Synthèse de presse

05 juillet 2018

11h27 | Par INSERM (Salle de presse)

Nouveau plan sur les maladies rares

Lors des deuxièmes rencontres des maladies rares hier, a été présenté le 3e Plan national maladies rares (PNMR3), indique Le Figaro. Les deux artisans de ce plan sont la Pr Sylvie Odent, professeur de génétique médicale, responsable d’un centre de référence maladies rares, et le Pr Yves Lévy, président de l’Alliance pour les sciences de la vie et de la santé (Aviesan), actuel PDG de l’Inserm. La ministre de la Recherche, Frédérique Vidal, est également étroitement liée au PNMR3, souligne le quotidien. Sans rien enlever aux ambitions plus immédiates du plan, notamment pour réduire l’errance du diagnostic et la qualité de vie des malades, la ministre précise que « les nouvelles mesures (pour la) recherche de ce plan maladies rares représentent un financement de 20 millions d’euros (…) ». Pour réduire les retards au diagnostic, la ministre de la Recherche annonce que « 4 millions d’euros seront consacrés à un programme de recherche dédié aux impasses diagnostiques, qui bénéficieront aussi d’un nouveau registre, (…) un enjeu d’interopérabilité avec les bases de données européennes et internationales ». Dans un communiqué, l’AFM-Téléthon estime ces financements « très insuffisants », considérant qu’il s’agit « d’une goutte d’eau face à l’immensité des besoins ». Cent sénateurs appellent la ministre de la Santé Agnès Buzyn à veiller à ce que le budget alloué à la recherche et à la prise en charge des maladies rares, soit maintenu.

Le Figaro, 05/07

Amélioration de la confiance dans les vaccins des Français

Un sondage Ispos réalisé pour la fédération des industriels du médicament (Leem) publié hier révèle que la perception positive de la vaccination est en progrès en France. Selon cette étude, réalisée en ligne auprès d’un échantillon représentatif de 1 086 personnes entre le 20 et le 24 juin, 83% des participants se sont déclarés « favorables » ou « plutôt favorables » à la vaccination pour eux et leurs proches. « Il y a une adhésion massive » au principe de la vaccination, s’est félicité lors d’un point presse le directeur général du Leem, Philippe Lamoureux. Ce dernier a estimé que « la prise de parole forte, claire et audible » des pouvoirs publics sur la question des vaccins depuis l’an dernier n’était « pas indépendante » du regain d’adhésion des Français. « La communauté médicale doit faire son autocritique : la prévention n’a jamais été considérée comme un point central de la formation médicale en France », a estimé Brigitte Autran, coordinatrice du consortium de recherche en vaccinologie Corevac, piloté par l’Alliance nationale pour les sciences de la vie (Aviesan).

 AFP, UsineNouvelle.com, Lequotidiendumedecin.fr, 04/07, 20 Minutes, édition Grand Paris, 05/077

En Bref

Dans une interview accordée au Figaro Santé, Jean-Marie Robine, directeur de recherche Inserm et chercheur associé à l’Ined, qui étudie depuis de nombreuses années la longévité humaine avec l’objectif de comprendre ses relations avec la santé, explique : « Vivre longtemps en bonne santé est le résultat de multiples facteurs ». Il souligne : « Les facteurs génétiques expliquent entre 25 et 30% de la variabilité de la longévité des individus. Le reste, 70 à 75%, c’est l’environnement ou le facteur « chance » ».

Le Figaro Santé, 01/07

France 2 lance un nouveau concept d’émission destiné à montrer aux familles comment manger mieux sans dépenser plus. Ce programme, intitulé « A table ! Mangez sain, dépensez moins », est présenté par Faustine Bollaert entourée de deux experts, le chef Yves Camdeborde et Mathilde Touvier, chercheuse à l’Inserm en épidémiologie nutritionnelle.

Télé Magazine, 14/07

Dans un article intitulé « La science française va être plus accessible », l’édition Eco et Entreprise du Monde explique que « les chercheurs financés sur fonds publics devront publier leurs travaux dans des revues ou des archives en libre accès ». Le journal souligne qu’hier, à Lille, lors de la conférence annuelle de la Ligue des bibliothèques européennes de recherche (Liber), qui représente 400 établissements nationaux ou universitaires, la ministre de la Recherche Frédérique Vidal a lancé une petite révolution. « La France s’engage pour que les résultats de la recherche scientifique soient ouverts à tous, chercheurs, entreprises et citoyens, sans entrave, sans délai, sans paiement », proclame le futur plan national « pour la science ouverte ». « Nous pouvons, à terme, atteindre 100% de publications scientifiques françaises en accès ouvert », estime la ministre.

Le Monde, édition Eco et Entreprise, 05/07

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube