Synthèse de presse

18 avril 2018

11h50 | Par INSERM (Salle de presse)

Cancer : le débit sanguin influence la dissémination des métastases

Selon des chercheurs de l’Inserm (unité 1109 Inserm/Université de Strasbourg, groupe Tumor Biomechanics, Faculté de médecine, Strasbourg), l’apparition des métastases dépend de la force du débit sanguin. Les chercheurs ont testé leur expérience in vivo sur un modèle de poisson zèbre. Ce modèle a permis « d’injecter des cellules métastatiques pour observer par microscopie leur devenir dans l’espace et dans le temps. Mais aussi de modifier le flux sanguin en injectant différentes substances qui régulent l’activité cardiaque », décrit le responsable d’équipe Jacky Goetz. L’Inserm s’est associée avec des chercheurs allemands pour étudier l’impact du flux sanguin chez une centaine de patients atteints de différents cancers. Grâce à la tomodensitométrie, ils ont pu réaliser une cartographie « de la force du débit sanguin. Les scientifiques ont alors constaté une corrélation entre la force de celui-ci et la localisation (…) de métastases repérée par IRM ». 

Destinationsante.com, 17/04

La prise d’ibuprofène et de paracétamol pendant la grossesse peut perturber la fertilité future du bébé

Une étude de l’Université d’Edimbourg, en Ecosse, publiée dans la revue Environmental Health Perspectives, révèle que la prise d’antidouleurs courants comme le paracétamol et l’ibuprofène pendant la grossesse pourrait altérer la santé reproductive du fœtus. Selon eux, les antidouleurs courants que sont le paracétamol et l’ibuprofène peuvent affecter sa fertilité mais aussi celle de ses descendants en laissant des traces sur son ADN. Pour parvenir à cette conclusion, les scientifiques ont étudié les effets du paracétamol et de l’ibuprofène sur des échantillons de testicules et d’ovaires fœtaux. Mis en culture, ces tissus humains ont été exposés à l’un ou l’autre médicament pendant une semaine. Les résultats montrent que les ovaires exposés au paracétamol présentaient 40% de cellules germinales (c’est-à-dire productrices d’ovules) en moins. Les ovaires exposés à l’ibuprofène ont vu le nombre de leurs cellules germinales divisé de moitié. Les effets des deux antidouleurs sont aussi nettement visibles chez les garçons. Le tissu testiculaire mis en culture contenait environ un quart moins de cellules productrices de spermatozoïdes après exposition au paracétamol ou à l’ibuprofène. 

Pourquoidocteur.fr, Santemagazine.fr, TopSante.com, 17/04

En Bref

Le Monde rend compte d’une étude parue dans la revue Circulation de l’American Heart Association qui montre qu’une activité physique régulière réduit le risque de maladies cardiovasculaires. Des chercheurs de la Stanford University School of Medicine (Etats-Unis) et de l’Uppsala University (Suède) ont étudié les données de 482 702 Britanniques, âgés de 40 à 69 ans, dont 19 311 avaient un risque génétique de maladies cardio-vasculaires. Ils ont constaté que les personnes ayant un bon niveau d’activité physique, voient leur risque de contracter une maladie cardio-vasculaire baisser d’environ 50% notamment chez ceux qui présentent un risque génétique élevé, si on les compare aux personnes moins actives.

Le Monde, édition Science et Médecine, 18/04

L’Express rend compte d’avancées permettant d’éviter d’avoir recours à une seringue. L’hebdomadaire souligne que, grâce à un gaz sous pression, l’injecteur de Crossject propulse le médicament à plus de 500 km/h à travers la peau. Concernant les vaccins, « il y a beaucoup de travaux autour de patchs avec des microaiguilles mais, pour l’instant, aucun n’est réellement prêt », indique Béhazine Combadière, directrice de recherche à l’Inserm à l’université Pierre-et-Marie-Curie.

L’Express, 18/04

A partir de l’analyse ADN de 300 000 personnes, une équipe internationale de chercheurs a identifié 124 gènes intervenant dans la couleur des cheveux, rapporte Le Monde. Leur rôle dans la pigmentation était inconnu pour plus de cent d’entre eux. Cette étude, la plus vaste jamais menée dans ce domaine, devrait permettre de mieux comprendre les mécanismes de la pigmentation et les maladies avec des troubles de celle-ci, comme les mélanomes – tumeurs cutanées – ou le vitiligo.

Le Monde, édition Science et Médecine, 18/04

Archives

Une « synthèse de presse » n'est qu'un résumé des analyses et opinions des médias qui ont été lues pour la réaliser. Elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue de l'Inserm. Sont mis à disposition, dès lors qu'ils existent, les liens vers les articles de presse cités dans la synthèse.

Ces liens, actifs à la date de la mise en ligne de la synthèse, sont susceptibles de ne plus l'être quelques jours plus tard.





fermer
fermer
RSS Youtube