Salle de presse | Inserm

Les macrophages résidents et recrutés orchestrent la défense du foie contre les infections

Les macrophages sont des cellules clés de l’immunité innée. Par la phagocytose – capture et ingestion d’éléments à détruire – ils participent à la défense des tissus de l’hôte contre l’infection. Il existe deux types de macrophages : les macrophages résidant dans les tissus, et ceux issus de la moelle osseuse circulant dans le sang (ou monocytes), qui sont recrutés dans les tissus en cas d’infection. Ces deux types de macrophages ont une origine, un développement et des fonctions distincts.

Des chercheurs de l’Institut Pasteur, de l’Inserm et de l’université Paris Descartes – Sorbonne Paris Cité (unité de Biologie des infections, Inserm U1117, dirigée par Marc Lecuit) ont mis en évidence que les macrophages résidents du foie étaient rapidement tués par la bactérie pathogène Listeria monocytogenes. Cette mort précoce déclenche le recrutement dans le foie de macrophages issus du sang. Ceux-ci vont dans un premier temps contrôler l’infection bactérienne, puis, et de façon inattendue, remplacer les macrophages résidents du foie tués par l’infection.

Ce mécanisme jusqu’ici inconnu permet de mieux comprendre comment un organe comme le foie contrôle une infection bactérienne et revient à son état d’équilibre une fois le pathogène éliminé. Sur un plan immunologique, cette étude révèle également une interconnexion fonctionnelle inédite entre macrophages résidents et recrutés.

Illustration : Macrophage hépatique (en vert) phagocytant les bactéries pathogènes Listeria monocytogenes (en rouge). © Institut Pasteur

Exit mobile version