Synthèse de presse

28 mai 2018

11h29 | Par INSERM (Salle de presse)

Infections nosocomiales : une nouvelle bactérie en cause

Destinationsante.com indique qu’une équipe française de l’Inra et de l’Anses, en collaboration avec les médecins de neuf hôpitaux en France (l’Institut de recherche en santé digestive (Université Toulouse III – Paul Sabatier, Inserm, Inra, ENVT)…) vient de démontrer qu’une bactérie Bacillus cereus, jusque-là connue pour provoquer des infections alimentaires, serait à l’origine de contaminations nosocomiales inter- et intra-hospitalière. L’étude a été menée entre 2008 et 2012. Les scientifiques ont étudié les données épidémiologiques et cliniques recueillies auprès de neuf hôpitaux volontaires en France.

Destinationsante.com, 25/05

La chirurgie cardiaque peut réduire le risque d’AVC, mais pas pour tous les patients

Pourquoidocteur.fr rapporte que certaines chirurgies cardiaques peuvent réduire le risque d’être victime d’accident vasculaire cérébral (AVC), mais elles ne conviennent pas à tous les patients. Parmi les moyens permettant de prévenir le risque, figure l’ablation de l’appendice auriculaire gauche. Ces travaux ont été menés au sein de la clinique Mayo dans le Minnesota aux Etats-Unis. « Notre étude montre que cette opération réduit le risque d’AVC et de décès », souligne Xiaoxi Yao, l’auteur principal de cette étude. Les scientifiques se sont basés sur les données médicales de patients contenues dans un fichier national. Les 76 000 patients ont tous été opérés pour un pontage aorto-coronarien ou une chirurgie des valves cardiaques. Parmi eux, 5,8% ont aussi subi une ablation de l’appendice auriculaire gauche. Ils ont constaté que cette opération supplémentaire a permis de réduire encore plus le risque d’AVC et de décès. Mais les résultats révèlent également que pour les patients qui n’avaient pas de fibrillation auriculaire avant l’opération, celle-ci peut être contre-productive. 27,7% d’entre eux ont développé de la fibrillation auriculaire dans les 30 jours après l’opération. Les patients atteints de ce trouble ont eu les meilleurs résultats, avec les plus faibles risques d’AVC et de décès.

Pourquoidocteur.fr, 27/05

En Bref

Le Figaro explique qu’environ quatre Français sur dix dépassent le seuil de 10% de sucres libres recommandé par l’OMS. Selon le Dr Anne Minello, chef du service d’hépato-gastro-entérologie au CHU de Dijon, « le recours massif par l’industrie agro-alimentaire à des dérivés (souvent de maïs) à fort pouvoir sucrant et peu onéreux, coïncide avec l’apparition de « foies gras » (stéatose hépatique). Environ 25% de la population française a son foie envahi par des graisses, mais pour 3 à 5% de ces personnes, et sans que l’on sache encore prédire lesquelles « par avance », le foie devient le siège d’une inflammation puis d’une fibrose : c’est la Nash (stéatose hépatique non alcoolique) ».

Le Figaro, 28/05

L’Assemblée nationale a rejeté, hier, un amendement au projet de loi « agriculture et alimentation » qui proposait de rendre obligatoire le Nutri-Score (étiquetage avec un code couleur) sur tous les supports publicitaires pour les produits alimentaires, rapportent Les Echos. L’amendement était défendu notamment par Olivier Véran (LREM, ex-PS).

Les Echos, 28/05

Daniel Vaiman, chercheur Inserm, Unité 1016 Institut Cochin, à Paris, répond dans Le Figaro à la question : « Recherche et endométriose : où en est-on aujourd’hui ? ». Il souligne : « Face à la difficulté de trouver des marqueurs génétiques univoques de l’endométriose, nos équipes de l’Inserm au sein de l’Institut Cochin suivent plusieurs pistes prometteuses, notamment en épigénétique, discipline étudiant le lien entre génome et régulation de l’expression des gènes. En particulier, nous étudions les micro-ARN, petites molécules biologiques régulant l’expression des gènes, pour tenter de mettre en évidence leur rôle et leur mécanisme d’action dans la maladie ».

Le Figaro, 28/05

Le Temps se penche sur « les musiques de jeu vidéo » qui sont des « alliées du cerveau ». Pour Jean-Philippe Lachaux, directeur de recherches en neurosciences cognitives au sein de l’unité Inserm Dynamique cérébrale et cognition, à Lyon, des neurones dits sentinelles évalueraient constamment l’intérêt de ce que nous entreprenons, explique le quotidien, et seraient responsables de nos décrochages. Quelle que soit la structure expliquant le phénomène, la musique semble pouvoir agir sur l’arbitrage entre ces deux systèmes.

Le Temps, 26/05

Dans le cadre de ses missions de recherche, et en coopération avec le service d’addictologie du CHU de Dijon-Bourgogne, le CHU de Tours participe à une étude nationale visant à évaluer l’efficacité d’un traitement expérimental sur la réduction de consommation d’alcool chez des personnes souffrant de trouble de l’usage d’alcool : la stimulation transcrânienne à courant continu.

Francetvinfo.fr, 25/05

Le Figaro explique que plusieurs mois après le Bataclan, près de la moitié des victimes souffrent encore de stress post-traumatique. « Les premiers résultats montrent que la population civile a été fortement impactée par ces événements. Près de la moitié des personnes ayant répondu au questionnaire présentent l’ensemble des symptômes d’un état de stress post-traumatique », commente l’un des responsables de l’enquête, Philippe Pirard, médecin épidémiologiste à Santé Publique France.

Le Figaro, 26/05

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube