Synthèse de presse

24 octobre 2019

13h01 | Par INSERM (Salle de presse)

À ce jour, la synthèse de presse de l’Inserm est réalisée à partir de la lecture de l’ensemble de la presse quotidienne nationale et régionale, de la plupart des hebdomadaires et mensuels grand public et de la presse spécialisée, ainsi que des retombées radio-télévision. Une « synthèse de presse » n’est qu’un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l’Inserm.

Une carte interactive des réponses immunitaires chez les patients atteints de cancers

L’Institut Curie et l’Inserm ont mis au point un outil permettant de prédire la réponse du système immunitaire à un traitement contre le cancer, indique le site de Sciences & Avenir, le comparant à « un Google Maps », susceptible d’aiguiller les médecins dans leur prise en charge. Il permettra de gagner du temps en choisissant la méthode la plus adaptée à chaque patient, entre chimiothérapie, hormonothérapie, thérapie génique, rayons X… Pour cela, une équipe de chercheurs a épluché pas moins de 837 articles scientifiques et en a extrait plus de 1 000 réactions biochimiques liées à 582 protéines observées chez les patients.

Sciencesetavenir.fr, 23/10 : voir communiqué de presse : « Un “Google Maps” du système immunitaire pour prédire la réponse aux traitements contre le cancer » du 23/10/2019

Scoliose : la piste génétique prend de l’épaisseur

Le Figaro revient sur les nouvelles pistes qui émergent pour expliquer la scoliose, qui touche 2 à 3% des adolescents. Selon des travaux récents, cette déformation inexpliquée de la colonne vertébrale serait liée à des facteurs génétiques. « En 2015, nous avons identifié le premier gène impliqué dans la scoliose idiopathique [90% des scolioses], nous sommes désormais en train d’essayer d’en localiser un deuxième », indique Patrick Edery, pédiatre généticien, directeur du laboratoire de génétique du neurodéveloppement (Inserm/CNRS/Université Claude-Bernard), un des premiers au monde à avoir exploré la piste génétique. Le fait d’avoir un ou plusieurs membres proches de la famille atteints augmente en effet le risque d’être soi-même touché. Et M. Edery de poursuivre : « le défaut génétique que nous avons identifié est présent dès la constitution des individus, dans toutes leurs cellules. Il reste silencieux jusqu’à l’adolescence, sans que l’on comprenne pourquoi ». Il précise enfin que le gène en question pourrait être impliqué dans 10% des scolioses idiopathiques, probablement en combinaison avec d’autres facteurs. Reste à retracer les réactions en chaîne qui séparent l’expression de ce gène défectueux de la scoliose.

Le Figaro, 24/10

En Bref

Les Echos indiquent qu’une molécule développée par Biogen pour lutter contre la maladie d’Alzheimer aurait été efficace dans une des deux études conduites, malgré l’arrêt des essais cliniques en  phase III (essais comparatifs avec d’autres traitements) au mois de mars dernier. Dans la mesure ou aucun traitement efficace n’a à ce jour vu le jour, c’est pour Les Echos un petit « coup de théâtre ». Pour Michel Vounatsos, PDG de Biogen, ce revirement « tient au fait que, lors de l’analyse intermédiaire des données, il n’y avait pas assez de patients traités à la dose la plus élevée, qui s’est avérée la dose efficace ». La molécule permettrait de ralentir le déclin cognitif des patients à un stade précoce de la maladie, en particulier ceux porteurs d’une mutation génétique (ApoE4). Le laboratoire, spécialiste de la sclérose en plaques, a décidé de soumettre à la FDA (Food and Drug Administration) un dossier pour une autorisation de mise sur le marché, qui devrait recevoir une réponse avant la fin 2020.

Les Echos, 24/10

 

Le Point rapporte qu’une équipe de chercheurs (CNRS-Collège de France-Inserm) a découvert que les ondes delta mesurées lorsque l’on dort ne sont pas un silence signifiant que le cerveau est endormi. Contrairement à ce que l’on pouvait penser auparavant, ces phases apparentes de « silence », où les échanges entre le cortex et l’hippocampe sont interrompus, permettraient en réalité d’isoler les neurones favorisant la stabilisation et la structuration des souvenirs à long terme.

Le Point, 24/10 : repris du communiqué« Nouvelle découverte sur la stabilisation de nos souvenirs pendant le sommeil » du 17/10/2019

Interrogé par Sciences & Avenir, Mathieu Rivière, animateur du réseau Sentinelles, évoque les maladies infectieuses les plus fréquentes en hiver (grippe, gastroentérite) et explique comment elles se répandent dans la population. Il rappelle notamment que « l’hiver, ces maladies sont plus fréquentes car nous passons plus de temps dans des espaces confinés et mal ventilés ».

Sciences & Avenir, 01/11

L’AFP rapporte que les Etats-Unis et la Fondation Bill and Melinda Gates ont annoncé un investissement commun de 200 millions de dollars sur quatre ans pour développer des thérapies géniques à bas coût contre le virus du sida et la drépanocytose, une maladie génétique de l’hémoglobine. Les chercheurs pensent que les défis techniques pour mettre au point des thérapies géniques pour les deux maladies sont proches, bien que l’une soit héréditaire et l’autre due à un virus.

AFP, 24/10

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube