Synthèse de presse

22 mai 2018

11h38 | Par INSERM (Salle de presse)

Succès de la greffe de trachée

Le Figaro, Le Parisien et La Croix rendent compte des résultats de bioprothèse de trachée et de bronche portant sur 12 malades dévoilés par Emmanuel Martinod, professeur de chirurgie thoracique à l’hôpital universitaire Avicenne de Bobigny au sein de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP). Le chirurgien français et son équipe publient ces résultats dans le Journal of the American Medical Association (Jama), en simultané à une présentation au congrès annuel de l’American Thoracic Society. Le Figaro précise que « la bioprothèse est formée d’un bout d’aorte [abdominale], la plus grosse artère de l’organisme, fournie par une biobanque de tissus humains ». Il n’y a pas besoin de traitement immunosuppresseur (antirejet) à vie puisque la prothèse est biologique et il n’y a pas non plus de problème de compatibilité entre le donneur et le receveur avec du tissu aortique, précise le quotidien.

Le Figaro, Le Parisien, 21/05, La Croix, 22/05

Sensorion lève 8,6 millions d’euros pour renforcer sa R&D

Sensorion, société de biotechnologie créée en 2009 au sein de l’Inserm et spécialisée dans les traitements des troubles auditifs, a annoncé, le 18 mai, qu’elle vient de lever 8,65 millions d’euros auprès d’investisseurs historiques ou nouveaux entrants, rapporte La Tribune. Cette opération vise à financer la R&D pour des produits à divers stades de développement. Sensorion, qui est basée à Montpellier, veut notamment financer la poursuite des recherches en phase 2 d’un produit contre la névrite vestibulaire, dont les résultats cliniques sont attendus d’ici la fin 2018, et le lancement d’ici fin juin d’une étude en phase 2 pour un traitement de la surdité brusque. « Le succès de cette levée de fonds, qui marque un tournant stratégique pour la société, démontre que Sensorion est désormais reconnu comme acteur de référence du traitement des maladies de l’oreille interne », déclare Nawal Ouzren, DG de Sensorion, dans un communiqué.

La Tribune, 19/05

En Bref

Le Figaro explique que, chaque année, 40 000 à 50 000 personnes ont des accidents ischémiques transitoires (AIT), souvent précurseurs d’accident vasculaire cérébral (AVC). L’AVC « est la première cause de handicap physique survenant à l’âge adulte et c’est aussi la deuxième cause de démence », explique le Pr Charlotte Cordonnier (Inserm), à la tête du service de neurologie et pathologie neuro-vasculaire au CHU de Lille. Une fois sur quatre, le corps avertit avant l’AVC par une AIT qui présente les mêmes symptômes que l’AVC mais ne dure que quelques secondes à plusieurs heures.

Le Figaro, 22/05

La Croix explique que « cent ans après sa création, le quotient intellectuel continue de susciter de vifs débats ». Françoise Clerget, directrice de recherches émérite à l’Inserm, spécialiste de génétique statistique et signataire de la tribune publiée dans Le Monde fin avril intitulée « Halte aux « fake news » génétiques », indique : « Je ne nie pas qu’un couple qui a un QI élevé va transmettre des facteurs génétiques pouvant favoriser le QI de leurs enfants, mais ils vont aussi transmettre une culture qui concourra au même résultat (…) ».

La Croix, 22/05

CNews indique que le Dr Thomas Clozel, cancérologue, et Gilles Wainrib, mathématicien, cofondateurs de la société Owkin, « proposent actuellement une véritable révolution pour la recherche médicale ». « Leur système Socrates permet à tout médecin ou chercheur d’interroger la machine pour faire des découvertes avec leurs données (imagerie médicale, ADN, IRM…), celles-ci restant confidentielles ». Le quotidien indique que la société a notamment noué un partenariat avec l’Inserm et levé plus de 12 millions d’euros depuis sa création en septembre 2016.

CNews, 22/05

Lemonde.fr rapporte qu’« à Grenoble, des chercheurs ont implanté une puce dans la tête d’une personne paralysée des quatre membres afin qu’elle commande une armure mécanique par la pensée ». Le neurochirurgien Alim-Louis Benabid mène le projet BCI (Brain Computer Interface) chez Clinatec, un centre de recherche biomédicale rattaché au Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), au CHU de Grenoble-Alpes, à l’Inserm et à l’université Grenoble-Alpes, précise le site.

Lemonde.fr, 21/05

Selon des travaux réalisés au sein de l’hôpital des enfants Astrid-Lindgren, à Stockholm, en Suède, les prématurés sont affectés par les odeurs de l’hôpital (désinfectants, dissolvants, nettoyants…) qui activent chez eux les voies de la douleur. L’équipe de médecins montre également que les prématurés, qui sont exposés à ces odeurs pendant des semaines, gardent des traces cérébrales de cette expérience.

Larecherche.fr, 18/05

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube