Synthèse de presse

16 janvier 2020

12h13 | Par INSERM (Salle de presse)

À ce jour, la synthèse de presse de l’Inserm est réalisée à partir de la lecture de l’ensemble de la presse quotidienne nationale et régionale, de la plupart des hebdomadaires et mensuels grand public et de la presse spécialisée, ainsi que des retombées radio-télévision. Une « synthèse de presse » n’est qu’un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l’Inserm.

Cancers : identification d’un nouveau marqueur pour prédire l’efficacité de l’immunothérapie

L’AFP et NouvelObs.com rapportent que de petites structures autour des tumeurs jouent un rôle important dans la réponse immunitaire aux cancers et pourraient aider à prédire l’efficacité des traitements par immunothérapie. Trois études publiées simultanément hier dans Nature concluent que des agrégats de cellules dans l’environnement immédiat des tumeurs, appelées structures lymphoïdes tertiaires (SLT), pourraient être de bons marqueurs de l’efficacité de l’immunothérapie. En analysant 600 tumeurs de patients atteints de sarcome des tissus mous, les chercheurs ont en effet observé qu’une « réponse immunitaire antitumorale s’initiait » au sein de ces structures. Ces résultats préliminaires (essai clinique de phase II) « apportent un nouvel espoir pour le traitement des sarcomes des tissus mous », qui se développent dans les muscles, les tissus graisseux ou encore les vaisseaux sanguins et les nerfs, car ils sont « particulièrement résistants aux traitements classiques » et ne répondent à l’immunothérapie que dans 15 % des cas, soulignent l’Inserm, l’Université de Paris et la Sorbonne.

AFP, NouvelObs.com, 15/01

Lire le communiqué de presse du 15/01/2020: ” Les lymphocytes B : de nouveaux alliés pour le traitement des sarcomes par immunothérapie ?

L’épidémie de grippe a commencé

L’épidémie de grippe a officiellement démarré dans deux régions, l’Ile-de-France et la Provence-Alpes-Côte d’Azur, a indiqué hier l’agence sanitaire Santé publique France. D’autres devraient bientôt les suivre, puisque toutes les autres régions de métropole sont en phase pré-épidémique, note Santé publique France dans son bulletin hebdomadaire. Depuis le 4 novembre dernier, en réanimation, « 135 cas graves de grippe ont été signalés » en France, dont 22 la semaine dernière, et 11 malades sont morts. L’âge moyen de ces cas graves est de 51 ans, et près de 80 % présentaient des facteurs de risques (âge supérieur à 65 ans, maladies chroniques comme le diabète ou une insuffisance cardiaque et respiratoire…). Les trois-quarts des malades qui présentaient des facteurs de risques n’étaient pourtant pas vaccinés. La semaine passée, la grippe a représenté en France un taux de consultations de 85 pour 100.000 habitants, en augmentation par rapport à la semaine précédente (56). « La proportion de syndromes grippaux parmi les consultations de SOS Médecins est également en augmentation (5,4 % contre 4,4 %) », selon l’agence sanitaire. En outre, la part des hospitalisations pour grippe ou syndrome grippal « a légèrement augmenté par rapport à la semaine précédente (4,3/1.000 contre 4,1/1.000) ».

AFP, Lci.fr, Santemagazine.fr, 15/01

En Bref

Des eurodéputés de différents groupes politiques ont défendu, mercredi 15 janvier, le système d’étiquetage nutritionnel simplifié Nutri-Score, qu’ils voudraient voir s’étendre dans l’Union européenne, en dépit de fortes critiques italiennes. « On veut instaurer un rapport de force vertueux en faveur du consommateur », a déclaré la députée européenne écologiste Michèle Rivasi, lors d’une conférence de presse à Strasbourg. « L’idée du Nutri-Score est de reprendre les valeurs incompréhensibles des tableaux nutritionnels et de les transformer dans un indicateur simple », a expliqué le créateur de ce système, le professeur français Serge Hercberg.

AFP, 15/01

Francetvinfo.fr rend compte d’une enquête à voir dans l’émission « Envoyé spécial » ce soir sur France 2 intitulée « Ma vie dans le bruit ». Pour une équipe de l’Inserm qui étudie l’impact des nuisances sonores sur le système cardiovasculaire, une journaliste d’« Envoyé spécial » a accepté de se prêter à une expérience. A l’Inserm, Basile Chaix dirige une étude inédite en France. Son but est d’observer l’impact direct du bruit des transports sur notre tension et notre rythme cardiaque. Comme 300 autres participants, la journaliste va jouer les cobayes. Pendant une journée, elle devra porter un brassard qui mesure toutes les dix minutes son rythme cardiaque et sa tension.

Francetvinfo.fr, 15/01

L’Assurance Maladie a annoncé hier avoir conclu un nouveau marché pour la fourniture de kits de dépistage du cancer colorectal, assurant ainsi « un cadre durable pour les cinq prochaines années », après un imbroglio judiciaire qui avait fait craindre une pénurie l’an dernier. « Les nouveaux kits de dépistage » seront disponibles « au plus tard dans le courant du mois de mai », et resteront fournis par le laboratoire Cerba, déjà choisi par l’Assurance maladie en 2014 et en 2018.

AFP, 15/01

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube