Synthèse de presse

18 juin 2018

11h50 | Par INSERM (Salle de presse)

En 2016, détection en France d’un premier cas chez l’homme du virus tropical Usutu

L’Inserm a annoncé, le 15 juin, qu’un premier cas en France du virus tropical Usutu, transmis par des moustiques, a été détecté en 2016, souligne l’ensemble des médias. Hospitalisé à Montpellier pendant trois jours, le patient, un homme âgé de 39 ans à l’époque, a souffert d’une paralysie faciale pendant quelques semaines, avant de se rétablir. « Seuls 26 cas d’infection humaine par Usutu ont été rapportés en Europe, un chiffre très certainement sous-estimé, d’après Yannick Simonin, enseignant chercheur spécialiste de ce virus », a souligné l’Inserm dans un communiqué. Usutu est un « arbovirus » (transmis par la piqûre d’un arthropode, comme un moustique) de la même famille que les virus Zika ou de la fièvre du Nil occidental. Le cas répertorié à Montpellier, décrit dans la revue Emerging Infections Diseases, a attendu un an et demi avant d’être correctement diagnostiqué, grâce à « la présence du virus dans le liquide céphalo-rachidien », a précisé l’Inserm. .

AFP, Sciencesetavenir.fr, NotreTemps.com, 15/06, Theconversation.com/fr, Le Parisien, 18/06

Obsèques du Pr Ogobara Doumbo, spécialiste malien du paludisme

Au Mali, plusieurs milliers de personnes ont célébré, le 16 juin, sur le boulevard de l’Indépendance à Bamako, les obsèques nationales de l’éminent spécialiste malien du paludisme, le Pr Ogobara Doumbo. Cette cérémonie d’adieu s’est déroulée en présence notamment du chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Keïta. Cofondateur du Malaria Research and Training Center et lauréat du Prix international de l’Inserm en 2013, le Pr Doumbo est mort le 9 juin dans un hôpital de Marseille, en France, rappelle Rfi.fr. Il était chercheur au sein d’une unité Inserm à Aix-Marseille et professeur associé à l’université Tulane, aux Etats-Unis.

Le Monde, Rfi.fr, 16/06

En Bref

Le Figaro explique, dans un dossier consacré au « Binge drinking », que « consommer un maximum d’alcool, dans un minimum de temps a des effets délétères sur le cerveau » et ce phénomène « ne touche pas que les jeunes ». Le Pr Mickael Naassila, directeur de l’unité Inserm 1247 à Amiens, président de la Société française d’alcoologie, vice-président de la Fédération française d’addictologie, indique : « (…) Ce n’est pas parce que l’on n’est pas encore dépendant que l’on n’est pas en danger. Au-delà de cinq-six verres à une occasion, les effets se font déjà sentir (…) ».

Le Figaro, 18/06

Allodocteurs.fr souligne que l’hôpital Robert Debré fête ses 30 ans. Cet établissement compte vingt services, tous dédiés à l’enfant. « Pour rester en pointe dans le traitement des maladies neurologiques, les médecins de la neuropédiatrie s’appuient sur un laboratoire de recherche Inserm directement intégré à l’hôpital », indique le site. Près de 500 000 enfants et adolescents sont pris en charge chaque année à l’hôpital Robert Debré, soit des millions de jeunes malades soignés en trente ans d’existence.

Allodocteurs.fr, 15/06

Une équipe de chercheurs de l’Institut Stowers à Kansas City, dont les travaux menés sur un ver plat viennent d’être publiés dans la revue Cell, a isolé et testé, pour la première fois, une cellule unique, une cellule-souche pluripotente adulte, capable de reconstruire entièrement un organisme.

Le Figaro, 18/06

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube