Press review

22 August 2018

11h09 | By INSERM PRESS OFFICE

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

À ce jour, la synthèse de presse de l’Inserm est réalisée à partir de la lecture de l’ensemble de la presse quotidienne nationale et régionale, de la plupart des hebdomadaires et mensuels grand public et de la presse spécialisée, ainsi que des retombées radio-télévision. Une « synthèse de presse » n’est qu’un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l’Inserm.

 

Améliorer la santé cardiovasculaire permet de réduire la démence

Selon une étude de l’Inserm, une bonne santé cardiovasculaire est associée à un faible risque de démence, rapportent Lequotidiendumedecin.fr et Time.com. Cette étude, publiée dans le Jama, inclut 6 626 personnes sans antécédent cardiovasculaire ou de démence de la cohorte des Trois Cités (Bordeaux, Dijon, Montpellier), avec un âge moyen de 73,7 ans. Un diagnostic de démence au cours du suivi a été rapporté pour 745 participants, souligne Lequotidiendumedecin.fr. Le niveau de santé cardiovasculaire des participants a été évalué à l’inclusion à l’aide d’un outil développé par l’American Heart Association (AHA), prenant en compte sept indicateurs : tabagisme, indice de masse corporelle (IMC), activité physique, régime alimentaire, glycémie, cholestérolémie et tension artérielle. « Pour chaque indicateur supplémentaire à niveau optimal pour la santé cardiovasculaire, le risque de démence est diminué de 10% », souligne Cécilia Samieri, chercheuse Inserm et première auteure de l’étude. Ainsi, « si tous les indicateurs sont à un niveau optimal, la réduction du risque est de 70% ».

Lequotidiendumedecin.fr, Time.com, 21/08

Epilepsie : le premier traitement reçu déterminant

Destinationsante.com explique que, selon des chercheurs de l’Inserm, chez l’enfant épileptique, la pertinence du premier traitement prescrit pourrait influencer le pronostic à long terme de la maladie. Ils invitent donc à s’assurer dès la première crise d’épilepsie que le diagnostic est bien posé et que la prise en charge thérapeutique est adaptée. Les chercheurs du Laboratoire Traitement du signal et de l’image (LTSI) de l’Université de Rennes soulignent : « Il existe une cinquantaine de formes d’épilepsie et plusieurs dizaines de médicaments antiépileptiques ». « Certains sont efficaces sur plusieurs formes de la maladie, tandis que d’autres sont spécifiques d’une seule. Utilisés à mauvais escient, ceux-ci aggravent parfois la fréquence ou la durée des crises ou même le type de crise », expliquent-ils. Selon leurs travaux menés sur des souris, les rongeurs traités dès le départ par un antiépileptique adapté ont présenté une diminution progressive du nombre de crises, tandis que ceux qui avaient reçu le traitement inapproprié en première intention ont continué à présenter une activité épileptique élevée, malgré l’introduction secondaire d’un traitement adapté.

Destinationsante.com, 21/08

En Bref

Le Monde explique que « l’imagerie cérébrale infantile [est] en plein boom ». De plus en plus adaptées aux nourrissons, les nouvelles techniques permettent d’avoir accès au cerveau en développement. Jessica Dubois, chercheuse à l’Inserm, à NeuroSpin, explique : « (…) L’arrivée de l’IRM a tout changé. Grâce à cette méthode, on a pu voir comment se développent les régions du cerveau depuis la vie in utero et comprendre comment elles se connectent entre elles. Par exemple, on a observé que certaines régions sont déjà en partie fonctionnelles avant la naissance ».

Le Monde, 22/08

Le Pr Lionel Naccache, neurologue et chercheur en neurosciences (hôpital de la Pitié-Salpêtrière, AP-HP, Inserm, Institut du cerveau et de la moelle épinière), dont ses travaux portent en particulier sur la conscience et ses altérations, est le parrain de la collection d’ouvrages « Les défis de la science » du Monde. Dans un entretien accordé au quotidien, le Pr Naccache explique que « les neurosciences sont encore dans une phase d’émerveillement ».

Le Monde, 22/08

La Tribune se penche sur les cellules souches pluripotentes, capables de se transformer en peau, en muscle ou en foie. Les chercheurs espèrent réparer les blessures et régénérer les organes malades. Les premiers résultats validés arrivent enfin. Spin off de l’Inserm en 2017, GoLiver travaille sur la régénération du foie avec des cellules souches pluripotentes. Pour son fondateur Tuan Huy Nguyen, la France ne doit surtout pas passer à côté de ce nouveau marché.

La Tribune, 22/08

Dans son supplément Science et Médecine, Le Monde explique que « chaque année, un institut de Seattle publie un rapport sur « le fardeau des maladies dans le monde », qui s’appuie sur la fusion de données géographiques et sanitaires ». Le journal souligne que « cette approche [est] devenue incontournable pour améliorer les politiques de santé publique ». La France comble son retard dans ce domaine. « Longtemps en France, on a prétendu faire de la géographie des lieux (…) sans tenir compte de la santé et, de son côté, la santé publique ignorait l’intérêt de l’approche géographique », explique Gérard Salem, professeur émérite à l’université de Nanterre.

Le Monde, Science et Médecine, 22/08

80 coureurs de l’extrême, participant à l’Ultratour des 4 massifs, vont faire l’objet, cette année, d’une étude scientifique, indique Aujourd’hui en France. Cette course de quatre jours où les sportifs ont à parcourir 160 km dans les quatre massifs montagneux autour de Grenoble, débute aujourd’hui. Une équipe de chercheurs de l’université de Grenoble-Alpes analysera en détail leur fatigue et leur récupération après cet effort intense en altitude.

Aujourd’hui en France, 22/08

Archives

A press review is only a summary of media analysis and press articles that have been read to realize it each day. The press review can not be interpreted as reflecting the point of view of Inserm. The link towards the original article, when existing, is indicated in the synthesis.

These links, active at the updating date, may become unavailable in the following days. This depends on the media policy.





fermer
fermer
RSS Youtube