Synthèse de presse

28 février 2019

12h48 | Par INSERM (Salle de presse)

À ce jour, la synthèse de presse de l’Inserm  est réalisée à partir de la lecture de l’ensemble de la presse quotidienne nationale et régionale, de la plupart des hebdomadaires et mensuels grand public et de la presse spécialisée, ainsi que des retombées radio-télévision. Une « synthèse de presse » n’est qu’un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l’Inserm.      

 

Japon : le plus petit nourrisson sort sain et sauf de la maternité

France Info s’intéresse à un évènement qui fait grand bruit dans les médias : un bébé très grand prématuré, né à 22 semaines de grossesse avec un poids de 268 grammes, a quitté l’hôpital universitaire Keio de Tokyo avec ses parents après avoir dépassé les trois kilos. Il s’agit du plus petit nourrisson garçon jamais sorti en bonne santé d’une maternité. En l’espace de cinq mois, le nourrisson a plus que décuplé son poids. Le taux de survie des nouveau-nés de moins de 300 grammes reste néanmoins très faible, reconnaît l’équipe de Tokyo. Ce lien direct entre très grande prématurité et risque de mortalité a été chiffré par l’Etude épidémiologique sur les petits âges gestationnels (Epipage2) publiée en 2017 par l’Inserm. La survie, qui atteint 99% à 32-34 semaines et 94% à 27-31 semaines, n’est que de 60% à 25 semaines et chute en dessous des 1% avant 24 semaines.

FrFrancetvinfo.fr, Europe 1, 27/02

Pékin s’en prend aux apprentis sorciers de la génétique

Accusée de laxisme, la Chine a annoncé des sanctions contre les « francs-tireurs de la génétique », après la naissance fin 2018 de deux bébés OGM, dont les capacités mentales pourraient être supérieures à la moyenne, rapporte une dépêche AFP. Le généticien chinois He Jiankui a provoqué un tollé en novembre en annonçant qu’il avait réussi à altérer l’ADN de deux nouveau-nés afin de les rendre résistants au virus du sida. En réponse, une nouvelle réglementation prévoit de classifier « à haut risque » les manipulations génétiques, avec des amendes pouvant atteindre 13 000 euros à la clé. Un savant qui percevra « des revenus illicites » à la suite de recherches non autorisées sera pénalisé à hauteur de 10 à 20 fois les revenus en question. Il encourt aussi une suspension à vie « si les circonstances sont graves ».

 AFP, 27/02

En Bref

Une équipe de recherche dirigée par Mathias Chamaillard, chercheur Inserm au sein du Centre d′Infection et d′Immunité de Lille, a découvert les causes du syndrome auto-inflammatoire lié au froid. Un intestin frileux et intolérant à ses propres bactéries serait à l’origine de cette maladie rare. Le syndrome auto-inflammatoire induit par le froid (ou urticaire familial au froid) se traduit par des accès de fièvre déclenchés par le froid, accompagnés de crises d’urticaire et de douleurs digestives et articulaires. Une vingtaine de patients ont été identifiés à ce jour, tous porteurs d’une mutation sur un gène. Jusqu’à présent, les mécanismes physiopathologiques à l’origine de la maladie demeuraient inconnus. 

Topsante.com, 27/02

Lire notre communiqué de presse du 26/02/2019 : “A l’origine d’une maladie rare, un intestin frileux et intolérant à ses propres bactéries

Issue de quinze années de recherche collaborative entre le CNRS, Grenoble-INP, l’Inserm et l’université Grenoble-Alpes, la start-up MaglA diagnostics développe un dispositif d’aide au diagnostic des maladies infectieuses (hépatite B et C, VIH), à partir d’une seule goutte de sang, le tout en 15 minutes. Ce dispositif s’adresse aux « populations à risques, qui peuvent choisir le dépistage anonyme en vue de leur proposer une analyse rapide, de la même sensibilité qu’en laboratoire », souligne la société, qui vient de conclure une levée de fonds d’un million d’euros.

La Tribune, 28/02

Selon une étude publiée le 27 février dans The Lancet Oncology, relayée par L’Humanité, au niveau mondial, « près d’un enfant sur deux touché par le cancer n’est pas diagnostiqué et peut donc mourir sans traitement ». L’enquête pointe de fortes disparités entre pays riches et pays pauvres. Plus de la moitié des cancers infantiles en Afrique, en Asie centrale et du Sud et dans les îles du Pacifique échapperaient au diagnostic. Cela ne concernerait que 3% des cas en Amérique du Nord et en Europe. 

L’Humanité, 28/02

TF1, dans son journal de 13h hier, a relayé les chiffres du réseau Sentinelles, qui estime que l’épidémie de grippe a déjà provoqué la mort de 4 000 personnes en France.

TF1, 27/02

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube