Synthèse de presse

20 mars 2018

11h43 | Par INSERM (Salle de presse)

Le risque d’allergie chez l’enfant sous-estimé

L’AFP rapporte que selon un sondage réalisé en ligne par l’Ifop et publié aujourd’hui à l’occasion de la Journée Française de l’Allergie, le risque d’allergie chez un enfant est nettement sous-estimé par les parents, alors qu’un Français sur quatre est touché. Les résultats du sondage, mené auprès de 1 002 personnes majeures du 21 au 23 février, montrent que « les Français sont loin d’appréhender la gravité du problème de l’allergie chez l’enfant », indique l’association Asthme & Allergies. Les sondés pensent que le risque pour un enfant sans parent allergique d’avoir une allergie lui-même est de 3%, alors que les scientifiques l’évaluent à 10%. D’après une estimation de l’Inserm, « 25 à 30% de la population est allergique à quelque chose ».

AFP, 20/03

 

 

Label d’excellence Idex

Les Echos soulignent que le jury international chargé de distribuer le label Idex (Initiative d’excellence) a confirmé définitivement le projet de Sorbonne-Université ; Saclay et Paris Sciences et Lettres (PSL) ont reçu un feu vert sous condition. Le Premier ministre a accordé hier à l’université Paris-Saclay un délai de 30 mois « maximum » pour lui « permettre d’atteindre définitivement ses objectifs ». Le quotidien rappelle que « le nouveau projet de Saclay prévoit la création, d’ici au 1er janvier 2020, d’un établissement dérogatoire regroupant notamment des composantes de l’actuelle université Paris-Sud, cinq grandes écoles […], avec l’implication de sept organismes de recherche (CNRS, Inra, Inria, Inserm, CEA…) ». A Toulouse, où l’opposition à l’Idex est forte, les porteurs du projet parlent de « désillusion », rapportent Les Echos. Frédérique Vidal, la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, a indiqué que « malgré les avancées notables et le potentiel scientifique remarquable du site toulousain, le projet Idex Uniti n’a pu être retenu ».

 Les Echos, 20/03

En Bref

Le taux de mortalité par cancer a chuté de 10,3% chez les hommes et de 5% chez les femmes entre 2012 et 2018, révèlent les estimations d’une étude réalisée en Europe, et en particulier en France, et publiée  dans les Annals of Oncology. Le cancer du poumon est en constante augmentation chez les femmes depuis 1970, notamment en raison du tabagisme. Ainsi, alors qu’entre 2012 et 2018, le taux de mortalité par cancer du poumon baisse de 13% chez les hommes, il augmente de 5% chez les femmes. Le Quotidien du Médecin, 19/03 

Selon une étude de l’Institut de sondage Harris Interactive qui a comparé les habitudes en e-santé de la France et des Etats-Unis, « s’il y a beaucoup de similitudes, les Américains sont plus prompts à utiliser les objets connectés et les réseaux sociaux », souligne Le Quotidien du Médecin. Plus de deux Américains sur trois utilisent Internet ou des applications mobiles pour chercher des données sur leur santé et des informations médicales, contre 43% des Français. Dans un quart des cas, ces utilisateurs de l’e-santé sont des patients atteints d’une pathologie chronique. Le Quotidien du Médecin, 19/03

 RTL indique que 124 professionnels du monde de la santé ont lancé hier matin dans les colonnes du Figaro un appel inédit dénonçant la « Fake Médecine ». Selon eux, les médecines douces, l’homéopathie, sont bien inutiles avec un effet placebo aux effets parfois dangereux. L’Inserm travaille sur l’évaluation de l’ensemble de ces pratiques au cas par cas. RTL, 19/03

 La Croix rend compte de la publication d’un ouvrage intitulé « L’homme glial. Une révolution dans les sciences du cerveau », « intéressant et facile à lire », écrit par le neurologue Yves Agid, de l’Institut du cerveau et de la moelle épinière (Inserm et UPMC) et du neurobiologiste Pierre Magistretti (EPF Lausanne), un des pionniers des recherches sur la glie. Le quotidien explique que « les cellules gliales jouent un rôle essentiel dans la genèse et le contrôle des comportements (émotion, sommeil, accouplement sexuel chez la mouche) ». La Croix, 20/03

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube