Synthèse de presse

10 janvier 2018

11h56 | Par INSERM (Salle de presse)

Education nationale : mise en place d’un Conseil scientifique présidé par Stanislas Dehaene

Le Figaro, Le Parisien et Le Monde indiquent que le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, installe aujourd’hui un Conseil scientifique présidé par Stanislas Dehaene, spécialiste des sciences cognitives. Selon le ministre et le scientifique, ce Conseil accueillera 21 personnalités « hautement qualifiées » dans leurs domaines respectifs (dont 6 neuroscientifiques sur 21 membres) qui vont permettre de créer une « vision pluridisciplinaire sur tous les sujets ». Le ministre mise sur les « sciences cognitives » pour éclairer et guider les méthodes pédagogiques. « Langage, calcul, raisonnement, perception et conscience et processus d’apprentissage sont au cœur de la discipline », explique Le Figaro.

Le Figaro, Le Parisien, Le Monde, 10/01

 

En Bref

La Croix brosse le portrait d’Edith Heard, généticienne, « exploratrice de la face cachée de l’ADN ». Chercheuse à l’Institut Curie et professeure au Collège de France, cette biologiste franco-britannique a reçu le grand prix Inserm 2017 pour ses découvertes en épigénétique, souligne le quotidien. La Croix, 10/01
Dans son édition Science et Médecine, Le Monde consacre un article à l’oncologue Suzette Delaloge, spécialiste des tumeurs du sein, qui s’investit dans une médecine « 4P », préventive, prédictive, personnalisée et participative. La cancérologue, chef du service de pathologie mammaire de Villejuif (Val-de-Marne), est à la pointe de la recherche clinique. Après avoir institué le diagnostic en un jour, elle consacre ses recherches sur la prévention et la prédiction personnalisées. Le Monde, édition Science et Médecine, 10/01
Dans son édition Science et Médecine, Le Monde présente « un circuit sanguin artificiel [qui] mime une maladie cardiaque », tiré des travaux de chercheurs de l'Université technologique de Nanyang à Singapour, parus dans le journal APL Bioengineering.  Le chercheur Han Wei Hou et ses collègues proposent un dispositif destiné à l’étude de l’athérosclérose, un rétrécissement des artères responsable de la majorité des atteintes cardio-vasculaires. L’objectif était de reproduire un circuit sanguin au sein duquel une telle sténose était simulée. Le Monde, édition Science et Médecine, 10/01
 

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube