Synthèse de presse

30 janvier 2020

11h09 | Par INSERM (Salle de presse)

À ce jour, la synthèse de presse de l’Inserm est réalisée à partir de la lecture de l’ensemble de la presse quotidienne nationale et régionale, de la plupart des hebdomadaires et mensuels grand public et de la presse spécialisée, ainsi que des retombées radio-télévision. Une « synthèse de presse » n’est qu’un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l’Inserm.

Grippe saisonnière : 22 morts en France depuis novembre

22 personnes sont mortes en France de la grippe saisonnière depuis le mois de novembre, et l’épidémie est en pleine expansion, révèlent les chiffres hebdomadaires officiels publiés hier. Il s’agit de « 2 enfants de moins de 15 ans, 12 cas âgés de 15-64 ans et 8 cas âgés de 65 ans et plus », selon l’agence sanitaire Santé publique France. Depuis début novembre, « 244 cas graves de grippe ont été signalés » et admis en réanimation, dont 29 la semaine passée. L’âge moyen de ces cas graves est de 53 ans, et les trois quarts présentaient des facteurs de risque (âge supérieur à 65 ans, maladies chroniques comme le diabète ou une insuffisance cardiaque et respiratoire…). Les trois quarts des malades qui présentaient des facteurs de risques n’étaient pourtant pas vaccinés.

AFP, 29/01

Coronavirus : 5 cas en France

Agnès Buzyn a indiqué hier que l’état de l’homme de 30 ans, qui faisait partie, avec sa femme, des trois premiers cas de coronavirus confirmés en France, est en réanimation, son état s’étant aggravé. La ministre de la Santé, qui a pris la parole hier soir, directement après une réunion au Corruss, le centre de crise sanitaire du ministère, a donné des détails sur la progression du coronavirus. Cinq personnes se sont révélées positives au test de dépistage mis en place par l’Institut Pasteur. Dans un entretien accordé au Figaro, le Dr Éric D’Ortenzio, médecin et chercheur à l’Inserm, coordinateur scientifique du consortium REACTing, destiné à harmoniser les recherches sur les maladies infectieuses émergentes, estime que la mobilisation décrétée contre 2019-nCoV montre les progrès réalisés par la communauté internationale dans la gestion de ces crises sanitaires. Il indique : « La survenue d’une épidémie dans notre pays est pour l’heure très peu probable. Les mesures prises, notamment à l’arrivée avec l’information des passagers (l’appel au 15 en cas de symptôme, la mise à l’isolement, le suivi des personnes ayant été en contact avec un malade, etc.), sont efficaces ».

Le Figaro, Le Point, Aujourd’hui en France, 30/01

En Bref

Selon une étude réalisée par le centre médical de l’université Vanderbilt (Etats-Unis) et publiée dans la revue Jama Cardiology, les résultats des patients ayant reçu des cœurs de donneurs positifs pour l’hépatite C étaient comparables à ceux des patients ayant reçu des cœurs de donneurs non atteints de la maladie. Avec cette découverte, il sera alors possible de proposer beaucoup plus de cœurs aux personnes en attente d’une transplantation. Pour cette étude, les chercheurs ont suivi 80 patients adultes au centre médical de l’université Vanderbilt. Ces patients avaient reçu des transplantations cardiaques de donneurs positifs pour l’hépatite C entre septembre 2016 et mai 2019.

Pourquoidocteur.fr, 29/01

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube