C'est dans l'air

Jeudi 14 Mars : journée mondiale du rein

11 mars 2019 - 9h30 | Par INSERM (Salle de presse) | Journée mondiale

Selon la fondation du rein, un adulte sur dix souffre d’une affection rénale, soit près de 850 millions de personnes dans le monde. L’Organisation Mondiale de la Santé prévoit une augmentation de la prévalence de la maladie rénale chronique de 17 % dans les 10 ans à venir.

L’insuffisance rénale résulte de l’évolution lente de maladies qui conduisent à la destruction des reins. Elle concerne plus de 82 000 personnes en France et nécessite le recours à la dialyse ou à la transplantation.

Dans 50% des cas, les maladies rénales chroniques qui conduisent à l’insuffisance rénale sont la conséquence d’un diabète ou d’une hypertension artérielle.

Des progrès fulgurants ont été réalisés ces 10 dernières années dans la compréhension des mécanismes impliqués la destruction des reins au cours de ces maladies. Les recherches conduites permettent d’identifier des marqueurs diagnostiques et pronostiques. Elles autorisent aussi une meilleure adéquation des traitements aux patients et la réduction des récidives.

 

Les dernières avancées de l’Inserm sur cette maladie :

 

  • En septembre 2018, des chercheurs de l’Inserm, de l’AP-HP, de l’Université Paris Diderot, et de l’Université Paris Descartes, ont mis en évidence, dans un article publié dans la revue  New England Journal of Medicine, les dernières avancées et applications de l’intelligence artificielle réalisées dans le domaine de la transplantation, et notamment du diagnostic et le traitement du rejet d’allogreffe. Ces travaux transdisciplinaires ont porté sur des patients greffés du cœur, du rein et du poumon. Ils ont permis de faire évoluer ces cinq dernières années, à trois reprises, la classification internationale du rejet. Ils ont ainsi contribué à améliorer la prise en charge des patients greffés sur les plans diagnostique et thérapeutique.

 

  • En Janvier 2019, l’équipe du Dr Guillaume Canaud, praticien hospitalo-universitaire à l’hôpital Necker-Enfants malades – AP-HP et à l’Université Paris Descartes, et chercheur à l’Inserm (INEM l’Institut Necker Enfants Malades – Centre de médecine moléculaire), a étudié, en collaboration avec celle du Pr Bonventre du Brigham and Women’s hospital – Harvard Medical School (Boston, USA), les mécanismes impliqués dans la progression de la fibrose des reins qui entraîne à terme une insuffisance rénale chronique. Ces travaux, qui ont été publiés dans la revue Science Translational Medicine , ont participé à l’identification d’une cible thérapeutique potentielle.

 

POUR CITER CET ARTICLE :
Salle de Presse Inserm Jeudi 14 Mars : journée mondiale du rein Lien : https://presse.inserm.fr/jeudi-14-fevrier-journee-mondiale-du-rein/33719/



fermer
fermer
RSS Youtube