Synthèse de presse

20 octobre 2020

11h19 | Par INSERM (Salle de presse)

À ce jour, la synthèse de presse de l’Inserm est réalisée à partir de la lecture de l’ensemble de la presse quotidienne nationale et régionale, de la plupart des hebdomadaires et mensuels grand public et de la presse spécialisée, ainsi que des retombées radio-télévision. Une « synthèse de presse » n’est qu’un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l’Inserm.

 

Journée mondiale de l’ostéoporose

La Journée mondiale de l’ostéoporose se déroule ce mardi 20 octobre. Elle ouvre une campagne d’un an dédiée à la sensibilisation à cette maladie. 22 millions de femmes et 5,5 millions d’hommes de l’Union européenne souffrent d’ostéoporose, ce qui représente 6 % des hommes et 21 % des femmes de 50 à 84 ans. Ainsi, à l’âge de 50 ans, la probabilité de fracture ostéoporotique au cours du restant de leur vie est de 22 % pour les hommes et de 46 % pour les femmes. 43 000 décès sont survenus en 2010 en Europe en liaison directe avec ces fractures ostéoporotiques. Et selon les projections, ce poids de la maladie devrait s’accentuer dans les prochaines années. Plusieurs pistes de recherche sont en cours. Certaines études, comme Scoop réalisée en Grande-Bretagne, mettent en avant l’intérêt d’un dépistage en population par le score Frax de prédiction des fractures de hanche à dix ans (+ ostéodensitométrie en cas de haut risque). Les scientifiques travaillent aussi sur l’établissement de nouveaux scores, tels que le Trabecular Bone Score (TBS), pour prédire encore plus précisément la probabilité de fractures à partir d’un nombre limité de facteurs de risque. Différents travaux visent par ailleurs à identifier des biomarqueurs qui permettraient de prédire plus finement la survenue et l’évolution de l’ostéoporose.

Egora, 19/10

En Bref

Une campagne de sensibilisation à l’autisme, diffusée à la télévision, s’intéresse aux difficultés de développement chez les jeunes enfants de 0 à 6 ans. En France, environ 700 000 personnes sont atteintes d’un trouble du spectre autistique. Le gouvernement rappelle l’importance de mettre en place un accompagnement précoce pour aider ces enfants et maximiser leurs chances de progression dans leur développement. Cette campagne baptisée, Agir tôt, avait pour mission de sensibiliser les parents aux difficultés de développement chez les enfants de 0 à 6 ans. Motricité, langage, socialisation, les parents doivent faire preuve de vigilance concernant certains points. Comme le rappelle l’Inserm, les premiers signes évocateurs de l’autisme (enfant trop calme ou trop excité, indifférent au monde sonore et aux personnes qui l’entourent, ne répond pas à son prénom…) se manifestent le plus souvent entre 18 et 36 mois.

Yahoo !, 19/10

L’hebdomadaire Egora rapporte que BMS, l’Inserm, le Centre d’Immunologie de Marseille-Luminy (CIML) et l’institut Carnot Calym ont uni leurs forces pour faire progresser la recherche sur les lymphomes. Initié grâce à un programme de financement de l’innovation du Canceropôle Paca, ce programme, nommé Atlas, a pour objectif de mieux connaître la physiopathologie de ces cancers sur le plan cellulaire, en construisant un « Atlas » qui permettra d’identifier des marqueurs biologiques associés à la transformation, la croissance de la tumeur, la rechute et la résistance aux traitements. A terme, il s’agit d’identifier de nouvelles approches thérapeutiques pour les patients.

Egora, 19/10

Alors que s’est déroulée hier la Journée mondiale de la douleur, l’association France Assos Santé veut libérer la parole autour de la douleur, grâce à un site Internet lancé par la branche normande de l’association mais « accessible à tous ». Intitulé « Parlons douleur sans tabou », le site a notamment vocation à donner quelques clés de compréhension de la douleur, un phénomène complexe et multifactoriel. Car la douleur est « une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable, difficile à quantifier et qualifier », résume l’Inserm. Qui rappelle que près d’un tiers des adultes français souffrent de douleurs chroniques.

Destinationsante.com, 19/10

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube