Synthèse de presse

07 mai 2018

11h23 | Par INSERM (Salle de presse)

Des mesures pour stimuler l’innovation

Dans un article intitulé « La valorisation de la recherche publique reprend des couleurs », Les Echos expliquent qu’une enquête d’impact de Bpifrance révèle que les 14 sociétés d’accélération du transfert de technologies (SATT) ont créé 256 start-up et déposé près de 2 000 brevets pour le compte des universités et établissements de recherche. On assiste à une multiplication des cessions de licences, indique le quotidien. 38,3% des start-up issues des SATT, contre 25% au niveau national, ont réalisé une levée de fonds. Parmi elles, une dizaine passe même le cap des 4 millions d’euros levés. C’est le cas notamment de Horama, spécialisée dans la thérapie génique pour le traitement des maladies génétiques rares en ophtalmologie.

Les Echos, 07/05

Campagne sur l’étiquetage nutritionnel

Le gouvernement lance, ce lundi 7 mai, une campagne pour inciter les Français à regarder l’étiquetage nutritionnel des plats préparés vendus en grande surface, indiquent Le Journal du Dimanche et La-croix.com. L’échelle Nutri-Score permet d’avoir en un coup d’œil une idée de la qualité d’un plat vendu en grande surface : il suffit de regarder la signalétique de cinq lettres (A, B, C, D, E), allant du vert au rouge, apposée sur l’emballage des aliments, ingrédients ou plats cuisinés, que l’on achète dans les grandes surfaces. La-croix.com explique que l’agence Santé publique France a décidé de promouvoir à partir d’aujourd’hui à la télévision, sur Internet et à la radio cet étiquetage – qui demeure cependant facultatif – inventé en 2014 par Serge Hercberg, chercheur en épidémiologie de la nutrition et président du Programme national nutrition santé (PNNS).

Le Journal du Dimanche, 06/05, La-croix.com, 07/05

En Bref

Les Echos consacrent un article à Brainvectis, spin-off de l’Inserm créé par le Dr Nathalie Cartier-Lacave, médecin-chercheur pionnier de la thérapie génique à l’Inserm, qui « espère stopper l’évolution de maladies neurodégénératives en introduisant un cheval de Troie au cœur des cellules neuronales ». Il s’agit d’une enzyme porteuse d’un gène capable de restaurer un fonctionnement normal au cœur même des cellules neuronales, explique le journal. Ce dernier souligne que Brainvectis s’appuie sur IDF Innov pour accélérer ses essais cliniques. L’équipe espère lancer le premier essai chez un patient Huntington en 2019.

Les Echos, 07/05

L’émission « Votre santé m’intéresse », diffusée samedi sur BFM TV et réalisée en partenariat avec l’Inserm et Le Parisien, a porté sur le thème « Améliorer sa santé avec la génétique ». Il a été souligné que le stress active de mauvais gènes. La gestion du stress empêche le développement de maladies comme la maladie d’Alzheimer.

BFM TV, 05/05

Dans l’émission « Les savanturiers » diffusée samedi sur France Inter, il a été souligné que manger bio diminuerait le risque d’obésité et de surpoids, selon une équipe de recherche française. Dans une interview, Denis Lairon, chercheur à l’Inserm, explique que les gens les plus exposés à des pesticides sont plus à risque pour l’obésité et les diabètes de type 2. Certains pesticides sont en effet des perturbateurs endocriniens et peuvent favoriser l’obésité.

France Inter, 05/05

Le Monde rend compte d’une « épidémie inédite de dengue à La Réunion ». Le journal souligne que « malgré plus de 400 cas confirmés par semaine, le pic n’est pas encore atteint ». Depuis le 1er janvier, l’épidémie a déjà affecté 1 800 personnes, dont 50 ont dû être hospitalisées, selon le bilan dressé au 23 avril par Santé publique France.

Le Monde, 05/05

Des chercheurs britanniques, dont les travaux sont publiés dans la revue Trends in Pharmacological Sciences, viennent d’expliquer pourquoi la biochimie de l’ail est si compliquée, ce qui offre désormais des perspectives pour mieux comprendre ses éventuels effets bénéfiques, explique Le Figaro. Les composés organo-soufrés issus de l’ail pourraient jouer un rôle dans la communication cellulaire.

Le Figaro, 07/05

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube