Synthèse de presse

03 septembre 2019

11h31 | Par INSERM (Salle de presse)

À ce jour, la synthèse de presse de l’Inserm est réalisée à partir de la lecture de l’ensemble de la presse quotidienne nationale et régionale, de la plupart des hebdomadaires et mensuels grand public et de la presse spécialisée, ainsi que des retombées radio-télévision. Une « synthèse de presse » n’est qu’un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l’Inserm.

Les arrêts maladie toujours en hausse dans les entreprises

Faute d’accord des partenaires sociaux sur le coût croissant des arrêts maladie, le gouvernement devrait reprendre la main sur ce dossier. En effet, l’an dernier, le Premier ministre dénonçait le fait qu’en trois ans, le nombre de journées indemnisées était passé de 11 à 12 par an et par salarié du privé. « C’est comme si notre pays avait instauré un jour de congé supplémentaire ! », avait-il déclaré. Une mission a donc été confiée à trois experts qui ont remis en février un rapport comprenant une vingtaine de propositions, comme l’instauration d’un jour de carence obligatoire pour tous. Selon Le Figaro, ce sujet pourrait revenir sur la table à l’occasion du débat sur le projet de loi de financement de la Sécurité sociale, présenté fin septembre. « Mais la question est complexe. Car la cause principale de la hausse des arrêts maladie tient à la fois à l’augmentation du nombre de personnes au travail et à celle des salaires », écrit le journal.

Le Figaro, 03/09

Sciences comportementales et politiques publiques

Les Echos expliquent que « de plus en plus d’administrations se tournent vers la sociologie et la psychologie pour tenter d’améliorer les comportements des citoyens. La France a lancé sept expérimentations ». « Nous essayons de comprendre comment agissent les individus dans la vraie vie, comment ils prennent leurs décisions, afin d’élaborer des leviers pour permettre aux politiques et services publics d’être plus efficaces », indique Laura Litvine, consultant senior au Behavioural Insights Team (BIT), une des premières équipes à s’être spécialisée dans ce domaine, dès 2010. Au terme d’un appel qui a vu les administrations centrales soumettre 35 projets, sept chantiers ont été lancés. Six d’entre eux (consommation des antibiotiques, sommeil des enfants, discrimination à l’embauche, paiements dématérialisés, pratique d’un sport, économie circulaire), ont été confiés au Behavioural Insights Team.

Les Echos, 03/09

En Bref

L’attaque aux couteaux à Villeurbanne (Rhône), samedi, dont l’agresseur présumé est un Afghan qui souffrait d’un état psychotique assorti de délires paranoïdes, et qui a coûté la vie à un jeune de 19 ans et blessé huit personnes, a relancé les interrogations sur l’accès des migrants aux structures d’aide de soins psychologiques et psychiatriques. « Dans l’idéal, il faudrait procéder à un examen psychologique approfondi de tous les demandeurs d’asile, estime Thierry Baubet, chef du service de psychopathologie de l’enfant au sein de l’hôpital Avicenne à Bobigny (Seine-Saint-Denis). Mais dans ce domaine, les moyens et les ressources humaines sont tellement faibles…».

Le Parisien, 03/09

Les infections opportunistes sont toujours les principales causes de décès des séropositifs, explique Letelegramme.fr. Les chercheurs du NYU School of Medicine et du NYU Long Island School of Medicine ont analysé les résultats de l’autopsie de 252 femmes et hommes séropositifs au VIH, décédés entre 1984 et 2016, ce qui fournit des informations sur l’évolution des causes des décès depuis le début de l’épidémie. Les chercheurs ont découvert que les patients séropositifs continuaient de mourir d’infections opportunistes, et non de « vieillesse ». Dans le détail, « les pneumocystoses restent la principale cause de décès parmi les séropositifs au VIH », soulignent les auteurs.

Letelegramme.fr, 02/09

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube