Synthèse de presse

15 octobre 2020

16h13 | Par INSERM (Salle de presse)

À ce jour, la synthèse de presse de l’Inserm est réalisée à partir de la lecture de l’ensemble de la presse quotidienne nationale et régionale, de la plupart des hebdomadaires et mensuels grand public et de la presse spécialisée, ainsi que des retombées radio-télévision. Une « synthèse de presse » n’est qu’un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l’Inserm.

 

Face à la deuxième vague de Covid-19, mise en place du couvre-feu

Face à la deuxième vague de coronavirus, Emmanuel Macron a annoncé hier qu’un couvre-feu serait instauré dès ce week-end, entre 21 heures et 6 heures du matin, dans les grandes agglomérations les plus touchées par le Covid-19. Prévue pour durer au moins six semaines, la mesure exposera les contrevenants à une amende de 135 euros. Elle concernera dans un premier temps l’Ile-de-France et huit métropoles : Aix-Marseille, Lille, Lyon, Montpellier, Saint-Étienne, Grenoble, Rouen et Toulouse. En fonction de l’évolution de l’épidémie, le couvre-feu pourra être instauré ailleurs. Emmanuel Macron a prévenu : « Nous en avons jusqu’à l’été 2021 au moins avec ce virus». Tout aussi exceptionnel que le confinement au mois de mars, le couvre-feu s’inscrira dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire, dont le décret a été examiné mercredi en Conseil des ministres, et doit désormais être soumis au vote du Parlement.

Le Figaro, Les Echos, Le Parisien, 15/10

Appauvrissement d’un quart des ménages à cause du confinement

Selon une enquête publiée hier par l’Insee, le confinement de la population mis en place entre le 17 mars et le 11 mai 2020 a entraîné l’appauvrissement d’un quart des ménages, d’autant plus fortement que leur niveau de vie était initialement bas. Si la chute de l’activité économique a entraîné une baisse globale du revenu disponible brut des ménages de 2,6 % au deuxième trimestre 2020, les disparités sont fortes. « En mai 2020, 23 % des ménages déclarent que leur situation financière s’est dégradée depuis le début du confinement », 2 % déclarent qu’elle s’est améliorée, tandis que pour les deux tiers, elle est restée stable. « Cette dégradation est d’autant plus forte que les revenus des ménages étaient initialement faibles », précise l’enquête. Ainsi, parmi les 10 % de ménages les plus pauvres, 35 % perçoivent une dégradation de leur situation financière. L’enquête Épidémiologie et conditions de vie (EpiCov) a été mise en place par la Drees, l’Inserm, Santé publique France et l’Insee dans le contexte de la crise sanitaire, précise l’AFP.

AFP, 14/10, L’Opinion, 15/10

En Bref

Santemagazine.fr explique que des chercheurs américains travaillent pour faire la lumière sur le lien entre une consommation excessive d’alcool et l’apparition de la maladie d’Alzheimer. Dans une récente étude, réalisée à New-York, les chercheurs étudient comment la structure de la protéine tau change et comment son rôle dans le cerveau est chimiquement modifié sous l’influence de la consommation excessive d’alcool.

Santemagazine.fr, 14/10

Des chercheurs du Barcelona Institute for Global Health ont constaté que l’effet bénéfique de l’activité physique régulière sur le risque de cancer du sein et de la prostate était plus fort lorsqu’elle était pratiquée le matin, entre 8 et 10 h. L’étude a été publiée dans l’International Journal of Cancer et a inclus 2 795 participants. Chez les hommes, l’effet était tout aussi fort également pour les activités du soir, de 19 h à 23 h. Cependant, il a également été constaté que les effets différaient selon les chronotypes des personnes, c’est-à-dire la préférence pour dormir et être actif à un certain moment de la journée. L’activité matinale semblait ainsi particulièrement protectrice pour les chronotypes tardifs, soit les personnes qui préfèrent être actives le soir.

Santemagazine.fr, 14/10

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube