Synthèse de presse

16 mars 2020

12h46 | Par INSERM (Salle de presse)

À ce jour, la synthèse de presse de l’Inserm est réalisée à partir de la lecture de l’ensemble de la presse quotidienne nationale et régionale, de la plupart des hebdomadaires et mensuels grand public et de la presse spécialisée, ainsi que des retombées radio-télévision. Une « synthèse de presse » n’est qu’un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l’Inserm.

L’épidémie de coronavirus progresse vite en France

Le Figaro constate que, malgré les mesures adoptées progressivement depuis deux semaines, la dynamique exponentielle de l’épidémie de coronavirus qui sévit en France n’a pour le moment pas montré de signe de ralentissement. Le nombre de cas identifiés était samedi soir de 4 500 selon le directeur général de la Santé, le Pr Jérôme Salomon, précisant que le rythme restait un doublement toutes les 72 heures. Cela signifie en fait que l’épidémie reste sur son rythme naturel, explique le quotidien. En Chine, il avait fallu une dizaine de jours pour que les mesures drastiques de confinement fassent effet et cassent la dynamique exponentielle de l’épidémie. Les annonces du président de la République jeudi (fermeture de tous les établissements scolaires, appel au confinement des plus de 70 ans), puis considérablement renforcées samedi par le Premier ministre (fermeture de tous les commerces non vitaux, et appel au confinement de tous) ne feront pas non plus effet avant une dizaine de jours dans le meilleur des cas, avertissent ainsi les épidémiologistes. Aujourd’hui en France souligne que les Français n’appliquent pas les mesures demandées (« distanciation sociale » …). « C’est pour cela qu’il faut aller encore plus loin dans le confinement et envoyer un message clair à la population. Plus les mesures seront strictes, moins forte sera l’épidémie », estime Marie-Paule Kieny, virologue et directrice de recherches à l’Inserm. Depuis hier, de nombreux médecins demandent des mesures de confinement encore plus strictes.

MediaPart.fr, 13/03, Europe 1, Le Monde, 14/03, Lemonde.fr, 15/03, Le Figaro, Aujourd’hui en France, 16/03

Les anti-inflammatoires pourraient aggraver le coronavirus

La prise d’anti-inflammatoires, comme l’Advil, le Nurofen ou la cortisone, pourrait aggraver l’infection au coronavirus, rapporte Aujourd’hui en France. En cas de fièvre, il faut opter pour le paracétamol. Les anti-inflammatoires pourraient en effet causer une aggravation de la maladie. L’alerte a été donnée samedi 14 mars par le ministre de la Santé, Olivier Véran. « La prise d’anti-inflammatoires pourrait être un facteur d’aggravation de l’infection », a prévenu sur son compte Twitter ce médecin de formation. Il s’agit des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), ou plus simplement l’ibuprofène ou le kétoprofène. Mais le ministre a également cité la cortisone dans les produits suspectés d’amplifier la pathologie. « Ce n’est pas très étonnant. Nous savons déjà qu’il est déconseillé de prescrire des AINS pour la prise en charge de syndromes viraux », note le Dr Jacques Battistoni, président du syndicat MG France. « Car ils diminuent discrètement la réponse du système immunitaire du patient et peuvent donc, parfois, créer des complications », confirme Jean-Michel Constantin, secrétaire général adjoint de la Société française d’anesthésie et de réanimation et professeur à la Pitié-Salpêtrière. « En réanimation, parmi les personnes jeunes qui ont développé une forme sévère de coronavirus, il a été noté que l’un des facteurs d’explication possible était la prise d’anti-inflammatoire par ces patients », explique le Pr Sébastien Gallien, chef du service des maladies infectieuses à l’hôpital Henri-Mondor de Créteil (Val-de-Marne).

Aujourd’hui en France, 15/03

En Bref

Le laboratoire lyonnais VirPath, spécialisé dans le « repositionnement » de médicaments depuis une dizaine d’années, travaille notamment avec une « chimiothèque » composée de près de 1500 principaux médicaments, couramment utilisés dans le monde contre d’autres pathologies mais qui pourraient avoir un effet sur le Covid-19. « L’idée est d’aller chercher les médicaments qui existent déjà sur le marché et de voir quel médicament pourra être utilisé pour traiter les infections provoquées par ce coronavirus », explique Olivier Terrier, chercheur CNRS – Laboratoire VirPath. Le laboratoire effectue aussi des tests avec le Covid 19 sur des cellules de notre système respiratoire, sur les cellules qui sont spécifiquement ciblées par le virus. « C’est dans ces cellules respiratoires que le virus va se répliquer et se disséminer dans tout l’appareil pulmonaire », explique Manuel Rosa-Calatrava, Directeur recherche Inserm – Laboratoire Virpath. Après six semaines de recherche, les scientifiques de VirPath ont identifié un médicament qui agit sur ces cellules respiratoires. En les stimulant, elles deviennent plus résistantes à l’invasion du Covid 19. L’efficacité pourrait être renforcée en associant le médicament à un traitement antiviral classique.

Francetvinfo.fr, 13/03

Des chercheurs du Laboratoire des maladies neurodégénératives (CNRS/CEA/Université Paris-Saclay) et du Neurocentre Magendie (Inserm/Université de Bordeaux), qui publient leurs travaux dans Cell Metabolism, démontrent qu’un acide aminé rétablit les fonctions de mémoire chez les souris atteintes de la maladie d’Alzheimer. Un acide aminé particulier, la L-sérine, prise comme un complément alimentaire, a restauré la mémoire spatiale des souris atteintes de la maladie d’Alzheimer.

Sciencesetavenir.fr, 14/03

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube