C'est dans l'air

Journée mondiale des donneurs de sang

14 juin 2021 - 10h51 | Par INSERM (Salle de presse) | Journée mondiale

 

échantillons de sang

©Unsplash photos

Le 14 Juin a lieu la journée mondiale des donneurs de sang.  L’occasion pour l’Inserm de rappeler l’importance du don pour la qualité et l’espérance de vie des individus atteints d’hémopathie. 

L’hémopathie désigne l’ensemble des maladies qui affectent le sang en général : ses composants, sa production ou ses mécanismes.

A ce jour, le don du sang constitue la meilleure piste pour les individus atteints de  drépanocytose.

La drépanocytose est la première maladie génétique au monde, la plus fréquente en France. Il s’agit d’une anomalie génétique du sang, qui affecte les globules rouges, abîmant les tissus et les organes vitaux. La qualité de vie des patients en est fortement diminuée, avec de très fréquentes hospitalisations, des crises parfois très douloureuses, une plus grande vulnérabilité aux infections et un traitement médicamenteux lourd. Cependant, grâce aux dons du sang, les patients peuvent bénéficier une ou deux fois par mois d’une transfusion sanguine. Le patient reçoit alors le sang d’un donneur sain compatible, qui permet de diluer les globules rouges anormaux avec des globules rouges normaux.  En cas de complications graves, les patients peuvent également bénéficier d’échanges transfusionnels où une partie du sang du malade est remplacé par celui d’un donneur sain afin de diminuer la concentration en hémoglobine malade. Cela diminue aussi le risque d’occlusion dans les vaisseaux et donc les risques d’AVC. Cette méthode, rendue possible par les dons, est éprouvante pour le corps mais constitue la meilleure alternative à ce jour pour améliorer la qualité de vie des patients. 

Regarder la vidéo de l’Inserm sur la drépanocytose et l’échange transfusionnel 

 

L’importance des cellules du sang dans la réponse immunitaire

Une étude co-dirigée par Sandrine Sarrazin de l’Inserm et Michael Sieweke du CNRS en 2020 a montré que les cellules souches du sang gardaient en mémoire les traces des infections passées, pour déclencher une réponse immunitaire plus efficace par la suite. 

Par ailleurs, les cellules de notre sang sont chargées de nourrir, de nettoyer et de défendre nos tissus. Bien que leur espérance de vie soit limitée, le corps est capable de produire en temps voulu des cellules sanguines « remplaçantes » notamment en cas d’infection. C’est justement le rôle des cellules souches sanguines, qui se situent dans la moelle osseuse, et qui envoient quotidiennement des milliards de nouvelles cellules dans le flux sanguin. Ainsi, un sang de “qualité” est primordial pour vivre en bonne santé dans de nombreux domaines. 

Lire notre communiqué de presse « Les cellules souches sanguines ont une mémoire immunitaire et ouvrent des pistes dans la recherche sur le Covid-19 »

Lire notre communiqué de presse « L’étonnante capacité des cellules souches sanguines à répondre aux situations d’urgence »

L’Etablissement Français du Sang (EFS) collecte et distribue du sang chaque dans jour dans les hôpitaux. Le don du sang est donc primordial pour améliorer la qualité et l’espérance de vie des patients. En 2020 et 2021, les français ont fait preuve de solidarité malgré la crise sanitaire et ont continué à participer aux collectes. Néanmoins, les réserves demeurent trop basses et l’EFS a lancé un appel à la mobilisation.

Pour aller plus loin…

Lire notre Canal Détox  « Les personnes appartenant au groupe sanguin O protégées contre le Sars-CoV-2, vraiment ? »

POUR CITER CET ARTICLE :
journée mondiale – Salle de Presse Inserm Journée mondiale des donneurs de sang Lien : https://presse.inserm.fr/journee-mondiale-des-donneurs-de-sang/43172/



fermer
fermer
RSS Youtube