Synthèse de presse

15 novembre 2018

12h44 | Par INSERM (Salle de presse)

À ce jour, la synthèse de presse de l’Inserm est réalisée à partir de la lecture de l’ensemble de la presse quotidienne nationale et régionale, de la plupart des hebdomadaires et mensuels grand public et de la presse spécialisée, ainsi que des retombées radio-télévision. Une « synthèse de presse » n’est qu’un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser.
Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l’Inserm.

 

40 millions d’euros pour la recherche contre la résistance aux antibiotiques

A l’occasion d’un colloque interministériel sur l’antibiothérapie, la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Frédérique Vidal, a annoncé hier le lancement d’un programme de lutte contre la résistance aux antibiotiques, doté de 40 millions d’euros. Ce programme sera coordonné par l’Inserm, souligne l’AFP. L’objectif est de « comprendre les mécanismes d’apparition et de diffusion des résistances et découvrir de nouvelles cibles thérapeutiques ». Parallèlement, le ministère de la Santé lance un logo pour alerter sur la surconsommation des antibiotiques, qui fait de la France le 6e pays européen le plus affecté par la résistance aux antibiotiques avec 125 000 infections et 5 500 décès, après l’Italie, la Grèce, la Roumanie, le Portugal et Chypre. Une étude parue au début du mois dans la revue The Lancet Infectious Diseases chiffrait à 33 000 le nombre de morts imputables à des bactéries résistantes aux antibiotiques en 2015 dans l’Union européenne.

AFP, LesEchos.fr, 14/11, L’Humanité, 15/11

Sensibiliser à l’endométriose et soutenir la recherche

La Croix indique que sera donné dimanche 18 novembre le coup d’envoi de la première « ENDOrun Paris », une course de 10 km qui vise à sensibiliser à l’endométriose et à soutenir la recherche. Plus de 1 000 personnes vont courir pour l’endométriose dimanche prochain au bois de Vincennes à Paris. Cette mobilisation est organisée par l’association Endomind. La science ne sait que « très peu de chose » au sujet de l’endométriose, constate Marina Kvaskoff, épidémiologiste à l’Inserm. La recherche n’a d’ailleurs toujours pas trouvé de traitement efficace et définitif. La chercheuse souligne que « le délai moyen entre les premiers symptômes et le diagnostic est de sept ans ». L’AP-HP a lancé le 29 octobre dernier une étude de cohorte « ComPaRe Endométriose » qui sera menée auprès de 5 000 femmes diagnostiquées et volontaires. Il s’agit de la première étude d’envergure lancée en France sur le sujet.

La Croix, 15/11

En Bref

Selon les premiers résultats d’une enquête publiée hier par Santé publique France, l’ouverture du don de sang aux homosexuels en juillet 2016 n’a pas augmenté le risque de transmission du virus du sida par transfusion, qui reste « très faible en France ». Le risque se monte à « un don potentiellement infecté par le VIH et non détecté comme tel tous les deux ans », soit un sur 5,2 millions entre 2015 et 2017. L’enquête, qui porte sur près de 110 000 donneurs, a été réalisée en vue « de considérer une ouverture plus large du don de sang » aux hommes qui ont des rapports sexuels avec des hommes (HSH), explique l’agence sanitaire. L’ouverture du don du sang envers ces hommes s’est en effet accompagnée d’une restriction : ils ne doivent pas avoir eu de rapport sexuel entre hommes dans les 12 derniers mois précédant le don. L’enquête montre que cette condition n’est pas toujours respectée, mais suggère qu’elle pourrait l’être si la durée d’abstinence était raccourcie.

AFP, Letelegramme.fr, 14/11

L’ancien ministre Philippe Douste-Blazy, devenu depuis 2008 conseiller spécial du secrétaire général des Nations unies, chargé des sources novatrices de financement et du développement, lance Unitlife, un système de micro-dons pour secourir les enfants victimes d’une alimentation carencée. Ce projet, présenté dimanche dernier au Forum de la paix, devrait débuter en février prochain. Dans un entretien accordé au Figaro, Philippe Douste-Blazy explique que « la malnutrition chronique est un fléau ».

Le Figaro, 15/11

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube