Synthèse de presse

17 mars 2020

12h23 | Par INSERM (Salle de presse)

À ce jour, la synthèse de presse de l’Inserm est réalisée à partir de la lecture de l’ensemble de la presse quotidienne nationale et régionale, de la plupart des hebdomadaires et mensuels grand public et de la presse spécialisée, ainsi que des retombées radio-télévision. Une « synthèse de presse » n’est qu’un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l’Inserm.

Emmanuel Macron annonce le confinement

Lundi soir, Emmanuel Macron a annoncé une restriction de tous les déplacements en France pour au moins 15 jours. « Seuls doivent demeurer les trajets nécessaires, pour aller faire ses courses, se soigner… », a-t-il précisé. Par ailleurs, le président a annoncé la suspension du second tour des élections municipales, ainsi que de toutes les réformes en cours, notamment celle qui concerne les retraites. « Toute l’action du gouvernement et du Parlement doit être tournée contre l’épidémie », a-t-il ajouté. Enfin, parallèlement à la gestion de la crise en France, il a tenté de mobiliser ses homologues internationaux à commencer par les Européens.

Antoine Flahault, professeur de santé publique à l’Université de Genève, estime que les mesures prises de fermetures et de restrictions sont indispensables. Il explique : « Le confinement est une étape indispensable pour réduire l’épidémie ». L’épidémiologiste Pierre-Yves Boëlle (Sorbonne Université) analyse dans Le Monde les nouvelles mesures de « distanciation sociale ». Il estime que « l’enjeu majeur est de réduire les contacts ». 

Le Figaro, Le Monde, 17/03

Covid-19 : l’impact de la fermeture des écoles et du télétravail

Dans une étude mise en ligne sur le site du laboratoire Inserm Sorbonne Université Epix-Lab, l’équipe dirigée par Vittoria Colizza (Inserm, Sorbonne Université) a modélisé l’impact attendu de la fermeture des établissements scolaires et du recours au télétravail, montrant que ce n’est qu’en couplant ces mesures que l’on observe un impact notable sur le cours de l’épidémie, rapporte Le Monde. Cette conclusion est en phase avec le message porté sur Twitter, au cours du week-end, par le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus : « Il faut une approche globale pour combattre le Covid-19. » Les chercheurs ont étudié trois régions françaises où l’on dénombrait plus de 300 cas confirmés de Covid-19 à la date du 13 mars et où le réseau Sentinelles avait observé une hausse de l’incidence des syndromes de type grippal : l’Ile-de-France, les Hauts-de-France et le Grand Est. Ils ont également tenu compte des incertitudes concernant la susceptibilité des enfants à être infectés par le SARS-CoV-2 et à le transmettre. Si la fermeture des établissements scolaires est couplée avec un passage en télétravail de 25 % des adultes, la fermeture des établissements scolaires pendant huit semaines parviendrait à différer le pic épidémique de près de deux mois et d’abaisser de presque 40 % la hauteur de ce pic, c’est-à-dire le nombre de cas quotidiens. 

Le Monde, 17/03

En Bref

Le cerveau humain ne mobilise pas ses hémisphères de la même façon lorsqu’il s’agit de reconnaître une mélodie ou de comprendre une phrase entendue, souligne Le Quotidien du Pharmacien. Ainsi, l’hémisphère gauche de notre cerveau serait principalement impliqué dans la reconnaissance du langage, tandis que le droit servirait plus notre oreille musicale. Une équipe de l’Inserm/Aix-Marseille, en collaboration avec des chercheurs de l’université McGill-de-Montréal, s’est penchée sur le sujet. Elle a découvert un véritable décodage sélectif selon les hémisphères qu’elle a mis au jour.

Le Quotidien du Pharmacien, 17/03

Reprise du communiqué de presse du 27/02/2020: “Musique ou langage ? Le cerveau divisé…

Francetvinfo.fr et Sciencesetavenir.fr se penchent sur la composition du « conseil scientifique » chargé d’« éclairer » l’exécutif sur la gestion de l’épidémie de coronavirus. Présidé par le Pr Jean-François Delfraissy, ce conseil compte onze personnes, en majorité des médecins, spécialistes des épidémies et des infections. Jean-François Delfraissy préside également depuis 2016 le Comité consultatif national d’éthique. Il a joué un « rôle important dans la lutte contre le sida. En tant que médecin et chercheur dans un premier temps, puis en tant que directeur de l’Agence nationale de recherches sur le sida et les hépatites virales (ANRS) à partir de 2005 », selon sa notice biographique publiée sur le site de l’Inserm.

Francetvinfo.fr, Sciencesetavenir.fr, 16/03

Le Figaro explique que « bras armé de l’Etat dans les territoires, les 18 agences régionales de santé (ARS) – une par région métropolitaine et 5 pour l’outre-mer sont sur le pied de guerre ». « Chargées de gérer la crise, en lien avec le ministère de la Santé et les préfets, elles ont jusqu’à présent eu deux missions principales. D’une part, aider au repérage des patients contaminés afin d’endiguer la propagation du virus. D’autre part, aider les hôpitaux à gérer l’afflux des malades en réorganisant l’offre de soins », ajoute le quotidien. Depuis plusieurs semaines déjà, l’ARS Île-de-France, qui compte 1200 salariés, a mis en place une cellule de crise d’une cinquantaine de personnes. Désormais, la priorité des ARS est de s’assurer que le système de santé tient le coup face à la vague épidémique.

Le Figaro, 17/03

Healshape, société cousine de LabSkin Creations, pionnier de l’impression de peau artificielle pour la recherche cosmétique et les greffes de grands brûlés, veut développer un procédé de « régénération mammaire » avec une bioprothèse imprimée à partir d’une encre biologique. Elle est constituée des propres cellules de la patiente, saines et cultivées in vitro. L’impression 3D « en nid d’abeille » reproduit le volume originel de la poitrine, modélisé avant la mastectomie. « Pendant la phase de maturation, d’un à deux mois, les cellules colonisent elles-mêmes l’ensemble de la forme vivante en recréant le tissu adipeux du sein », explique Sophie Brac de la Perrière, cocréatrice d’Healshape avec cinq autres fondateurs, dont les trois détenteurs du brevet sur l’encre biologique : les créateurs de LabSkin et le professeur Christophe Marquette, à l’université Claude-Bernard.

Les Echos, 17/03

Le procès en correctionnelle à Paris du scandale sanitaire du Mediator a été renvoyé lundi au 2 juin en raison de la crise du coronavirus, a-t-on appris auprès d’un avocat des parties civiles.

AFP, 16/03

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube