Synthèse de presse

08 janvier 2018

12h14 | Par INSERM (Salle de presse)

France : augmentation de la part des maladies chroniques

Selon les chiffres 2016 que vient de publier l’Assurance Maladie, plus de 10 millions de patients sont désormais atteints par une affection de longue durée (ALD), soit 16,9% de la population. On comptait 1,3 million de nouveaux malades en 2014, 1,4 million en 2015, et 1,6 million en 2016. Alors que le mal numéro un reste le diabète (2,6 millions de cas), la catégorie « insuffisance cardiaque, troubles du rythme cardiaque et cardiopathies » est celle qui progresse le plus vite (+18,6%). Elle concernait, en 2016, 1,1 million de personnes, suivie de près par celle englobant les tumeurs malignes (+17,1%).

Les Echos, 08/01

La piste génétique dans l’asthme

Le Parisien rend compte des travaux de chercheurs de l’Inserm et de l’université de Chicago, qui ont permis d’identifier cinq nouvelles régions du génome, ayant des effets communs sur l’asthme et d’autres maladies avec une composante immunitaire ou inflammatoire. L’étude internationale met en lumière ces variants génétiques et ouvre de nouvelles voies de recherche.

Le Parisien, 08/01

Reprise du communiqué du 22/12 “Une étude internationale identifie de nouvelles régions de génome associées à l’asthme et enrichies en marques épigénétiques

En Bref

Une nouvelle étude franco-singapourienne, publiée dans la revue Cell, vient de montrer que les microglies, ces sentinelles qui constituent la principale défense immunitaire du cerveau, réagissaient à des perturbations du microbiote. Les auteurs de l’étude ont observé des souris dont le microbiote avait été artificiellement altéré, voire détruit, et ont découvert que les microglies en étaient profondément affectées, dès le stade prénatal pour les souris mâles et à l’âge adulte pour les souris femelles.

Les Echos, 08/01

Reprise du communiqué du 21/12 “Selon le sexe et l’âge les cellules immunitaires du cerveau réagissent différemment à des perturbateurs du microbiote

La Croix explique que, malgré les progrès techniques, la greffe d’organe reste dépendante du manque de donneurs et de la nécessité d’y associer un traitement immuno-suppresseur lourd et à vie. Le quotidien évoque l’Inserm et la start-up Poïetis, à Bordeaux, qui ont mis au point la bio-impression laser, « permettant de déposer en douceur un hydrogel contenant les cellules ».

La Croix, 06/01

Dans son Hors Série, Les Echos se penchent sur la Fondation Bettencourt Schueller. Le journal souligne que « très active dans le domaine de la recherche, la Fondation Bettencourt Schueller mise sur l’accompagnement et la sensibilisation aux sciences dès le plus jeune âge pour pérenniser ses actions ». Ainsi, l’association Tous Chercheurs implantée à Marseille, qui initie à la science de jeunes défavorisés, s’est récemment déployée en Lorraine à Metz, Nancy et Vittel.

Les Echos Hors Série, 05/01

Une équipe de chercheurs de l’université de Stanford (Californie) a conçu un moyen simple pour sélectionner les « meilleurs » spermatozoïdes, éliminant du même coup les défectueux, rapporte Le Figaro. Ils ont construit une sorte de piste piscine munie de microscopiques piliers et ont vérifié qu’en dix minutes, ils récupéraient les meilleurs spermatozoïdes les plus mobiles, avec la meilleure morphologie et l’ADN dans le meilleur état possible.

Le Figaro, 08/01

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube