Aujourd’hui en France. Après les avoir épluchés, elle n’exclut pas un lien avec le SARS-CoV-2. « Dans la plupart des cas, cette inflammation se résout d’elle-même et disparaît, observe Esther Freeman. Elle est relativement bénigne. Elle dure en moyenne quinze jours. Mais nous avons vu des patients chez qui elle se prolongeait pendant plus de cent cinquante jours, chez eux l’inflammation se maintient et 16 % ont dû être hospitalisés pour la traiter. »

Aujourd’hui en France, 03/11

En Bref

Pour étudier l’évolution de la mémoire individuelle et collective au fil des ans, le CNRS, l’Inserm et Hesam Université ont porté, dès janvier 2016, un projet de recherche transdisciplinaire mêlant sciences humaines et sciences du vivant : ce « Programme 13 Novembre » est codirigé par le neuropsychologue Francis Eustache et l’historien Denis Peschanski. Un livre vient de sortir, première étape de cette recherche inédite : « 13 Novembre. Des témoignages, un récit » (Odile Jacob), coécrit par Laura Nattiez, Denis Peschanski et Cécile Hochard. Libération a interviewé Denis Peschanski et Laura Nattiez.

Libération, 03/11

Vittoria Colizza, directrice de recherche à l’Institut d’épidémiologie et de Santé publique Pierre Louis de l’Inserm, a déclaré, hier, sur Franceinfo, qu’« à la fin de cette semaine, on devrait avoir un changement sur le nombre de cas » de Covid-19. Elle a ajouté : « Il nous faut vraiment du temps et une réduction des contacts assez importante » pour arriver à une circulation du virus très faible.

Francetvinfo.fr, 02/11

Moins de deux semaines après son lancement, TousAntiCovid, la nouvelle application de traçage des cas contacts, a été téléchargée 7 millions de fois. Elle commence enfin à être adoptée par les Français, soulignent Les Echos. Un Français sur cinq l’a installée.

Les Echos, 03/11

Le Figaro indique que les tests antigéniques, moins chers et plus rapides, mais moins fiables que la PCR, peuvent désormais être réalisés en ville par les médecins, pharmaciens et infirmiers. Mais, tous ne les proposeront pas, la logistique nécessaire pour réaliser en toute sécurité les prélèvements nasopharyngés étant complexe et chronophage.

Le Figaro, 03/11

Le Monde explique que le conseiller de l’Elysée, Thierry Coulhon, présidera le Haut Conseil de l’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur (Hcéres). Son décret de nomination en date du 30 octobre, signé par le président de la République, est paru au Journal officiel dimanche 1er novembre, après l’avis favorable des parlementaires qui l’ont auditionné le 21 octobre. Cela fait un an que l’un des postes les plus importants dans le système de recherche et d’enseignement supérieur est vacant. Le mandat de Michel Cosnard, le prédécesseur de Thierry Coulhon, atteint par la limite d’âge, est arrivé à échéance le 29 octobre 2019.

Le Monde, 03/11

Archives

A press review is only a summary of media analysis and press articles that have been read to realize it each day. The press review can not be interpreted as reflecting the point of view of Inserm. The link towards the original article, when existing, is indicated in the synthesis.

These links, active at the updating date, may become unavailable in the following days. This depends on the media policy.





fermer
fermer
RSS Youtube