Synthèse de presse

10 septembre 2019

11h34 | Par INSERM (Salle de presse)

À ce jour, la synthèse de presse de l’Inserm est réalisée à partir de la lecture de l’ensemble de la presse quotidienne nationale et régionale, de la plupart des hebdomadaires et mensuels grand public et de la presse spécialisée, ainsi que des retombées radio-télévision. Une « synthèse de presse » n’est qu’un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l’Inserm.

« Baisse importante » des nouveaux diagnostics de séropositivité à Paris

Le nombre de nouveaux diagnostics de séropositivité à Paris a diminué de 16 % entre 2015 et 2018, une « baisse importante » attribuée au dépistage et au traitement préventif PrEP, ont annoncé hier la ville et les autorités sanitaires. « En 2018, 906 Parisiennes et Parisiens ont appris leur séropositivité, contre 1 078 en 2015, soit un recul de 16 % », ont indiqué la mairie de Paris et l’Agence régionale de santé (ARS) d’Ile-de-France dans un communiqué commun. Selon les derniers chiffres nationaux officiels, publiés fin mars, 6 400 personnes ont découvert leur séropositivité en France en 2017, un chiffre qui ne diminue plus depuis plusieurs années. « La contribution de Paris à la lutte contre l’épidémie de VIH en France est fondamentale car la capitale concentre une part disproportionnée des découvertes de séropositivité », ont poursuivi la ville de Paris et l’ARS.

AFP, 09/09, Aujourd’hui en France, 10/09

Cancer grave du cerveau de l’enfant : un nouveau talon d’Achille

Des chercheurs de Gustave Roussy, de l’Inserm, du CNRS et de l’Université Paris-Sud, associés aux neuro-chirurgiens pédiatriques de l’hôpital Necker-Enfants malades AP-HP, ont découvert un nouveau talon d’Achille dans une forme très grave de cancer du cerveau de l’enfant, rapporte Cadureso.com. Ils ont réussi à identifier une protéine vitale pour la survie des cellules du gliome infiltrant du tronc cérébral (DIPG) grâce à une nouvelle méthode qui vise à rechercher des vulnérabilités dans les cellules tumorales prélevées chez les patients à l’aide d’une biopsie au diagnostic. La protéine incriminée, nommée VRK3 pour Vaccinia Related Kinase-3, doit désormais faire l’objet d’études complémentaires. La surexpression du gène qui code pour cette protéine est associée à un mauvais pronostic des gliomes en général, mais son mécanisme d’action et son rôle dans les DIPG sont encore mal connus. Les résultats de ces travaux sont publiés dans la revue Oncogene. 

Cadureso.com, 09/09

En Bref

Le Figaro évoque une expertise collective de l’Inserm qui a mis en évidence, en 2012, une augmentation du risque de malformations congénitales chez les enfants de femmes vivant au voisinage d’une zone agricole exposée aux pesticides. L’étude rapporte aussi une diminution du poids de naissance, des atteintes neuro-développementales ainsi qu’une hausse du risque de leucémie. Le Dr Caroline Semaille, directrice générale déléguée à l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire), souligne dans Le Figaro : « (…) Aujourd’hui, il faut reconnaître que les données dont on dispose sont peu nombreuses et de qualité assez médiocre. Le niveau d’incertitude sur les conséquences sanitaires est donc relativement important ».

Le Figaro, 10/09

Maria Melchior, épidémiologiste à l’Inserm, et Andrea Tortelli, psychiatre au GHU Paris, toutes deux affiliées à l’Institut convergences migrations, expliquent dans Le Monde que, selon deux études récentes en France, le risque de troubles psychiatriques est deux à trois fois plus élevé chez les migrants que dans le reste de la population. Après une première hospitalisation pour psychose, 20 % d’entre eux (contre 7 % des natifs) ne maintiennent pas de suivi psychiatrique, du fait de leur isolement et leur instabilité résidentielle.

Le Monde, 10/09

Le Figaro explique que l’hérédité n’explique que 25 % des causes de surpoids, moins que le comportement et l’environnement. Le Pr Pedro Marques-Vidal, spécialiste de nutrition et santé publique (université de Lausanne), indique : « Si vous êtes obèse, en dehors d’une maladie génétique qui l’explique, laissez tomber les scores génétiques et concentrez-vous sur la nutrition et l’activité physique ».
Le Figaro, 10/09 

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube