C'est dans l'air

Infection respiratoire aiguë : données générales du réseau Sentinelles de l’Inserm

22 avril 2022 - 9h12 | Par INSERM (Salle de presse) | Covid-19

Les médecins du réseau Sentinelles de l’Inserm surveillent le nombre de cas d’« infections respiratoires aiguës » IRA[1] (apparition brutale de fièvre ou sensation de fièvre et de signes respiratoires).

Concernant la surveillance clinique : En France métropolitaine, la semaine dernière (2022s15), le taux d’incidence des cas d’infection respiratoire aiguë (IRA) vus en consultation (ou en téléconsultation) de médecine générale a été estimé à 348 cas pour 100 000 habitants. Ce taux est en baisse par rapport à la semaine 2022s14 (données consolidées : 381 pour 100 000 habitants).

Au niveau régional, les taux d’incidence les plus élevés ont été observés en : Grand Est (541 pour 100 000 habitants ), Nouvelle-Aquitaine (487 pour 100 000 habitants) et Bretagne (472 pour 100 000 habitants).

COVID-19 : légère diminution de l’incidence des IRA dues à la COVID-19 vues en consultation de médecine générale

GRIPPE : diminution de l’incidence des syndromes grippaux vus en consultation de médecine générale

Autres virus respiratoires : faible circulation des VRS, métapneumovirus et rhinovirus

[1] En mars 2020, suite à l’émergence du SARS-CoV-2 (COVID-19), la surveillance des médecins du réseau Sentinelles de l’Inserm a évolué. La surveillance des « syndromes grippaux » (fièvre supérieure à 39°C, d’apparition brutale, accompagnée de myalgies et de signes respiratoires) a été remplacée par celle des « infections respiratoires aiguës » IRA (apparition brutale de fièvre ou sensation de fièvre et de signes respiratoires).

Cette surveillance réalisée en collaboration avec Santé publique France, le Centre National de Référence des infections respiratoires (Institut Pasteur et Hospices civils de Lyon) et l’Université de Corse, permet de suivre l’évolution de la pandémie de COVID-19 et des épidémies dues aux autres virus respiratoires (grippe, virus respiratoire syncytial, rhinovirus et métapneumovirus notamment). Elle s’appuie sur l’observation de patients présentant une IRA vus par un médecin généraliste ou un pédiatre.

POUR CITER CET ARTICLE :
C'est dans l'air – Salle de Presse Inserm Infection respiratoire aiguë : données générales du réseau Sentinelles de l’Inserm Lien : https://presse.inserm.fr/infection-respiratoire-aigue-donnees-generales-du-reseau-sentinelles-de-linserm-2-2-2/45229/



fermer
fermer
RSS Youtube