Press review

04 November 2020

11h56 | By INSERM PRESS OFFICE

Sorry, this entry is only available in French.

À ce jour, la synthèse de presse de l’Inserm est réalisée à partir de la lecture de l’ensemble de la presse quotidienne nationale et régionale, de la plupart des hebdomadaires et mensuels grand public et de la presse spécialisée, ainsi que des retombées radio-télévision. Une « synthèse de presse » n’est qu’un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l’Inserm.

 

Covid-19 : taux de mortalité à trois mois de 31 % en réanimation

Une étude, rendue publique hier, qui a impliqué notamment l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) et des équipes de l’Inserm, révèle que le taux de mortalité des malades en réanimation entre fin février et début mai a atteint 31 %, rapporte l’AFP. A 90 jours, 1.298 patients sur 4.244 admis en réanimation entre le 25 février et le 4 mai n’avaient pas survécu, précise l’étude. Ce taux de mortalité s’est toutefois amélioré entre le début et la fin de l’étude : il est passé de 42 à 25 %, sans que l’on sache si cela est dû à une moindre gravité des atteintes, à une modification du profil des patients ou à une meilleure prise en charge par exemple. Les auteurs notent aussi que « la mortalité était plus élevée chez les patients les plus âgés, les diabétiques, les obèses », les personnes immuno-déprimées, ceux qui avaient les atteintes respiratoires les plus graves et ceux qui avaient connu un délai court entre les premiers symptômes et l’admission en réanimation. Parmi les quelque 4.200 patients étudiés, 63 % avaient dû être intubés et mis sous respirateur dès le jour de leur admission et 80 % au total ont dû l’être à un moment ou à un autre de leur séjour, selon cette étude publiée dans la revue Intensive Care Medecine.

AFP, 03/11

TousAntiCovid : Cédric O vise au moins 15 millions de téléchargements d’ici un mois

L’application mobile TousAntiCovid doit atteindre 15 millions de téléchargements d’ici un mois pour « nous donner une chance de plus de réussir la sortie de confinement », ambitionne le secrétaire d’Etat au numérique Cédric O dans un entretien à l’AFP. « On est au-dessus de 7 millions de téléchargements, soit un peu plus de 10 % de la population et 4,5 millions d’activations supplémentaires en 10 jours », s’est-il félicité à propos du dispositif français de traçage numérique contre l’épidémie. « Ce qui est le plus intéressant pour nous, c’est qu’on est à plus de 500 personnes par jour qui sont notifiées cas-contact par l’application. Et même plus de 800 pour la seule journée de dimanche. Une baisse est possible dans le contexte du confinement, mais ces chiffres montrent tout l’intérêt d’une diffusion beaucoup plus large de l’application », estime Cédric O. Lundi soir, quelque 30.000 personnes s’étaient déclarées positives au Covid-19 dans l’application, et plus de 4.200 personnes au total avaient été notifiées d’une possible exposition au virus. « L’Inserm a modélisé un impact extrêmement significatif de l’application si celle-ci est téléchargée par un minimum de 20 % des Français. C’est un objectif ambitieux mais atteignable », affirme Cédric O qui cite les exemples anglais et allemands, dont les applications ont été téléchargées plus de 20 millions de fois.

AFP, 20Minutes.fr, 03/11

En Bref

Le Figaro explique que l’Inserm s’appuie sur les données d’Orange pour analyser les effets du confinement sur les mouvements de population. Vendredi 30 octobre, premier jour du reconfinement, les déplacements ont chuté de 33 % en moyenne sur la France entière, contre 63 % en mars dernier. De fortes disparités sont constatées selon les régions. En Île-de-France, la baisse était de 45 %, mais moins de 20 % en Corse. Google, quant à lui, qui publie régulièrement des informations portant sur l’évolution de la fréquentation de certains lieux, dans le cadre de la lutte contre la pandémie, constate qu’en France, pour ce même vendredi 30, la fréquentation des commerces, restaurants et musées, parcs de loisirs… a chuté de 67 %. En revanche, la fréquentation des lieux de travail n’a baissé que de 44 %, témoignant de la très relative mis en œuvre du télétravail dans certaines entreprises.

LCI, Francetvinfo.fr, 03/11, Le Figaro, 04/11

Dans son édition Science et Médecine, Le Monde se penche sur les « modèles animaux, qui permettent d’apprendre comment le nouveau coronavirus agit dans le corps et de tester « in vivo » les traitements avant de les prodiguer aux humains ». Le journal explique que ces modèles animaux « sont incontournables dans la lutte contre le SARS-CoV-2 ».

Le Monde, édition Science et Médecine, 04/11

Les Echos constatent que la France est le seul pays au monde à déconseiller l’usage de l’ibuprofène dans le contexte du Covid-19. Le quotidien souligne : « Ni l’Agence européenne du médicament, ni les autorités de santé américaines, ni l’OMS ne trouvent de preuve scientifique établissant un lien entre la prise d’AINS [anti-inflammatoires non stéroïdiens] et l’aggravation de l’infection au Covid-19 ». Et d’ajouter : « Cette classe de médicament, qui a un rôle important dans la prise en charge de la douleur, n’a pas bonne presse dans l’Hexagone ».

Les Echos, 04/11

Archives

A press review is only a summary of media analysis and press articles that have been read to realize it each day. The press review can not be interpreted as reflecting the point of view of Inserm. The link towards the original article, when existing, is indicated in the synthesis.

These links, active at the updating date, may become unavailable in the following days. This depends on the media policy.





fermer
fermer
RSS Youtube