Press review

18 August 2020

12h55 | By INSERM PRESS OFFICE

Sorry, this entry is only available in French.

À ce jour, la synthèse de presse de l’Inserm est réalisée à partir de la lecture de l’ensemble de la presse quotidienne nationale et régionale, de la plupart des hebdomadaires et mensuels grand public et de la presse spécialisée, ainsi que des retombées radio-télévision. Une « synthèse de presse » n’est qu’un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l’Inserm.

 

Le spectre d’une reprise épidémique en France

Depuis déjà plusieurs semaines, les autorités constatent une accélération croissante de la transmission du Covid-19 en France, faisant redouter une seconde vague épidémique. 3 015 nouveaux cas ont été enregistrés en vingt-quatre heures, dimanche 16 août, et 3 310 le samedi 15 août. Ce sont des seuils inédits depuis le déconfinement. Le nombre de patients en réanimation a, lui aussi, augmenté ces derniers jours. « La situation est préoccupante, il y a un retournement de la tendance, déclare-t-on dans l’entourage du ministre de la santé, Olivier Véran. Les chiffres peuvent paraître minimes, mais ils sont tous en augmentation. ». Paris et les Bouches-du-Rhône ont été classés en « zone de circulation active » du virus. La reprise épidémique se confirme en Ile-de-France. L’ARS francilienne tente d’enrayer la circulation du virus pour éviter un reconfinement. « On constate une nette inversion de tendances et une reprise épidémique, confirme Nicolas Péju, directeur général adjoint de l’ARS Ile-de-France. Depuis le déconfinement, le nombre de cas diminuait et, depuis quelques semaines, c’est l’inverse. » A Marseille, le préfet a étendu l’obligation du port du masque à sept arrondissements. Dans les grandes villes, les entreprises ou les écoles, le gouvernement cherche à tenir l’équilibre entre la prévention du risque et le maintien de l’activité. L’usage du masque est désormais au centre des dispositifs. Obligatoire dans un nombre croissant de villes, il doit se généraliser dans les entreprises.

Le Monde, 18/08

 

Paris-Saclay, 14e université du classement de Shanghai

L’Academic Ranking of World Universities, émanation de l’université Jiao-tong de Shanghai, répertorie depuis 2003 les plus brillantes universités du monde en matière de recherche. Si, au palmarès 2020, Harvard domine le classement pour la 18e année consécutive, Universités Paris-Saclay figure en 14e position, dans un tableau qui en compte mille. En juin, Universités Paris-Saclay avait brillé dans le classement par disciplines : première place en mathématiques, 9e en physique, et s’imposait aussi dans le top-25 mondial en médecine et en agriculture. Cinq universités françaises sont aujourd’hui dans le top-100 de Shanghai. Après Paris-Saclay, on trouve Paris Sciences et Lettres (36e), l’université de Paris (65e), l’université Grenoble-Alpes (99e) et, la seule des cinq à n’avoir pas le nouveau statut d’établissement expérimental : Sorbonne Université (39e). Paris-Saclay s’est substituée à l’université Paris-Sud et à la communauté d’universités et établissements Université Paris-Saclay. Elle est composée de quatre grandes écoles comme AgroParisTech et CentraleSupélec, regroupe les universités de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines et d’Evry, et bénéficie de partenariats renforcés, négociés avec l’Inserm, le CEA, le CNRS, l’Inrae, l’Inria, l’Onera et l’IHES. A noter qu’en tête de l’Academic Ranking of World Universities, après Harvard viennent Stanford (Californie), Cambridge, le MIT (Massachusetts Institute of Technology), Berkeley (Californie), Princeton, Columbia (New York), l’Institut de technologie de Californie, Oxford et, à la 10e place, l’université de Chicago.

Le Monde, 18/08

 

En Bref

SII ou Serum Institute of India est le premier fabricant de vaccins au monde. Les laboratoires indiens sous-traitent en effet pour les multinationales pharmaceutiques. C’est le cas de SII, qui travaille avec le britannique AstraZeneca. Ce dernier a mis au point le candidat vaccin AZD 1222 pour lequel il a déjà lancé la production de doses dans l’espoir qu’il s’agisse du tout premier vaccin commercialisé contre le Covid-19. SII a pris le risque de lancer la production sans attendre les ultimes tests cliniques qui, s’ils s’avéraient non concluants, pourraient empêcher la distribution du vaccin.

L’Humanité, 18/08 

Des chercheurs de l’Inserm viennent de mieux cibler le rôle protecteur de l’hepcidine, une hormone qui régule le niveau de fer dans l’organisme, et son mode d’expression dans l’intestin. Ce travail laisse espérer la mise au point d’un traitement mimétique pour les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin, telle la maladie de Crohn ou la rectocolite hémorragique, et « un vrai mieux-être » pour les patients.

Maxi, 17/08

Archives

A press review is only a summary of media analysis and press articles that have been read to realize it each day. The press review can not be interpreted as reflecting the point of view of Inserm. The link towards the original article, when existing, is indicated in the synthesis.

These links, active at the updating date, may become unavailable in the following days. This depends on the media policy.





fermer
fermer
RSS Youtube