Synthèse de presse

14 mai 2018

11h29 | Par INSERM (Salle de presse)

La transmission du VIH filmée pour la première fois

Des chercheurs de l’Institut Cochin (Inserm, CNRS, Université Paris-Descartes) ont réussi à reconstituer in vitro et filmer l’infection d’une muqueuse urétrale par le virus du VIH, connu pour détruire le système immunitaire, rapportent Le Parisien et Lequotidiendumedecin.fr. Les images sont diffusées dans la revue Cell Reports. « Nous avions une idée globale de la façon dont le VIH infecte une muqueuse, mais c’est la première fois que nous pouvons suivre la scène en direct, et voir exactement dans quel ordre les choses se produisent », explique la chercheuse Morgane Bomsel, biologiste moléculaire à l’Institut Cochin (Inserm, CNRS, Université Paris-Descartes), coauteur de l’étude.

Lequotidiendumedecin.fr, 09/05, Le Parisien, 14/05

Maladies du sang : réactiver l’hémoglobine fœtale avec Crispr-Cas9

Sciencesetavenir.fr indique que des chercheurs de l’Inserm, de l’AP-HP et de l’Université Paris-Descartes au sein de l’Institut Imagine ont réactivé le gène de l’hémoglobine fœtale, inutilisé après la naissance, pour remplacer l’hémoglobine absente ou malformée des patients atteints de drépanocytose ou de béta-thalassémie. Grâce à l’utilisation de Crispr-Cas9, ils ont obtenu jusqu’à 60% d’hémoglobine fœtale sur des cellules souches humaines malades, selon leurs travaux publiés dans la revue Blood

Sciencesetavenir.fr, 11/05

En Bref

Relaxnews indique que « de nouveaux travaux publiés dans la revue Psychophysiology valident scientifiquement le rôle bénéfique des techniques de respiration propres au yoga ou à la méditation de pleine conscience sur les capacités cognitives ». Cette nouvelle étude, réalisée par des chercheurs du Trinity College de Dublin (Irlande) et basée sur les neurosciences, établit un lien direct entre la manière de respirer et le meilleur fonctionnement du cerveau grâce à la stimulation d’une hormone naturelle, appelée la noradrénaline.

Relaxnews, 13/05

Le Figaro explique que les modalités de dépistage du cancer du col de l’utérus ont été publiées au Journal officiel début mai. Le texte prévoit qu’un frottis soit réalisé tous les trois ans chez toutes les femmes entre 25 et 65 ans après deux frottis normaux réalisés à un an d’intervalle. Stéphanie Barré, chef de projet, département dépistage du col de l’utérus à l’Institut national du cancer (Inca), explique : « Pour ce dépistage nous sommes plutôt en mode rattrapage ». Elle souligne : « L’objectif est de parvenir à un taux de participation de 80% pour diminuer l’incidence et la mortalité par cancer du col de 30% en dix ans ».

Le Figaro, 14/05

Le Figaro se penche sur la polykystose rénale, une maladie génétique qui se traduit par l’apparition de kystes rénaux qui vont, dans les formes sévères, envahir progressivement le rein et perturber peu à peu son fonctionnement jusqu’à l’insuffisance rénale terminale. « Deux gènes, PKD1 et PKD2 sont responsables de 90% à 93% des cas, dont environ 75% dus à une mutation de PKD1 et 15% de PKD2 », explique la Dr Emilie Cornec-Le Gall, néphrologue et chercheur (CHRU et Inserm 1078, Brest). Cette maladie peut désormais bénéficier d’un traitement spécifique qui ralentit son évolution.

Le Figaro, 14/05

Le Dr Hervé Chneiweiss, président du comité éthique de l’Inserm et membre du comité de pilotage des Etats généraux de la bioéthique, souligne dans Le Figaro le « franc succès » des Etats généraux de la bioéthique. Il indique que le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) « a [notamment] requis l’expertise des comités éthiques des principaux instituts de recherche, académies et institutions, notamment le comité éthique de l’Inserm ». Et d’ajouter : « Il serait heureux que le débat bioéthique se développe de manière régulière et sereine sans attendre l’examen d’une prochaine loi ».

Le Figaro, 14/05

Dans l’émission « Votre santé m’intéresse » diffusée le 12 mai, BFM TV s’est penchée StopBlues, une application contre la dépression. Etait invitée de l’émission le Pr Karine Chevreul, directrice de projet StopBlues, Inserm, université Paris-Diderot.

BFM TV, 12/05

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube