Press review

11 December 2019

12h18 | By INSERM PRESS OFFICE

Sorry, this entry is only available in French.

À ce jour, la synthèse de presse de l’Inserm est réalisée à partir de la lecture de l’ensemble de la presse quotidienne nationale et régionale, de la plupart des hebdomadaires et mensuels grand public et de la presse spécialisée, ainsi que des retombées radio-télévision. Une « synthèse de presse » n’est qu’un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l’Inserm.

Une baisse du Crédit impôt-recherche (CIR) menace la compétitivité des chercheurs français

Selon la dernière édition du « cours du chercheur » de l’Association Nationale de la Recherche et de la Technologie (ANRT), la France conserve sa position de milieu de classement en matière d’innovation grâce au CIR. Sans ce mécanisme, le chercheur français serait le plus cher après l’Américain. La compétitivité française en matière de R&D devrait toutefois s’éroder ces prochaines années, car les députés ont voté en octobre une coupe de 200 millions d’euros dans le budget du Crédit, réduisant le taux de prise en compte des frais de fonctionnement de 50 % à 43 %. Cette mesure devrait entraîner une baisse de 3,5 % du CIR des grandes entreprises étudiées par l’ANRT dans son panel, ce qui rendra les chercheurs britanniques moins chers que leurs homologues français dès l’année prochaine. Selon l’ANRT toujours, les grandes entreprises verraient alors leur montant de CIR divisé par deux et la France se retrouverait parmi les pays les plus chers.

Le Figaro, 11/12

Etat des lieux sur le trouble développemental de la coordination (TDC), ou dyspraxie

Le pôle Expertise collective de l’Inserm, qui a publié un état des lieux des connaissances et de la recherche sur la dyspraxie, propose une série de recommandations pour un meilleur diagnostic et une meilleure prise en charge de ce trouble qui touche environ 5% des enfants. « Le premier axe de recommandations consiste à garantir l’accès pour tous à un diagnostic dans les meilleurs délais après le repérage des premiers signes », écrit l’Inserm. L’expertise pointe aussi la nécessité de former des professionnels. Une fois le diagnostic posé, les experts recommandent de mettre en place une intervention adaptée à l’enfant en prenant en compte son profil, sa qualité de vie ainsi que celle de sa famille. Enfin, les experts recommandent de privilégier les interventions centrées sur l’apprentissage des compétences nécessaires à la scolarité et à la vie quotidienne de l’enfant. « Ces interventions doivent impliquer davantage les familles, les enseignants et les encadrants qui gravitent autour de l’enfant », précise l’Inserm qui ajoute que l’objectif est de « permettre à chaque enfant de mener à bien sa scolarité », ce qui nécessite la mise en place par les enseignants et l’institution scolaire des aménagements nécessaires à l’enfant lors des examens, en application de la loi de 2005 sur le handicap.

LeQuotidienduMedecin.fr, Lci.fr, 10/12, voir le communiqué sur l’expertise collective du 09/12.

En Bref

 Une campagne de prévention contre le VIH vient d’être lancée en Seine-Saint-Denis avec la distribution de kits de sensibilisation. Chaque année, 300 à 400 nouveaux cas sont détectés dans le département, soit trois fois plus qu’ailleurs en France. 8 000 habitants vivent avec le virus, ce qui place la Seine-Saint-Denis en deuxième position des départements les plus touchés en France, derrière Paris et devant les territoires d’Outre-Mer, et ce sans prendre en compte ceux qui sont séropositifs sans le savoir. Selon des estimations de l’Inserm au printemps dernier, ils seraient plus de 1000 en Seine-Saint-Denis. LeParisien.fr, 10/12

L’Anses a annoncé lundi que l’autorisation de 36 produits phytosanitaires à base de glyphosate n’allait pas être renouvelée. Selon l’agence, les fabricants n’ont pas fourni les données expérimentales suffisantes pour exclure un risque génotoxique de leurs produits. Cette décision se fonde plus sur des doutes quant à la génotoxicité de mélanges de produits contenant du glyphosate que sur des doutes concernant la génotoxicité de la substance isolée. Celle-ci a été considérée comme ne présentant pas de potentiel génotoxique par l’EFSA, et l’Anses s’en tient pour le moment à cette opinion. L’agence a toutefois lancé un appel à projet pour évaluer la génotoxicité du glyphosate. Le Monde, 11/10

La Haute Autorité de santé (HAS) vient de rendre ses recommandations sur « la stratégie nationale de dépistage de l’hépatite C ». D’après Libération, c’est à la surprise des associations de patients, mais surtout de l’Association française pour l’étude du foie (Afef), que l’élargissement de cette stratégie à un dépistage national n’a pas été retenu. Libération, 11/12

Un contraceptif oral pouvant délivrer pendant trois à quatre semaines des doses de progestatif de synthèse capables de bloquer l’ovulation a été imaginé par une équipe du MIT. Le dispositif est constitué d’une gélule de gélatine représentant une étoile dont les six branches se déploient après ingestion, afin qu’elle reste bloquée dans l’estomac. La composition de la gélule permet le largage progressif de la molécule contraceptive.  Le Monde, 11/12

Archives

A press review is only a summary of media analysis and press articles that have been read to realize it each day. The press review can not be interpreted as reflecting the point of view of Inserm. The link towards the original article, when existing, is indicated in the synthesis.

These links, active at the updating date, may become unavailable in the following days. This depends on the media policy.





fermer
fermer
RSS Youtube