Press review

04 June 2019

11h53 | By INSERM PRESS OFFICE

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

À ce jour, la synthèse de presse de l’Inserm  est réalisée à partir de la lecture de l’ensemble de la presse quotidienne nationale et régionale, de la plupart des hebdomadaires et mensuels grand public et de la presse spécialisée, ainsi que des retombées radio-télévision. Une « synthèse de presse » n’est qu’un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l’Inserm.      

Des douleurs chroniques parfois anciennes et mal soulagées

L’UFC-Que Choisir vient de publier une infographie sur les douleurs chroniques en France après avoir questionné 5 000 patients. Les résultats de ce sondage montrent que les localisations sont le plus souvent multiples et surtout présentes depuis de nombreuses années. Contre ces douleurs permanentes, les traitements tentés sont très divers, avec plus ou moins de succès. Le sondage révèle que si les patients souffrent en majorité du dos, 8 répondants sur 10 souffrent à deux endroits ou plus du corps. « Certaines pathologies, comme les rhumatismes inflammatoires, peuvent toucher plusieurs parties du corps. Mais il existe un phénomène de « sensibilisation » : quand on a mal longtemps quelque part, on finit par avoir plus facilement mal ailleurs », explique l’UFC-Que Choisir. Et d’ajouter : « (…) A l’exception de la chirurgie dans certains cas, le recours à un seul type de soins est rarement efficace et durable ». A noter que les médicaments ont un très mauvais taux de satisfaction (46 %), et 30 % de ceux qui en consomment ont l’impression d’en prendre trop.

Santemagazine.fr, 03/06

Sida : les recherches se font d’abord sur les hommes

Slate.fr rend compte d’un article publié dans The New York Times qui souligne que trop peu de femmes figurent dans les essais cliniques d’élaboration des traitements et des vaccins potentiellement efficaces contre le sida. Pourtant, sur les 35 millions de personnes dans le monde vivant avec le virus du sida, la moitié sont des femmes. En Afrique et dans certaines régions d’Amérique du Sud, de nouvelles infections chez les jeunes femmes contribuent à maintenir l’épidémie. La plupart des traitements sont testés en grande majorité sur des hommes. Or, « il existe toutes sortes de différences entre les hommes et les femmes, probablement en partie dues aux effets hormonaux », indique Monica Gandhi, professeure de médecine à l’université de Californie à San Francisco.

Slate.fr, 03/06

En Bref

Le Pr Geneviève Héry-Arnaud, microbiologiste au CHRU de Brest et responsable de l’axe de recherche « Microbiota » de l’unité de recherche Inserm UMR1078 à l’université de Bretagne occidentale, explique dans une interview accordée à l’hebdomadaire Egora que « le microbiote pulmonaire est l’un des microbiotes les plus diversifiés de notre corps. Et notre santé respiratoire demeure fortement corrélée à cette biodiversité microbienne ». Les dernières découvertes sur le microbiote pulmonaire ouvrent la voie à de nouvelles connaissances sur les maladies respiratoires et à de nouveaux traitements.

Egora, 03/06

Le Figaro souligne que « des résultats d’essais cliniques présentés lors de la grande conférence annuelle de la société américaine de cancérologie (Asco) à Chicago, donnent des espoirs sérieux de pouvoir soigner une partie des 20 % de cancers de l’enfant qui restent meurtriers ». En effet, les thérapies ciblant les particularités génétiques des tumeurs commencent à être utilisées en pédiatrie. Deux molécules, l’entrectinib (laboratoires Roche) et le larotrectinib (Bayer) ont montré des signes d’efficacité très prometteurs sur des malades dont les tumeurs comportaient une particularité génétique, appelée fusion NTRK. Ces succès spectaculaires concernent cependant pour le moment un nombre réduit d’enfants malades, puisque les fusions NTRK représentent moins de 5 % des cancers pédiatriques.

Le Figaro, 04/06

Archives

A press review is only a summary of media analysis and press articles that have been read to realize it each day. The press review can not be interpreted as reflecting the point of view of Inserm. The link towards the original article, when existing, is indicated in the synthesis.

These links, active at the updating date, may become unavailable in the following days. This depends on the media policy.





fermer
fermer
RSS Youtube