Synthèse de presse

04 juin 2018

11h37 | Par INSERM (Salle de presse)

Immunoscore, un test pour prédire l’évolution du cancer du côlon

Une équipe de chercheurs de l’Inserm, des universités Paris-Descartes et Pierre-et-Marie Curie ainsi que les médecins de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris vient de mettre au point un test baptisé Immunoscore qui permet de savoir de quelle façon un cancer du côlon va évoluer et ainsi de pouvoir adapter la thérapie du patient, rapportent Le Figaro, Topsante.com et Lequotidiendumedecin.fr. Ces travaux sont publiés dans la revue The Lancet. Les chercheurs ont formé un consortium international réunissant 14 centres d’immunologie et d’anatomopathologie basés dans 14 pays permettant d’étudier 2 681 patients. Le test mesure le nombre de lymphocytes T totaux (CD3) et de lymphocytes tueurs (CD8). L’étude a permis de montrer que les patients peuvent être répartis en trois groupes basés sur le risque de récidive à cinq ans, donnant un score fort, intermédiaire et faible.

Topsante.com, 01/06, Le Figaro, Lequotidiendumedecin.fr, 04/06

Avancée de la recherche dans la sclérose en plaques

Une étude, publiée dans la revue médicale Journal of Cerebral Blood Flow & Metabolism, révèle qu’une mauvaise élimination des déchets générés par l’activité des neurones pourrait bien expliquer la destruction progressive des fibres nerveuses des malades atteints de la sclérose en plaques. Les chercheurs de l’Inserm du centre Cyceron à Caen ont observé via à un dispositif d’imagerie par résonance magnétique haute résolution, les tissus cérébraux et de la moelle épinière de souris atteintes d’un modèle de sclérose en plaques. Ils ont ainsi remarqué une dérégulation de ce système dont l’origine est à chercher du côté de l’aquaporine, l’ensemble de protéines qui forment des « pores » dans les membranes biologiques et qui sont perméables aux molécules d’eau.

Topsante.com, 01/06

En Bref

Bfmtv.com indique que la RoboCup, compétition de football où s’affrontent des robots, se déroulera cette année à Montréal du 16 au 22 juin. L’équipe Rhoban, qui représente la France, remet son titre en jeu après avoir remporté le titre en 2017 et 2016. Pour renouveler l’exploit, les chercheurs du Laboratoire bordelais de recherche en informatique qui dirigent l’équipe Rhoban s’entraînent dans les locaux du Fablab de l’Inserm à Bordeaux. Ils y mettent au point des robots humanoïdes autonomes programmés pour jouer au football.

Bfmtv.com, 02/06

Une réunion a été organisée, jeudi dernier, au sein de l’Office parlementaire des choix scientifiques et technologique (OPECST), sur le sujet de l’électrosensibilité. La HAS, l’Anses et l’Inserm se concertent pour comprendre et améliorer la prise en charge. Sur la question des recherches à mener dans le domaine de l’électrosensibilité, le Pr Yves Lévy, PDG de l’Inserm, pointe le problème du diagnostic et de la nosographie. « Il faudrait une analyse qui soit intégrée, avec un  suivi longitudinal, qui ne se contente pas de lier les troubles à un effet unique », estime-t-il.

Lequotidiendumedecin.fr, 01/06

Le Figaro explique que si les bénéfices des statines, largement prescrites pour faire baisser le taux de cholestérol, ne sont plus à démontrer après un accident cardio-vasculaire, en prévention primaire, leur rôle reste à affiner, comme le souligne un rapport de l’Académie de médecine. Ce rapport évoque une étude de l’Assurance-maladie, en cours de publication, montrant que chez des utilisateurs réguliers depuis plus d’un an en prévention secondaire, l’arrêt des statines entraînait un risque de décès ou d’événement cardiovasculaire non fatal dans les trois mois suivant l’arrêt trois fois supérieur à celui des patients qui n’avaient pas arrêté leur traitement.

Le Figaro, 04/06

Présentée à l’ASCO, le grand congrès sur le cancer, qui a lieu en ce moment à Chicago, une étude a montré qu’un traitement de six mois avec l’Herceptine, le blockbuster de Roche contre le cancer du sein, était aussi efficace qu’un traitement d’un an, tout en diminuant les risques d’effets secondaires cardiaques qui accompagnent souvent sa prise, indiquent Les Echos.

Les Echos, 04/06

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube