Synthèse de presse

11 septembre 2018

12h17 | Par INSERM (Salle de presse)

À ce jour, la synthèse de presse de l’Inserm est réalisée à partir de la lecture de l’ensemble de la presse quotidienne nationale et régionale, de la plupart des hebdomadaires et mensuels grand public et de la presse spécialisée, ainsi que des retombées radio-télévision. Une « synthèse de presse » n’est qu’un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l’Inserm.

 

Les enfants exposés aux écrans de plus en plus avant l’âge de trois ans

Une étude de l’Inserm, qui doit être présentée aujourd’hui, révèle que dès deux ans – et même pour certains dès 18 mois – les enfants sont déjà confrontés aux téléviseurs, smartphones et autres tablettes. Deux-tiers des tout-petits (à l’âge de deux ans) regardent la télévision tous les jours, et parfois dès la première année, indique l’étude basée sur les données fournies par l’étude ELFE qui suit plus de 18 000 enfants nés en 2011 en France. Concernant les ordinateurs et les tablettes, 20% des enfants de deux ans les utilisent. Selon Jonathan Bernard, chercheur à l’Inserm, cet usage des tablettes et des smartphones très jeunes serait particulièrement fréquent dans les familles nombreuses. Cependant, pour la moitié des enfants de deux ans exposés à la télévision, ils la regardent moins de 30 minutes par jour.

Europe1.fr, 11/09

L’addiction à la nicotine supprimée grâce à la lumière

Une nouvelle étude de l’Inserm vient de démontrer qu’il est possible de manipuler l’addiction à la nicotine chez la souris, et ce de manière rapide et réversible, grâce à la lumière, rapporte Pourquoidocteur.fr. « Cette technologie novatrice permet de mieux comprendre le rôle des différents récepteurs nicotiniques et des différentes voies neuronales dans la mise en place, le maintien de l’addiction à la nicotine, mais aussi dans les processus de manque et de rechute. Cette étape est particulièrement importante pour l’identification de nouvelles cibles thérapeutiques adéquates pour lutter contre l’addiction à la nicotine », explique Alexandre Mourot, responsable de la recherche. Le site indique que les scientifiques ont modifié le récepteur nicotinique chez la souris, afin de pouvoir y accrocher un nano-interrupteur chimique réagissant à la lumière.

Pourquoidocteur.fr, 10/09

En Bref

Une équipe de l’AP-HP, de l’Institut de myologie, de l’Inserm et de la Sorbonne Université a mis au point une nouvelle classification des myosites idiopathiques. Celle-ci permet un diagnostic plus pertinent du sous-type auquel appartient les patients et une meilleure prise en charge. Les résultats de leurs travaux sont publiés dans JAMA Neurology. L’analyse, à l’aide d’un algorithme, des caractéristiques de 260 patients atteints de myosite a conduit à une nouvelle classification composée de quatre sous-groupes.

Lequotidiendumedecin.fr, 10/09

Le Quotidien du Médecin souligne que plusieurs sociétés médicales et associations, dont l’European Respiratory Society (ERS), s’unissent pour signer la Déclaration de Paris sur le climat, l’environnement et la santé respiratoire. Cette Déclaration sera présentée lors du Congrès de l’ERS qui aura lieu pour la première fois à Paris du 15 au 19 septembre. Isabella Annesi-Maesano, directrice de recherche Inserm et membre du Comité Environnement Santé de l’ERS, explique : « Les changements climatiques vont continuer de sévir. Des initiatives sont prises, mais elles sont très insuffisantes ».

Le Quotidien du Médecin, 10/09

Les Echos indiquent que la biotech Carcidiag va commercialiser un test pour trouver les cellules souches cancéreuses. Son directeur, Christian Laurence, explique : « Ce test, unique en son genre, permet de marquer des cellules souches cancéreuses ou initiatrices de tumeurs. Une protéine d’origine végétale va détecter les sucres à la surface de ces dernières, donnant des indications précieuses sur le protocole de soins ». Le processus, qui a déjà été breveté pour le cancer colorectal, s’applique également pour les cancers des voies digestives, de la prostate, des ovaires, domaines dans lesquels ce brevet sera étendu. Les kits seront mis en vente aux alentours de 300 euros, précise le quotidien

Les Echos, 11/09

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube