Press review

12 December 2018

12h37 | By INSERM PRESS OFFICE

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

À ce jour, la synthèse de presse de l’Inserm   est réalisée à partir de la lecture de l’ensemble de la presse quotidienne nationale et régionale, de la plupart des hebdomadaires et mensuels grand public et de la presse spécialisée, ainsi que des retombées radio-télévision. Une « synthèse de presse » n’est qu’un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l’Inserm.    

Le cerveau des enfants menacé par l’abus d’écran

Les premiers résultats d’une nouvelle étude américaine menée par les Instituts nationaux américains de la santé (NIH) montrent que l’abus d’écrans peut physiquement modifier le cerveau des enfants. Outre la nuisance de la qualité du sommeil, les difficultés de concentration liées à l’apprentissage et le risque de prise de poids pour cause d’inactivité, les résultats préliminaires de cette étude mettent en avant des « tracés différents » dans le cerveau de ceux qui utilisent des smartphones, des tablettes et des jeux vidéo plus de sept heures par jour. Menée auprès de 4 500 enfants âgés de 9 et 10 ans grâce à l’imagerie par résonance magnétique (IRM), celle-ci pointe un amincissement prématuré du cortex, qui traite les informations envoyées au cerveau par les cinq sens. Si les préconisations du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) sont de ne pas placer un enfant devant la télé avant l’âge de 3 ans, au risque de freiner son développement, selon l’Inserm, à 2 ans, les deux tiers des enfants la regardent tous les jours.

Aujourd’hui en France, 12/12

Enquête sur l’Inde, fabrique d’Antibiorésistance

Selon une enquête du Monde, menée à Hyderabad (Inde), plus de 90 % de nos antibiotiques sont fabriqués dans des usines chinoises ou indiennes. Une partie des effluents de ces usines polluent l’environnement et créent des foyers d’antibiorésistance capables de se diffuser mondialement, en raison des échanges internationaux. En juillet, des activistes indiens et des représentants de communautés locales ont envoyé une lettre à la Commission européenne, l’exhortant à agir contre « la grave crise liée à la production de médicaments » en cours dans leur pays. Mais, souligne Le Monde, les lobbys pharmaceutiques se félicitent ouvertement de l’inaction européenne. « Je n’ai jamais vu l’industrie être si franche sur son opposition à la législation. Ce qui est encore pire, c’est que cela vient de la part d’industriels qui devraient être en tête des efforts à mener contre la résistance antibiotique, l’AMR Alliance, la prétendue alliance contre l’antibiorésistance », déclare Nusa Urbancic, directrice de campagne de l’association Changing Markets.

Le Monde, 12/12

En Bref

Le site Sciencesetavenir.com se penche sur la cérémonie annuelle des Prix Inserm du 11 décembre 2018 qui récompense neuf chercheurs et ingénieurs dont les réalisations contribuent à l’excellence scientifique de l’Institut de recherche au service de la santé. La liste de ces lauréats est publiée sur le site.
Sciencesetavenir.fr, 11/12

Alexandre Carpentier, fondateur de CarThera, a inventé un mini-implant extra-cérébral, le SonoCloud, qui, pour la première fois, a réussi à ouvrir temporairement et de façon contrôlée la barrière hémato-encéphalique (BHE) en émettant des ultrasons. Il est ainsi possible d’augmenter jusqu’à 7 fois la concentration des traitements délivrés au cerveau, comme les chimiothérapies, et donc leur efficacité. Un nouveau SonoCloud-9 va être testé dans le cadre d’une étude multicentrique lancée en France et aux Etats-Unis. CarThera vient de boucler une levée de fonds de 9 millions d’euros auprès de Panakès Partners, Sham Innovation Santé, Supernova Invest et le Groupe Arnault.
Les Echos, 12/12
 

La-croix.com, qui se penche sur la règlementation des embryons chimères, souligne qu’elle reste encore floue. C’est pourquoi plusieurs scientifiques demandent que les textes soient complétés lors de la révision des lois de bioéthique. Fin 2018 ou début 2019, le comité d’éthique de l’Inserm devrait publier un avis sur la recherche sur l’embryon, qui abordera notamment la question des embryons-chimères.
La-croix.com, 11/12

 

Lequotidiendumedecin.fr revient sur le scandale des bébés génétiquement modifiés, en Chine, qui a mis l’accent sur un acteur clé de l’infection par le VIH : la protéine CCR5. Une étude de Bernard Lagane, chercheur Inserm, en explique les enjeux : « Située à la surface des globules blancs, elle a un rôle majeur dans la transmission du VIH et le développement de l’infection. La majorité des VIH l’utilisent ».
Lequotidiendumedecin.fr, 11/12

Archives

A press review is only a summary of media analysis and press articles that have been read to realize it each day. The press review can not be interpreted as reflecting the point of view of Inserm. The link towards the original article, when existing, is indicated in the synthesis.

These links, active at the updating date, may become unavailable in the following days. This depends on the media policy.





fermer
fermer
RSS Youtube