Press review

10 July 2019

12h05 | By INSERM PRESS OFFICE

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

À ce jour, la synthèse de presse de l’Inserm  est réalisée à partir de la lecture de l’ensemble de la presse quotidienne nationale et régionale, de la plupart des hebdomadaires et mensuels grand public et de la presse spécialisée, ainsi que des retombées radio-télévision. Une « synthèse de presse » n’est qu’un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l’Inserm.      

Mise au point d’une nouvelle génération d’antibiotiques par des chercheurs français

Des chercheurs français ont mis au point de nouvelles molécules efficaces pour éliminer des bactéries résistantes aux traitements existants et qui ne semblent pas déclencher de nouvelles résistances, constituant ainsi des « candidats prometteurs au développement de nouveaux antibiotiques ». Leurs résultats chez les rongeurs, publiés dans la revue américaine Plos Biology, devront encore être confirmés par des essais cliniques chez l’humain, précisent ces équipes de biochimistes et de chimistes de l’Inserm et de l’université de Rennes. « Nous nous sommes rendu compte qu’une toxine fabriquée par les staphylocoques dorés dont le rôle était de faciliter l’infection était également capable de tuer d’autres bactéries présentes dans notre organisme », explique Brice Felden, auteur principal de l’étude, dans un communiqué. Les chercheurs ont alors modifié cette molécule pour supprimer sa toxicité pour l’organisme tout en conservant ses propriétés antibactériennes. Sur la vingtaine de molécules créées, deux se sont avérées efficaces pour traiter des souris infectées par des souches résistantes de Staphylocoque doré et de Pseudomonas aeruginosa, bactérie à l’origine notamment d’infections nosocomiales.

AFP, Lemonde.fr, NotreTemps.com, Topsante.com, 09/07, Europe 1, France Info, RTL, Francetvinfo.fr, 10/07

Lire le communiqué de presse du 09/07/2019 : “De nouveaux antibiotiques mis au point par un laboratoire de l’Inserm et l’Université de Rennes 1

Le foie en danger avec une canette de soda par jour

Une étude de l’Inserm, dévoilée par Le Parisien et présentée demain au congrès des hépatologues à Paris, montre que dès qu’on boit 33 cl de soda par jour, le foie est en danger. « Désormais, on sait qu’une consommation de 33 cl par jour met en danger le foie ! réagit Lawrence Serfaty, professeur au CHU de Strasbourg, à l’origine ce congrès avec l’Association française des hépatologues. Avant, nous n’avions que des estimations. » Et, grâce à une cohorte Constances, constituée par l’Inserm, qui a suivi 100 000 volontaires depuis 2013, les chercheurs ont constaté que 16 000 d’entre eux avaient le foie trop gras et 500 une maladie déjà avancée, explique le quotidien. « On va les avertir par courrier pour les inciter à voir un spécialiste », confie l’hépatologue Lawrence Serfaty. Ces chiffres, extrapolés, montrent que 8 millions de Français adultes, soit 18,2 % de la population, auraient un foie trop gras et que 200 000 pourraient avoir une maladie avancée, avec un fort risque d’évoluer vers une cirrhose ou un cancer.

Huffingtonpost.fr, Le Parisien, Radio Classique, RTL, Franceinfo, Francebleu.fr, Lci.fr, 10/07

Reprise du communiqué de presse du 23/05/2019 “La santé de 200 000 volontaires suivie par l’Inserm

En Bref

Dans son édition Science et Médecine, Le Monde publie un entretien avec Hervé Platel, neuropsychologue spécialiste de la perception de la musique et organiste. Il décrypte les liens étroits entre musique, cerveau et imagination. Ses travaux lui ont permis d’établir que la « cartographie » cérébrale de la mémoire musicale était très différente de celles de la mémoire sémantique ou épisodique, ce qui l’a ensuite conduit à utiliser – avec succès – la musique dans la prise en charge de patients atteints de troubles de la mémoire ou victimes de lésions cérébrales.

Le Monde, édition Science et Médecine, 10/07

Dans un entretien accordé au Parisien, la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, annonce avoir tranché en faveur du déremboursement total de l’homéopathie au 1er janvier 2021. Une année de transition, avec un remboursement à 15 %, commencera en 2020.

Le Parisien, 10/07

Archives

A press review is only a summary of media analysis and press articles that have been read to realize it each day. The press review can not be interpreted as reflecting the point of view of Inserm. The link towards the original article, when existing, is indicated in the synthesis.

These links, active at the updating date, may become unavailable in the following days. This depends on the media policy.





fermer
fermer
RSS Youtube