Synthèse de presse

21 octobre 2019

12h30 | Par INSERM (Salle de presse)

À ce jour, la synthèse de presse de l’Inserm est réalisée à partir de la lecture de l’ensemble de la presse quotidienne nationale et régionale, de la plupart des hebdomadaires et mensuels grand public et de la presse spécialisée, ainsi que des retombées radio-télévision. Une « synthèse de presse » n’est qu’un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l’Inserm.

CRISPR/Cas9 : les ciseaux génétiques font de nouveau débat

Alors que naissaient l’an dernier en Chine les deux premiers enfants génétiquement modifiés de l’Histoire grâce à la technologie CRISPR/Cas9, Le Figaro revient sur la déclaration retentissante du biologiste russe Denis Rebrikov le 17 octobre dernier. Ce dernier a affiché son intention de réparer, grâce au « couteau suisse » de la génétique, un gène lié à la surdité. Il dit travailler sur des embryons cédés par un couple de personnes sourdes, assurant avoir reçu la permission d’un comité scientifique pour réaliser ses expériences, qui ne sont pas sans soulever de critiques. David Bikard, directeur du laboratoire de biologie de synthèse à l’Institut Pasteur, met en avant le manque de précision de la très récente technologie CRISPR/Cas9, sans parler des risques d’aboutir à des chimères. « Nous disposons de méthodes sûres et très efficaces pour empêcher la transmission de maladies génétiques graves. Il n’y a pas de réelle motivation à faire de la modification génétique sur des embryons », ajoute-t-il. Ainsi, si deux parents sont porteurs d’une mutation génétique pouvant induire une maladie ou un handicap graves, il est possible d’avoir recours au diagnostic pré-implantatoire et à la sélection d’embryons, qui permettent dans la grande majorité des cas l’implantation d’un embryon sain. »

Le Figaro, 19/10

Création d’un GIS dédié à l’autisme

La ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Frédérique Vidal, et la secrétaire d’Etat chargé des personnes handicapées, Sophie Cluzel, présentent dans Le Figaro les objectifs du Groupement d’intérêt scientifique (GIS) mis en place sur l’autisme. « Le GIS est une sorte de chef d’orchestre. Il aura la responsabilité de fixer les grands axes de la politique de recherche, et ce en balayant toute la vie de la personne », explique Sophie Cluzel. Une initiative très attendue par les parents de patients, censée favoriser des projets interdisciplinaires. Autre élément important : la création de la première cohorte d’envergure sur l’autisme, qui permettra de suivre des milliers d’enfants pendant 5 ans. Citant le CNRS et l’Inserm, Frédérique Vidal salue pour sa part « la mise en réseau des acteurs de la recherche travaillant tous dans le domaine des troubles du neuro-développement, mais issus de champs disciplinaires variés ». Objectif affiché : rapprocher la recherche fondamentale, des recherches sur le repérage, le diagnostic, la prise en charge et l’accompagnement. Trois centres d’excellence et 10 postes de chef de clinique ont déjà été retenus. Parmi les pistes de recherche l’on retrouve : les travaux sur la génétique ou l’imagerie cérébrale, les recherches sur le sommeil, les troubles sensoriels ou la perception de la douleur, les outils de communication alternatifs ou encore les travaux sur le développement du cerveau pendant la période périnatale. Mme Vidal de rajouter : « Plus on remontera haut dans les causes physiologiques, plus on sera capable d’avoir des traitements et des thérapies efficaces et pertinentes ».

Le Figaro, 21/10

En Bref

Substitut du désormais tristement célèbre Bisphénol A (BPA, première substance classée comme perturbateur endocrinien en Europe), le Bisphénol B (BPB) est lui aussi suspecté d’affecter le système endocrinien, comme son prédécesseur. Menée par des chercheurs de l’Anses et publiée le 16 octobre dans Environmental Health Perspectives, une première étude démontrant des similitudes avec le Bisphénol A en appelle d’autres, mais conduit René Habert, chercheur Inserm sur le développement des gonades, à dire que les instances réglementaires devraient commencer à raisonner en termes de famille chimique.

Le Monde, 19/10

 

De nombreux Français souffrent de douleurs chroniques. D’après un sondage Ifop commandé par l’Inserm en 2016 et intitulé « Les Français et les rhumatismes », 93% des sondés confiaient avoir déjà ressenti des douleurs articulaires. Et selon l’Assurance-maladie, 80% des Français ont souffert ou souffriront au moins une fois dans leur vie d’un mal de dos. Le Figaro met en lumière l’électrothérapie et les débats qui l’entourent. Jusque-là principalement utilisée par les professionnels de santé, elle se démocratise et devient accessible dans la sphère privée, devenant un moyen de lutter contre la surmédication. 

Le Figaro, 21/10

A l’occasion de la Journée mondiale de la ménopause le 18 octobre, Relaxnews est revenu sur trois symptômes fréquents et trop peu évoqués que les femmes sont susceptibles de traverser pendant cette étape de leur vie : syndrome du canal carpien (sensations de fourmillement et picotement et diminution de la force musculaire au niveau des mains), incontinence urinaire et chute de cheveux. Selon l’Inserm, 80% des femmes ménopausées rencontrent d’autres symptômes que l’arrêt des règles et 20% à 25% d’entre elles estiment que la ménopause, bien qu’il ne s’agisse pas d’une maladie, nuit à leur qualité de vie

Relaxnews, 18/10

Sur France 2, le journal de 20h du 19 octobre s’est intéressé aux vertus du tango sur les personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer, donnant la parole à France Mourey, chercheuse Inserm  en neurosciences, en particulier sur les questions de cognition, d’action et de plasticité sensorimotrice.

France 2, 19/10

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube