Press review

22 July 2020

12h06 | By INSERM PRESS OFFICE

Sorry, this entry is only available in French.

À ce jour, la synthèse de presse de l’Inserm est réalisée à partir de la lecture de l’ensemble de la presse quotidienne nationale et régionale, de la plupart des hebdomadaires et mensuels grand public et de la presse spécialisée, ainsi que des retombées radio-télévision. Une « synthèse de presse » n’est qu’un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l’Inserm.

 

Lancement de la plateforme Covireivac par l’Inserm

L’Inserm lance une plateforme d’évaluation clinique de candidats-vaccins baptisée Covireivac, qui aura pour but de récolter des données précises sur leur capacité à induire une réaction immunitaire et à assurer la sécurité des patients, indique Topsante.com. Actuellement, l’OMS recense déjà 140 candidats-vaccins contre le Covid-19. Et 17 sont déjà en développement clinique. Pour participer activement à la recherche, la France lance donc la plateforme Covireivac, souligne le site. Afin d’évaluer les produits qui permettraient d’obtenir le vaccin contre le coronavirus, la France a souhaité établir un « guichet unique » pour tous les candidats. L’objectif est de réunir un panel de volontaires aux profils variés afin de mesurer toutes les données du futur vaccin. Un comité scientifique dédié pourra analyser tous les vaccins candidats recensés dans cette plateforme nationale. Si ce projet de candidature au vaccin est national, l’Inserm indique qu’une collaboration avec d’autres pays européens, afin d’étendre le dispositif de grands essais vaccinaux, est envisagée.

Topsante.com, 21/07

Lire le communiqué de presse du 20/07/2020: ” L’Inserm lance une plateforme d’évaluation des candidats vaccins contre le Covid-19 pour la réalisation d’essais de qualité à grande échelle

Covid-19: état des lieux de la mortalité en France

Selon le décompte diffusé par Santé publique France (SPF), au 20 juillet, 30 177 personnes sont décédées du Covid-19 en France. Ce décompte quotidien ne prend en compte que les décès survenus dans les hôpitaux et dans les Ehpad. Dans un « rapport d’étape » publié mercredi 22 juillet, SPF dresse un état des lieux de la mortalité en France au plus fort de l’épidémie, entre début mars et fin mai. Selon celui-ci, 175 800 personnes sont mortes en France entre le 2 mars et le 31 mai. A partir du 9 mars, la mortalité, toutes causes confondues, s’est accrue (+ 7 % par rapport à la mortalité attendue) ; elle a atteint un pic fin mars (+ 60 %). Elle a, enfin, « diminué progressivement pour revenir dans les marges de fluctuation habituelle » à partir de la fin avril. Ce qui, note le rapport, correspond à un « excès de mortalité [qui] se situe entre 25 000 et 30 000 décès ». Comme l’expliquent les autrices de ce rapport, Anne Fouillet et Céline Caserio-Schönemann, épidémiologistes à SPF, il faudra attendre que soient consignées les causes de ces morts. En effet, les certificats de décès indiquant les causes de celui-ci sont, dans 80 % des cas, sous forme papier et prennent plus de temps à traiter que les déclarations électroniques. Il faudra donc attendre la fin de l’année pour avoir des données exhaustives.

Lemonde.fr, 21/07, Francetvinfo.fr, AFP, Le Figaro, 22/07

En Bref

Deux chercheurs marseillais, en collaboration avec un neurologue de l’université américaine du Michigan, dont les travaux sont publiés dans la revue scientifique eLife, ont élaboré la première classification scientifique des crises d’épilepsie, via un modèle mathématique. « Cela fait une centaine d’années qu’on essayait de classifier ce type de crises », a expliqué Christophe Bernard, directeur de recherche à l’Inserm à Marseille, co-auteur de la publication avec Viktor Jirsa, directeur de l’Institut de neuroscience des systèmes à l’Inserm et à l’université Aix-Marseille, et William Stacey, du département de neurologie de l’université du Michigan. Les recherches menées par ces trois chercheurs, pendant six ans, ont abouti à « un modèle mathématique universel » permettant de comprendre la dynamique des crises, modèle basé sur la façon dont les électroencéphalogrammes (EEG) effectués sur les patients changent quand une crise se déclenche ou s’arrête.

AFP, 21/07

Une nouvelle étude menée conjointement par l’UC Davis Eye Center et l’Inserm a démontré l’efficacité de verres conçus à partir de filtres spectraux techniquement avancés pour augmenter la séparation entre les canaux de couleur et permettre aux personnes atteintes d’une déficience de perception des couleurs verte et rouge (trichromatisme anormal) (daltonisme) de les distinguer. Leurs résultats ont été publiés dans la revue Current Biology. « Nous avons constaté qu’une utilisation prolongée sur deux semaines conduisait non seulement à une augmentation de la réponse au contraste chromatique, mais, plus important encore, que cette amélioration persistait lorsque les personnes étaient testées sans les filtres, démontrant ainsi une réponse visuelle adaptative », explique John S. Werner, professeur d’ophtalmologie et chef du département de la vision à l’UC Davis Health.

Pourquoidocteur.fr, Yahoo !, 21/07

Sciencesetavenir.fr souligne que la possibilité que certains des anticorps produits par l’organisme infecté par le Covid-19 ne soient pas protecteurs, mais au contraire facilitent une deuxième infection plus grave, ne peut être écartée. A l’origine de cette théorie publiée sous forme de commentaire dans le BMJ, plusieurs observations. Ainsi, notamment, l’Istituto Superiore di Sanità (l’agence de santé italienne) a conclu que seuls les trois premiers cas de Covid-19 ont été importés hors d’Italie. Les auteurs italiens émettent donc l’hypothèse que des cycles répétés d’infections au sein d’une communauté pourraient provoquer des formes plus graves de Covid-19. C’est un raisonnement « fiable et crédible », mais « qu’il faut maintenant vérifier avec des résultats », commente Morgane Bomsel, directrice de recherche au CNRS et également impliquée à l’Inserm et à l’Institut Cochin dans la recherche sur le Covid-19.

Sciencesetavenir.fr, 21/07

Archives

A press review is only a summary of media analysis and press articles that have been read to realize it each day. The press review can not be interpreted as reflecting the point of view of Inserm. The link towards the original article, when existing, is indicated in the synthesis.

These links, active at the updating date, may become unavailable in the following days. This depends on the media policy.





fermer
fermer
RSS Youtube